Connectez-vous S'inscrire

Coupe de France - BERGERAC écarte logiquement BALMA

Lundi 5 Décembre 2016

Malheureusement pour Balma, l’exploit n’a pas eu lieu. L'équipe de CFA de Bergerac a été d’une efficacité redoutable et s’impose sur le lourd score de 3-0, mettant fin à la belle aventure des hommes de Fabrice Dubois dans cette Coupe de France (par W.H.).


En recevant le premier de CFA, le club de Roger Cau n’avait pas eu le tirage le plus chanceux. Ce n’était pas forcément flagrant dès le départ, mais Balma a dominé une bonne partie de la rencontre samedi soir grâce à l’implication de chacun de ses éléments dans toutes les lignes. Devant une tribune pleine, grâce aussi à quelques supporters aquitains, Florian Bonafé a par deux fois frappé de la tête dont une fois pour le tournant du match selon les témoins tout autour du terrain. Jusque-là, pas vraiment d’occasion franche, mais à la trente-sixième, il a fallu une parade exceptionnelle d’Anthony Loustallot sur sa ligne pour empêcher l’ouverture du score de Balma. Tournant donc parce que dans la minute qui suit on se retrouve rapidement de l’autre coté du terrain avec un Sébastien Bouscarrat qui, lui, parvient à tromper le gardien en sautant plus haut que (et sur ?) Jérémy Joseph (0-1). C’est contre le court du jeu que Bergerac prend l’avantage, mais c'est aussi lui qui prennent l’ascendant physique et psychologique.

Balma pas payé, Bergerac en pleine bourre

Même si les locaux ont la possession en leur faveur, l’efficacité et le timing de Bergerac font la différence après la pause. Abdel Hak Jamaï a le culot de tenter de trente à mi-hauteur, et malgré un rebond pas si dangereux que ça, Anthony Rivière est surpris et encaisse le but du break. C’est sans doute celui qui fait le plus mal au moral et qui permet à l’heure de jeu à Bouscarrat d’inscrire son doublé pour le 0-3. L’attaquant a été servi par le latéral gauche de son équipe, Evan Chevalier, symbole d’une tendance qui s’est inversée : alors que Hatime et Fauqué notamment avaient été très en vue jusque là à Balma, ce sont les défenseurs aquitains qui cette fois font la différence. Toutefois, le BSC persévère par Laborde et Cissé qui rentrent dans la surface, mais le dernier geste est toujours empêché par la défense de Bergerac. Même dans les dix dernières minutes, leur portier ne veut pas céder, sur deux tentatives de Laborde puis de Diakité. Certains diront que l’expérience a fait la différence, d’autre la réussite. Toujours est-il que Balma aurait mérité de sauver l’honneur, mais Bergerac, serein de bout en bout, a mérité complètement sa victoire et sa qualification pour les trente-deuxièmes de finale.

W.H.

LES RÉACTIONS
Fabrice DUBOIS (entraîneur de Balma) : « On voulait attaquer fort »
« Bergerac a été terriblement efficace, il aurait fallu marquer avant eux et eux plantent juste après notre énorme occasion. C’est ce qu’il faut retenir : pour passer il faut marquer sur nos temps forts. Leur qualification est totalement méritée et qu’ils gagnent 1-0 ou 3-0, il n’y a pas de différence. On voulait vraiment attaquer fort d’entrée de jeu et on savait qu’il fallait bien défendre mais leur efficacité est incontestable. Je suis déçu pour les joueurs et le club parce qu’on avait vraiment envie de passer, mais il faut être réalistes ce soir. »

Florian BONAFE (joueur de Balma) : « Ils ont été réalistes »
« Je pense qu’on a fait une belle première période, on les acculés, on a une très belle occasion et quelques-unes supplémentaires et eux marquent sur la seule qu’ils ont. Après ça ils ont joué plus juste et se sont défaits de notre pressing. Ils ont été très réalistes parce qu’ils ont marqué presque à chaque fois qu’ils sont montés, mais ils étaient meilleurs que nous donc il n’y a pas trop de regrets. Si ce n’est qu’on aurait pu marquer les premiers ce qui aurait changé le cours du match. La seule différence de niveau qu’on a ressentie ce soir, c’est sur la maîtrise après l’ouverture du score, ils ont bien su gérer les phases de conservation. »

Fabien PUJO (entraîneur de Bergerac) : « Un arrêt de fou »
« On a eu affaire à une adversaire de grande qualité dans les duels et l’attaque des deuxièmes ballons. Ils nous ont renversé pendant vingt minutes et heureusement Loustallot nous fait un arrêt de fou, je pense que c’est le tournant. Derrière on savait qu’on aurait quelques situations et c’est l’homme de la Coupe chez nous qui met le doublé. En choisissant de faire un 5-3-2, on savait que ça allait finir par s’ouvrir en face. Aujourd’hui l’écart de niveau s’est réduit parce que le terrain était difficile pour nous et eux savaient qu’ils avaient mis beaucoup d’énergie d’entrée de jeu. Il fallait venir gagner ici et ce n’était pas du tout chose aisée. Rarement dans l’histoire du club on avait atteint les trente-deuxième, la dernière fois c’était en 1967 ! Ce groupe l’a mérité car ils ont tous joué le jeu et maintenant on va se permettre de rêver de grands. »

Cheikh BANGRE (joueur de Bergerac) : « Une Ligue 1 à domicile »
« Ça fait quelque chose de revenir dans la région pour la première fois après mon départ du TFC. Je suis d’autant plus heureux avec cette victoire et on espère désormais un bon tirage pour voir si on peut tirer une Ligue 1 à domicile. »

Benjamin LACRAMPE (joueur de Bergerac) : « Une grande joie »
« C’est une grande joie cette qualification ! On voulait se qualifier quelle que soit la manière, c’est chose faite sans prendre de but malgré une première période difficile. On a ensuite profité de leur fatigue pour dérouler et au final je pense que c’est logique. Maintenant on attend le tirage avec impatience. »

LA FEUILLE DE MATCH
Coupe de France , 8ème tour
Samedi 3 décembre 2016 à 18h30
Balma, stade municipal
BALMA SC / BERGERAC PERIGORD FC 0-3
Arbitres : M. Sébastien Clair, assisté de MM. Gaëtan Martin et Yazid El Mrabet
Avertissements : Péchart (58e) et Bonafé (71e) à Balma ; Lacrampe (39e) à Bergerac
Buts : Bouscarrat (37e et 62e) et Jamaï (52e) pour Bergerac

BALMA : Rivière – Fauque, Hatime, Cavallié, Joseph (cap.), Péchart (Makouri, 72e), Bonafé, Laborde, Cissé, Diakité, Kengne Fokam (Bidi, 57e); Remplaçants : Quijo, Kandili, Calvet ; Entraîneur : Fabrice Dubois
BERGERAC : Loustallot – Zidane (Bertho, 42e), Chevalier, Kamissoko (cap.),Lacrampe, Jamaï, Covin, Bangré, Bouscarrat (Dufeal, 80e), Fuchs, Mayenga (Pinto, 67e) ; Remplaçants : Dia, Fauvel ; Entraîneur : Fabien Pujo



WH

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :