Connectez-vous S'inscrire



Booking.com


CFA 2 - Le TFC II fait barrage à BALMA

Dimanche 16 Avril 2017

Toulouse est presque sûr du maintien, mais pour Balma, c’est une lutte de chaque instant qui se joue en cette fin de saison. Et pourtant, le club phare de la région n’a pas fait de cadeau à son voisin en l’accueillant avec sept pros dans le onze de départ. Une opposition rude qui n’a pas manqué de faire des étincelles dans les contacts, mais pas dans les filets (par W.H.).


À cinq matches du terme du championnat, le groupe de CFA 2 du TFC connaît quelques petits chamboulements. Déjà très affecté par les réquisitions en équipe première, l’effectif à disposition de Jean-Christophe Debu s’est fait amputer de deux énormes atouts offensifs que sont Odsonne Edouard et Mathieu Cafaro pour les raisons que vous savez déjà. D’un autre côté, pour la première fois depuis longtemps, le coach a aussi à sa disposition une bonne poignée de professionnels qui sont venus en renfort cette semaine tels que Vidal, Veskovac, Lukebakio ou Jessy Pi. Une mauvaise nouvelle pour Balma qui a dû peser de tout son poids au milieu de terrain pour équilibrer les débats. Heureusement pour eux, ils ont dans leurs rangs un certain Archi Fataki, un beau bébé de plus de quatre-vingts kilos qui a mis son physique au service de l’équipe, en s’accrochant à chaque ballon comme à une charogne pendant toute la partie. Mais globalement, ce sont les Violets qui ont fait le jeu. Sans pour autant démultiplier les occasions comme Steven Segal démultiplie les pains. Un tir de Dépéhi au début, quelques passes dangereuses de Pi par-ci par-là. Rien de bien enthousiasmant.

Un gros manque de mordant

Balma est un peu plus incisif avec les coups de pied arrêtés d’Antoine Jouan, la tête de Jérôme Cavallié ou la nervosité d’Hervé Kengné Fokam. Mais l’heure qui a entouré la pause a été plutôt insipide à vrai dire. J’en ai profité pour apprendre à écrire correctement « anticonstitutionnellement » qui est impossible à placer dans une phrase sans endormir la foule. Une foule qui a dû se chauffer un peu dans les gradins en commençant à se bousculer pour des broutilles, mais heureusement, nous n’étions pas à Lyon et l’envahissement de terrain n’a pas eu lieu. Retour donc sur le rectangle vert pour voir une dernière occasion pour chaque côté. Une tête de Fataki sur corner qui passe au-dessus, puis à dix minutes du terme, deux arrêts d’Anthony Rivière sur des tirs de Dodi Lukebakio. L’attaquant a été le joueur le plus en vue de la partie, réveillant le public par à-coups à chaque accélération et coup de rein tenté. Même en cent quatre-vingts minutes il n’y aurait pas eu de but dans cette rencontre triste qui satisfait Toulouse sur le plan comptable, mais moins Balma qui voit le Rodéo le rattraper au classement grâce à une victoire 2-0 au même moment contre Alès.

W.H.

LES RÉACTIONS
Jean-Christophe DEBU
(entraîneur de Toulouse) : « Satisfait du comportement des pros et des jeunes »
« On méritait les trois points avec notre maîtrise du jeu, même si nous avons manqué d’efficacité dans les vingt derniers mètres et d’agressivité aux abords de la surface. Nous étions dans l’optique de conserver le nul sur la fin et c’est un petit manque d’ambition. Le match autrement était bon pour de la CFA 2 et je remercie les pros qui sont venus nous rendre service face à une belle équipe de Balma qui mérite sa place en haut du tableau avec des joueurs solides et expérimentés. Malheureusement le jeu  été haché par les fautes sifflées, mais dans l’ensemble je suis satisfait du comportement des pros, et des jeunes aussi. Les affaires extra-sportives ont touché les joueurs bien sûr, mais ils savent faire la part des choses et le football a très vite repris le dessus. C’est dommage de perdre des joueurs comme Mathieu Cafaro qui avait fait de bonnes prestations avec nous dernièrement. Aujourd’hui j’avais un groupe équilibré, entre jeunesse et expérience et un tel match a bien servi pour la formation. »

Paul RAYMOND (entraîneur adjoint de Balma) : « La route est toujours ouverte »
« C’était un bon match nul avec deux équipes qui se sont tenues, chacune a eu sa période. J’ai vu de la solidité de partout, et devant Archi (Fataki) a fit un super match en tenant le ballon. Avec les quelques opportunités qu’on a eu on mérite au moins ce match nul. Ce n’est jamais satisfaisant un tel résultat, mais contre une telle équipe avec autant de pros qui ont joué le jeu, c’est un bon point de pris. La route est toujours ouverte pour nous et on continue de regarder devant en espérant rester là jusqu’au bout. »

LA FEUILLE DE MATCH
CFA 2, 22ème journée
Samedi 15 avril 2017 à 18h
Toulouse, Stadium, annexe 1
TOULOUSE FC II / SC BALMA 0-0
Arbitres :
M. Samir Zolota, assisté de MM. Eric Pousthomis et François Jurquet
Avertissements : Jarzabek (5e), Veskovac (30e) et Musavu King (48e) au TFC ; Bonafé (45e+1) et Kengné Fokam (84e) à Balma

TOULOUSE : Vidal – Jarzabek, Bessilé, Veskovac, Musavu King (cap.) (Cachart, 52e), Sangare, Osei Yaw, Sebban, Dépéhi (Khalid, 70e), Pi, Lukebakio ; Remplaçants : Touré, Clément-Triaut, Cottes ; Entraîneur : Jean-Christophe Debu
BALMA : Rivière – Hatime, Texier, Cavallié (cap.), Delheure, Péchart, Bonafé, Kengné Fokam, Fataki, Diakité (Laborde, 52e), Jouan ; Remplaçants : Makouri, Bidi, Haraoui, Duboscq ; Entraîneur : Jean-Pierre Filiol


WH

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :