Connectez-vous S'inscrire

www.footpy.fr




Booking.com

Arbitre - Mathieu HERENGT (District Midi-Toulousain) : « Je boucle la boucle en devenant arbitre »

Mercredi 25 Mars 2015

Après avoir été entraîneur puis président de club, Mathieu Herengt est revenu à sa première passion, l'arbitrage. Une décision qui a pu surprendre mais que l'on peut féliciter tant cet amoureux du football veut partager cette passion avec les divers acteurs du ballon rond. Le jeune homme de trente ans nous fait un constat sur l'arbitrage et parle de ce qu'il aimerait apporter à ce milieu trop souvent décrié. (Par Dennis Bergkamp)


Arbitre - Mathieu HERENGT (District Midi-Toulousain) : « Je boucle la boucle en devenant arbitre »
Qu'est-ce qui vous a poussé dans l'arbitrage ?
C'est la passion du football qui m'a attiré dans ce milieu-là. J'avais commencé à arbitrer à seize ans, cela m'avait de suite plu. Mais j'ai pris goût par la suite à entraîner. Je suis devenu ensuite président pour effectuer une découverte du monde du football en général. En revenant à l'arbitrage, je boucle la boucle en quelque sorte.

Que représente l'arbitrage pour vous ?
Il constitue le respect des règles, de l'Homme et des hommes aussi. Cela représente aussi des rencontres enrichissantes avec les acteurs du monde du football. Bien que l'arbitrage reste souvent décrié comme on a pu le voir ce weekend au haut-niveau, nous devons véhiculer auprès de jeunes un message qui parle de tolérance, de fair-play et de respect des règles.

Quel constat faites-vous de l'arbitrage ?
J'ai été très agréablement surpris en arrivant dans ce milieu. On entend souvent parler d'incivilité ou de problèmes de violence dans certaines régions. Ici, que ce soit dans la Ligue Midi-Pyrénées ou au district Midi-Toulousain, les éducateurs et les joueurs respectent les arbitres. Les choses évoluent dans le bon sens. Le conseiller technique en arbitrage Olivier Ledoux et la commission départementale de l'arbitrage réalisent un enseignement de qualité. Bien sûr, il y a parfois des matchs plus chauds que d'autres mais cela fait partie du football. Tant que l'homme en noir est respecté dans sa personne, tout se déroule bien. Il faut savoir que l'arbitrage n'est pas une science exacte. Nous ne sommes pas des robots, il est possible de commettre des erreurs mais il faut que les acteurs les acceptent. 

« J'ai toujours donné une grande importance aux arbitres »

Que souhaitez-vous apporter à l'arbitrage ?
J'aimerais qu'il y ait plus de rencontres entre les arbitres, les joueurs et les éducateurs. Cela nous permettrait de faire comprendre nos décisions, et d'apprendre quelques lois du jeu inconnues par certains. Des matchs se tendent d'ailleurs parfois à cause d'une méconnaissance des règles du football. Même si nous constituons deux mondes distincts, nous pratiquons tous la même passion. Il est donc nécessaire d'organiser des rencontres entre tous les acteurs du ballon rond.

Le fait d'avoir été éducateur puis président vous aide-t-il dans l'arbitrage ?
Dans tous les rôles que j'ai eus dans le football, j'ai toujours donné une grande importance aux arbitres. J'expliquais aux équipes que j'ai dirigées qu'il était important de respecter l'homme qui était au milieu de terrain. Les joueurs ont compris cela, ce qui nous a permis par exemple d'obtenir le prix du fair-play en 2013 avec Sainte-Foy de Peyrolières. Le club voulait montrer le bon exemple.

Avoir quitté la présidence de Sainte-Foy de Peyrolières reste-t-il comme un échec ?
(soupir) Mon départ restera comme une blessure humaine. Cela a été très compliqué d'imposer le football au milieu d'une terre de rugby. Je n'ai jamais voulu rester président pendant de nombreuses années. Je me suis toujours donné des objectifs, je voulais que le club monte en Promotion Première Division, ce qui a été fait. Il était temps alors de passer à autre chose. J'adore les rencontres humaines cela ne peut se passer qu'en changeant de club. C'est pourquoi je me suis tourné vers l'arbitrage. Cela n'empêche que je suis toujours les résultats de mon ancien club. Je lui souhaite de continuer à grandir malgré les résultats difficiles. Mais je fais confiance au club pour se maintenir. 

Quels objectifs vous fixez-vous ?
Je veux déjà finir la saison sans blessure. Et puis, je veux continuer à m'épanouir et à prendre du plaisir. Chaque weekend est une longue attente avant d'arbitrer. J'aimerais bien arbitrer plus tard à un meilleur niveau. Le jour où je ne prendrai plus de plaisir dans le football, je raccrocherai.

Par DB.

MATHIEU HERENGT
Né le 17 juin 1984 à Seclin (59).
Poste 2014/2015 : Arbitre Cadours.
Niveau arbitrage : Stagiaire.
Clubs : Villeneuve-Tolosane, Saint-Lys, Sainte-Foy, Cadours (depuis 2014).
Profession : technicien installateur.

Mathieu Herengt a troqué sa casquette de président pour celle d'arbitre. Mais toujours avec la même passion du football.
Mathieu Herengt a troqué sa casquette de président pour celle d'arbitre. Mais toujours avec la même passion du football.

Dennis Bergkamp

Catégories | Les News | Mercato | Dream Team | Tapis Rouge | Flash Back | Gants d'Or & Buteurs | Arbitres | Immersion/Aparté | FootpyTv | Divers


Dans la même rubrique :