Connectez-vous S'inscrire



Booking.com


Coupe de France - BLAGNAC va tout mettre en oeuvre pour ne rien regretter !

Samedi 7 Janvier 2017

À part rentrer de l'étranger ou ne pas avoir encore décuvé du réveillon du 31 décembre, tout être humain s'intéressant un peu au football midi-pyrénéen sait que cet après-midi Blagnac va tenter de renouveler sa performance du tour précédent en faisant tomber cette fois Niort. Une rencontre compliquée au terme de laquelle les Caouecs veulent sortir sans regret (par Le Phocéen)


Après avoir surpris Colomiers (CFA), piégé Béziers (National) et écoeuré le Red Star (Ligue 2), Blagnac s’apprête à affronter Niort à l’occasion des trente-deuxièmes de finale de la coupe de France. Victimes de leurs nombreux coups d’éclat dans la compétition, les Caouecs sont bien conscients qu’ils ne bénéficieront plus de l’effet de surprise comme l’a concédé Wilfried Niflore dans les colonnes de La Dépêche : « Ce sera plus dur que contre le Red Star, tout simplement parce que Niort est prévenu. On est un club de Division Honneur qui a sorti un club de Ligue 2, l'effet de surprise n'est plus possible. Ce sera même beaucoup plus dur. » Malgré les quatre divisions d’écart, les Blagnacais ont pourtant l’ambition de créer un nouvel exploit en ajoutant le scalp de l’actuel onzième de Ligue 2 à leur tableau de chasse déjà bien garni. Pour atteindre cet objectif ambitieux, les hommes de Wilfried Niflore devront utiliser les mêmes ingrédients qui leur avaient permis de terrasser les communistes Parisiens au tour précédent, à savoir une concentration et une agressivité de tous les instants, combinées à une solidarité sans faille. Éliminé la saison dernière à ce stade de la compétition sous les couleurs du Rodéo, le capitaine Ibrahima Sow s’est chargé de livrer la clé du match : « Il va falloir faire preuve de concentration et de sérieux. Tactiquement, on devra également être costaud et faire les efforts ensemble. Je pense que la clé du match sera de bien défendre et de jouer les contres à fond. » Alors que Blagnac avait eu le privilège de marquer d’entrée de jeu contre le Red Star, un avantage conservé jusqu’au coup de sifflet final, les coéquipiers du capitaine sénégalais devront se montrer vigilants dès l’entame pour ne pas subir le même scénario  : « On va devoir être concentré dès le début du match pour ne pas se faire surprendre d’entrée car par la suite, ce serait vraiment très compliqué. Dans tous les cas, la motivation est à son maximum. Après, c’est sûr que si tu n’es pas motivé pour jouer ce genre de match, autant arrêter le foot ! »
 

Toutes les forces vives du club présentes pour soutenir les joueurs de Niflore

Capitaine Sow ne veut pas avoir de regrets la fin du match
Capitaine Sow ne veut pas avoir de regrets la fin du match
Doté d’un effectif composé de jeunes joueurs, les Blagnacais devront également maîtriser la pression de l’événement : « On ne doit surtout pas se mettre trop de pression pour ne pas passer à travers. Il ne faudra pas être timide et les regarder jouer, il va falloir se lâcher ! Contre le Red Star on a eu tendance à reculer après l’ouverture du score. On s’est plus lâché après la pause et au final on s’est procuré plus d’occasions que notre adversaire. » À l’image d’Ibrahima Sow, les plus expérimentés devront répondre présent : « Je suis prêt à assumer mon rôle de leader, je ne vais pas hésiter à parler, motiver et replacer mes coéquipiers. Mais à Blagnac on forme avant tout un collectif, chaque joueur met sa pierre à l’édifice, c’est ce qui fait notre force. » Pour ne pas s'infliger une pression démesurée, le BFC a d’ailleurs choisi de ne pas bouleverser ses habitudes en conservant trois séances d’entraînement hebdomadaires, tout en analysant son adversaire à la vidéo jeudi soir : « On a regardé des vidéos pour les étudier. C'est une bonne équipe de Ligue 2 qui développe du jeu et qui sait également bien défendre. » Huit ans après l’élimination contre Monaco (0-1), une époque où Camel Meriem était encore considéré comme le futur Zidane, Blagnac va avoir une nouvelle opportunité de décrocher une qualification historique pour les seizièmes de finale de la coupe de France. Pour réaliser cet incroyable exploit, les joueurs auront besoin d’être transcendés par la ferveur populaire. Les forces vives du club seront d’ailleurs de la partie pour encourager les seniors puisqu’hormis les U15 et U17, tous les matchs des équipes de jeunes ont été décalés pour l’occasion. Cerise sur le gâteau, le célèbre speaker du Stadium Jacques Bréda assurera l’animation, alors qu’une personnalité surprise se chargera de donner le coup d’envoi accompagnée de la petite Justine, courageuse coqueluche de Footpy atteinte de la mucoviscidose. Après avoir défié la logique avec panache depuis des mois, les Caouecs ont rendez-vous avec l’histoire et peuvent d’ores et déjà se rassurer en se disant que quel que soit le résultat final, leur parcours impose respect et fierté.

Par Le Phocéen
 

Nicolas Toto et Stephen Ettien sont prêts pour un nouvel exploit après celui du Red Star
Nicolas Toto et Stephen Ettien sont prêts pour un nouvel exploit après celui du Red Star

Le Phocéen

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :