Connectez-vous S'inscrire

Coupe de France - Dans un bourbier, le GIROU a joué à se faire peur face au LAURAGAIS

Mardi 12 Septembre 2017

Un match de coupe de France qui ne restera pas dans les mémoires, à ne pas montrer dans les écoles de football tant le maigre jeu déployé dû en partie à la pelouse détrempée à Lanta qui n a pas permis aux acteurs du Lauragais et du Girou de distiller un beau football. (Par Edson Arantes)


Ce troisième tour de coupe de france joué sous une pluie battante et sur une pelouse gorgée d'eau a mis une bonne dizaine de minutes pour que le public ait quelque chose à se mettre sous la dent. Une action construite, terminée par l'ouverture du score de Assemat à la douzième qui venait de tromper le portier Viste pas encore dans son match, Enfin le match a démarré et dans les minutes suivantes après une action confuse dans la surface du Lauragais, Giméno du Girou ne se faisait pas prier pour égaliser et relancer la partie sur un terrain à la limite de l'aquaplaning, La partie devient hachée car les acteurs de la soirée multiplient les fautes : mauvais contrôles, approximations, erreurs de trajectoire sur les coups de pieds arrêtés. Tout y passe ! Il faudra attendre la vingt-cinquième pour voir deux frappes successives des locaux par Assemat et Cyril Isoardi pour vraiment chauffer les gants de Viste. Cependant comme l'on dit  dans les campagnes voisines, au coin du feu « le chat est maigre.» De plus les fautes se succèdent, accrochages de maillots, tacles à retardement... Monsieur l'arbitre a enfin retrouvé son sifflet pour quelques coups francs qui ne donneront rien de bon pour l'évolution du score. La partie reste confuse car les deux équipes craignent que leurs adversaires d'un soir ne trouvent le chemin des filets. Ce qui arrive car le seul équilibriste du match, Franco Ralison du Girou enchaîne les dribbles et met quelques courants d'air à la défense du Lauragais. De plus il ouvre son compteur but sur un cadeau des locaux qui après avoir mal exploité un corner, récupéré par la défense du Girou qui lance ses attaquants en contre pour laisser la finition a ce diable de Ralisson à la trente-quatrième.

Le match se transforme en water-polo

À  partir de là les visiteurs d'un soir continuent à pousser. Les corners se succèdent et il est important pour les garçons de coach Trogant de réagir pour ne pas être croqués à domicile. Mais le Girou a la main mise sur la partie, se crée des brèches et frappe plusieurs fois aux buts. Heureusement que Kuczek le gardien du Lauragais est dans son match, Dans la dernière minute du temps réglementaire de la première période, alors qu'un joueur du Lauragais est au sol et qu'il manque à la défense monsieur l'arbitre n'arrête pas le jeu malgré « les aboiements du coach du Lauragais ». Cela profite aux joueurs de Régional 1 qui continuent à jouer normalement et sur leur centre oblige le malheureux Cyril Enoux à marquer contre son camp sous la pression pour le 1/3 avant le coup de sifflet final de la première période,
Voilà le retour pour cette reprise du second acte sous une pluie battante qui s'abat sur la pelouse et sur le dos des vingt-deux joueurs présents pour assister à cette purge de football que nous souhaitons meilleure dans la seconde partie de la rencontre. Les joueurs ne prennent pas de gros risques et les coaches décident de faire entrer des jokers frais qui, je pense, étaient bien à l'abri. Et si cette pluie torrentielle était la cause de ce pauvre football ? Donc la rencontre ressemble plus à un match de water polo qu'à une partie de ballon rond. Les fautes se multiplient causant de nombreuses maladresses notamment d'un joueur du Girou Wissem Bouis en retard sur Cyril Enoux pour écoper du premier carton jaune de la partie, Alors que nous approchons du dernier quart d'heure de jeu et qu'il semble que le score risque de ne plus bouger tant l'ensemble des joueurs souffrent de la fatigue causée par le bourbier sur lequel ils se trouvent, les gamins du Lauragais sur un sursaut d'orgueil, tentent et trouvent la faille par Carré qui relance le match a la soixante dix-huitième et réduit l'écart. Mais le tableau d'affichage malheureusement ne bougera plus et verra la victoire étriquée des pensionnaires de Régional 1 face à une maladroite équipe de Promotion Ligue du Lauragais qui méritait certainement de voir une prolongation. Je terminerai sur cette citation du jour : "En agissant on se trompe parfois, en ne faisant rien on se trompe toujours."

Par EA

LES RÉACTIONS
Thibaut TROGANT  (entraineur du Lauragais) : "tout d abord je tiens à féliciter les garçons car nous rencontrions une équipe qui joue trois niveaux au-dessus et nous leur avons tenu largement tête. Nous avions mis en place une philosophie de football basée sur un jeu permanent, à chaque fois que l'on récupérait le ballon nous avons essayé de les mettre en danger. Cela va être encourageant pour la suite du championnat de régional 4 et du coup rageant à la fois. On concède trois buts sur des coups du sort, des erreurs individuelles qui nous font défaut à la fin, des contre attaques rapides, des pertes de balles. Nous allons nous concentrer sur le championnat  qui est l'objectif de la saison. Une saison à double tranchant car quatre équipes par poule seront récompensées. Je suis persuadé que cela va le faire !!!! En ce qui concerne les coups de pied arrêtés de la soirée pas bien tirés et forcément l'adversaire en a profité. Sur les pertes de balles nous concédons des occasions dont ce but avant la mi-temps sur contre après un corner pour nous qui nous fait mal a la tête. Nous allons travailler pour les prochains matchs pour éviter de récidiver des fautes stupides sans compter que nous nous mettons un but contre notre camp, cela fait beaucoup à la fin, Par moment nous n'étions pas trop lucide pour défendre correctement. Nous allons nous concentrer pour aller affronter Nestes chez lui avec une ambition de faire un résultat sur son terrain. Les garçons sont volontaires et ont envie de rapporter des points de là bas. Une équipe qui par le passé nous a rarement réussis, pourquoi pas cette saison ?"

Jaoued LAQSIL (co/entaineur du Girou ) : "c'était bien un véritable match de coupe. Comme j'avais dit aux joueurs en coupe l'essentiel est vraiment de passer et ces premiers tours sont toujours compliqués, voilà c'est fait. On ne retiendra que la victoire dans la difficulté, par contre ! Le Lauragais a joué crânement ses chances à fond. Nous les félicitons, cela a été dur jusqu'au bout, on ne va retenir que la victoire ! Le terrain était mauvais pour les deux équipes nous avons mis beaucoup de temps à entrer dans le match et une fois que mes garçons ont réagi et que l'on a accéléré, nous étions dangereux. Il nous reste beaucoup de travail à fournir et nous pensons de suite au match de samedi prochain en championnat contre Golfech.",

LA FEUILLE DE MATCH
Coupe de France, troisième tour 
Samedi 9 septembre, vingt heures
Lanta, stade municipal Jean Marty
LAURAGAIS (R4) / GIROU (R1) 2-3
Arbitre : M Touffik Amghar, assisté de MM John Grandry et Walid Tlemcani
Buts : Assemat (12e), Carré (78e) pour Lauragais, Giméno (15e), Ralison (34e), Enoux C. csc (45e) pour le Girou

LAURAGAIS : Kuczek - Isoardi, C, Bernat, Murat, C. Enoux, Quittot (cap), Gonzalez, P. Enoux, Carré, Assemat, Rigal, Jonquet, Gierkowski, Morgoun, Spada, D. Isoardi, Entraîneur : Thibaut Trogant
GIROU : Viste - Once, Prunet, Fernandez, Rasolofoarinivo (cap), Bouis, Ralison, Akaza, Lapeyre, Giméno, Alonso, Tschaggény, Sinaman, Harrouch, Entraîneurs : Sébastien Salles, Jaoued Laqsil.


La Lauragais peut avoir quelques regrets dans ce match (crédit photo footpy)
La Lauragais peut avoir quelques regrets dans ce match (crédit photo footpy)

Le trio arbitral s'est bien mouillé mais sa prestation a été claire et précise (crédit photo footpy)
Le trio arbitral s'est bien mouillé mais sa prestation a été claire et précise (crédit photo footpy)

Première victoire officielle pour le Girou cette saison (crédit photo footpy)
Première victoire officielle pour le Girou cette saison (crédit photo footpy)

Les palmes auraient été plus en adéquation avec le terrain (crédit photo footpy)
Les palmes auraient été plus en adéquation avec le terrain (crédit photo footpy)

Edson Arantes

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :