Connectez-vous S'inscrire

www.footpy.fr




Booking.com


Arbitre - Hubert FORESTIER (Ligue) : «J'ai pris goût à l'arbitrage par amour du foot »

Jeudi 14 Mai 2015

Hubert Forestier a cumulé plusieurs rôles dans le football. Joueur, entraîneur pendant vingt-ans, manager sportif, le tout à Séméac. Et, depuis une quinzaine d'années, il a épousé une carrière d'arbitre, tout en restant responsable du sportif du club haut-pyrénéen. Il nous apporte son regard d'amoureux du ballon rond et d'arbitre comblé. (Par Dennis Bergkamp)


Arbitre - Hubert FORESTIER (Ligue) : «J'ai pris goût à l'arbitrage par amour du foot »
Pourquoi avoir quitté votre rôle d'entraîneur ?
J'ai commencé à entraîner très jeune. Je suis passé par toutes les catégories à Séméac des minimes aux seniors. Nous avons réussi trois montées consécutives pour arriver jusqu'en PL. Mais, pendant quelques années, j'arbitrais en même temps que j'entraînais. Je devais donc m'adapter en fonction du calendrier de mon équipe. J'ai voulu arrêter d'entraîner car je ne passais plus beaucoup de temps à la maison. Et puis, l'arbitrage était une manière de boucler la boucle. C'était une suite logique.

Qu'est-ce qui vous a poussé à devenir arbitre ?
Un peu comme tous mes collègues. Mon club manquait d'arbitre. J'ai alors tenté l'expérience et elle m'a plu. J'ai pris goût à l'arbitrage par amour du foot. Après avoir officié durant deux ans, j'arbitre au niveau Ligue 3 depuis une quinzaine d'années.

Quel bilan faites-vous de votre saison ?
J'ai passé une excellente saison. Je n'ai pas eu de mauvais match. Cela fait deux saisons que je me régale. J'en avais besoin. Au départ, je voulais arrêter à 50 ans (il va sur ses 49 ans, NDLR) mais, avec des saisons comme cela, je me vois bien continuer un petit peu plus.

Comment voyez-vous l'évolution de l'arbitrage ?
Je trouve qu'il y a plus de respect envers les arbitres. Tout le monde s'est remis en question. Toute l'équipe de la Commission Régionale de l'Arbitrage (CRA) avec son président Arnaud Dalla Pria a réalisé du bon travail. La formation qui nous est préconisée n'apporte que du bon. Cela nous enferme moins dans notre cocon. Avant, les arbitres voulaient avoir raison sur certaines décisions. Il y a dorénavant plus de dialogue entre les différents acteurs. En Hautes-Pyrénées, le président de la Commission Départementale de l'Arbitrage (CDA) Mohamed El Maadioui a effectué un gros travail pour faire évoluer l'arbitrage et former et fidéliser les plus jeunes pour les faire monter de niveau.

Et que pensez-vous de la perception des arbitres qu'ont les acteurs du jeu ?
Je trouve que cela s'est amélioré. Il y a eu une progression au niveau des dirigeants notamment. Lorsque je vais arbitrer en PL, les bénévoles qui m'assistent sont plus respectueux, attentifs aux consignes. Tout cela va dans le bien-être des équipes et c'est super.

Quel entraînement vous accordez-vous pour préparer vos matchs ?
Je m'entraîne souvent seul l'été. Quand vient la période de la préparation des équipes, je l'effectue avec les seniors pour être fin prêt pour la saison. Et, régulièrement, je m'attelle à deux-trois séances par semaine pour m'entretenir physiquement. J'arbitre aussi les matchs amicaux afin de peaufiner les détails de mon arbitrage.

« Les joueurs ne font pas forcément la part des choses entre mon rôle d'arbitre et celui de dirigeant »

A Séméac, le manager sportif Hubert Forestier (à droite) et l'entraîneur Stéphane Pahu (au centre) font bon ménage.
A Séméac, le manager sportif Hubert Forestier (à droite) et l'entraîneur Stéphane Pahu (au centre) font bon ménage.
Vous avez également été joueur. Cela vous apporte-t-il un avantage dans votre arbitrage ?
Il est évident que c'est un plus. Nous pouvons appliquer les règles à bon escient car nous ressentons mieux le jeu. En voyant jouer les équipes, cela nous permet aussi de savoir comment elles évoluent et nous adapter en fonction de cela. Arnaud Dalla Pria nous en avait parlé il y a deux-trois ans de suivre l'évolution du jeu. Cela constitue un sérieux atout.

Quelles améliorations faudrait-il encore apporter à l'arbitrage ?
Il faudrait encore plus de dialogue entre tous les acteurs. La mise en place par la CRA de rencontres entre les entraîneurs de DH et DHR et les arbitres Ligue 1 et Ligue 2 est une bonne chose. Il faut pouvoir expliquer certains positionnements et certaines décisions aux joueurs et même aux dirigeants. Si eux comprenaient ces décisions, cela leur permettrait de rester calmes et de ne pas envenimer les choses parfois. Ils représentent la base. Et puis, pouvoir échanger après le match au calme permet aussi d'être mieux compris.

Vous êtes également manager sportif du club de Séméac. Comment gérez-vous ces deux fonctions ?
Ce n'est pas forcément très évident. Tout se passe bien avec les dirigeants mais je n'ai pas forcément le même avis que les joueurs. Quand ils me voient, ils ont toujours le même réflexe de me demander d'expliquer les décisions arbitrales. Cela reste toujours dans la bonne humeur mais ils ne font pas forcément la part des choses entre mon rôle d'arbitre et celui de dirigeant.

Que voudriez-vous dire au grand public par rapport au rôle d'arbitre ?
J'aimerais que les gens comprennent que l'arbitrage n'est pas facile mais qu'il peut être compris avec le dialogue. Le fait d'en parler serait une bonne chose. Les gens doivent aussi prendre la dimension d'où ils sont en étant plus indulgents, en encourageant le dialogue et en ne sifflant pas de suite l'arbitre s'il commet une erreur. Il faut qu'ils aient plus d'écoute.

Quel mot souhaiteriez-vous dire aux futurs arbitres ?
S'ils aiment le foot, ils vont aimer l'arbitrage car on y apprend plein de choses, que ce soit au niveau du respect des gens ou des rencontres avec les collègues et les acteurs du ballon rond. On en tire toujours des bonnes choses. Il est important que nos futurs arbitres ne s'arrêtent pas au premier accroc car les débuts sont forcément difficiles. Si l'arbitrage leur plait, ils devront s'armer de patience et persévérer dans ce domaine en se lançant à fond dedans. S'ils se font plaisir, cela se verra et ils feront plaisir aux autres autour d'eux.

Par DB.

HUBERT FORESTIER
Né le 22/06/66 à Tarbes (65)
Poste : Arbitre / Responsable Sportif Séméac
Niveau arbitrage : Ligue 3 non promotionnelle.
Parcours:
- joueur : US Tarbes, Séméac.
- entraîneur : Séméac (25 années de coaching en minimes, cadet, juniors et séniors)
- arbitre : Séméac (depuis 2000)
Profession : Vendeur dans le chauffage sanitaire. 

Hubert Forestier, à la fois attentif et passionné.
Hubert Forestier, à la fois attentif et passionné.


Catégories | Les News | Mercato | Dream Team | Tapis Rouge | Flash Back | Gants d'Or & Buteurs | Arbitres | Immersion/Aparté | FootpyTv | Divers


Dans la même rubrique :