Connectez-vous S'inscrire

Coupe de France - GRISOLLES impuissant face à CAZERES

Mardi 12 Septembre 2017

On pouvait s'attendre à un match équilibré entre deux équipes de Régional 2 (DHR). En plus d'une éventuelle qualification pour le prochain tour, c'était assurément un match permettant aux deux équipes de rester sur une dynamique positive après leur succès obtenu lors de la première journée de championnat. Une chose est sûre, les deux équipes ont tout donné pour rejoindre le quatrième tour de la Vielle Dame. (Par Taribo West)


A dix-huit heures quinze, soit quinze minutes après le coup d'envoi, le temps est tout aussi aléatoire que l'issue de ce match. Dans ce premier quart d'heure chacune des équipes essaie d'emporter la bataille du milieu pour mieux s'installer dans le camp adverse. C'est Cazères qui s'offre la première occasion intéressante au bout de huit minutes de jeu. Rodrigues est lancé en profondeur et sert Motarsik qui voit sa frappe arrêtée par Pillot le gardien local. Dans la continuité, l'arbitre  Monsieur Mahfoudi siffle un coup-franc indirect puisque Pillot a gardé le ballon trop longtemps dans les mains. Un coup-franc qui ne donnera rien. Les hommes de Deneys gagnent plus souvent les duels et trouvent régulièrement les attaquants dans les intervalles. Grisolles tente de ressortir mais n'arrive pas à se projeter de manière efficace vers l'avant. Petit à petit Cazères prend le dessus et Grisolles subit. À la vingt-quatrième minute, Migliore déborde côté droit et centre au second poteau pour Benameur. L'avant-centre des "bleu et noir", frappe mais Pillot repousse le ballon qui revient dans les pieds de Benameur qui ne peut ajuster le portier grisollais, le ballon passant au-dessus. Cazères continue de pousser et l'ouverture du score aurait pu être trouvée à la vingt-huitième minute par un CSC quand Garaux est à deux doigts de tromper son gardien. Mais ce sont quatre minutes plus tard sur un coup-franc à priori sans danger que Cazères ouvre le score assez logiquement. Debez envoi un missile de vingt cinq-mètres en pleine lucarne. On pense à ce moment-là que les Haut-Garonnais vont continuer sur leur lancée pour enfoncer le clou. Mais comme cela arrive régulièrement dans le football, l'ouverture du score change la physionomie du match. Grisolles relève la tête et Cazères est moins dominateur. Juste avant la pause, Grisolles se montre dangereux par deux fois, à la quarante-troisième et à la quarante-cinquième minute. Malheureusement sans arriver à trouver le cadre quand Bel Arbi voit son tir contré puis lorsqu'il frappe dans le petit filet de Cazères. Les deux équipes rentrent aux vestiaires avec ce score de un à zéro pour les visiteurs.

Costamagna et Montaut ont essayé...

Un arc-en-ciel s'est formé dans le ciel grisollais. Un signe positif pour les locaux ? Pas sûr. Les intentions sont bonnes pour revenir à la marqueaue mais même si les tirs se rapprochent du cadre, Grisolles n'arrive pas à réellement mettre en danger Meunier. A la quarante-neuvième Barreira centre pour Costamagna qui boxe le ballon juste à côté des buts de Cazères. Bis repetita, ou presque, à la cinquante et unième minute Costamagna dévie le ballon de la tête pour Montaut qui enroule son ballon qui passe une nouvelle fois tout proche du poteau de Meunier. Après ces deux grosses occasions ratées, les débats s'équilibrent mais avec un jeu plus haché. Grisolles domine, tente de revenir et de trouver la faille mais n'arrive pas à trouver les attaquants en bonne position à cause d'une dernière passe imprécise. Pendant presque trente minutes, les occasions se font rares mais surtout moins précises des deux côtés. Christophe Guttin fait plusieurs changements pour tenter d'arracher au moins la prolongation. Mais c'est Cazères qui dans les dernières minutes se montre plus dangereux. Benameur file aux buts et déclenche une frappe pied gauche que le gardien arrête. Dans le temps additionnel (90e+1), le même Benameur dribble deux défenseur mais rate sa frappe. Ce n'est que partie remise quand à la quatre-vingt treizième minutes Dejean sert sur un plateau Beanameur pour le 0-2. Les grisollais voit leurs derniers espoirs s'envoler et Cazères prend son envol pour le quatrième tour.

Par TW
 

LES RÉACTIONS 
Christophe GUTTIN (entraîneur de Grisolles) : « Je suis partagé, on savait que Cazères était une équipe solide de DHR (R2). Globalement, on a fait une mauvaise première demi-heure, sûrement la plus mauvaise depuis le début de la saison. Due surtout au bloc défensif et à l’impact physique que notre adversaire à su nous imposer. Je crois qu'on prend un but sur coup de pied arrêté sans avoir trop concédé d'occasion. Après on a bien réagi dans le dernier quart d'heure. Dommage, je pense que la mi-temps arrive un peu tôt.  On redémarre bien la seconde, avec deux grosses occasions que l'on ne concrétise pas. Ensuite, on est sorti du match avec des comportements pas adéquat, surtout avec des joueurs qui sont habituellement des pièces maîtresses. Ils n'ont pas fait les efforts, ils ont été plus dans des commentaires sur les décisions arbitrales. Ce qui a fait qu'on n'a pas été lucide, on n'a pas su mettre à mal cette défense de Cazères où je pense quelque part en jouant dans les intervalles ou en décrochant on aurait pût les mettre plus souvent en danger même si dans l'impact physique c'était plus difficile. Après le second but reste anecdotique. Somme toute, la coupe n'était pas notre priorité même si cela nous permettait de jouer en match officiel chaque week-end. On va vite se recentrer sur Toulouse Métropole. Je suis globalement déçu car ce n’est jamais agréable de perdre même face à un très bon adverse. Ce sont les aléas, je souhaite bonne chance à Cazères pour la suite de la saison et nous on va vite, vite, vite retrouver de bonnes sensations pour le week-end prochain même si on s'attend à un match difficile à Toulouse Métropole. »

Jean-Philippe DENEYS (entraîneur de Cazères) : « Même si on a été mis en difficulté dans le dernier quart d'heure de la première période, je ne pense pas que notre qualification soit imméritée surtout au vu du nombre d'occasions et de situations que l'on a. Ils ont eu la possession en seconde période, un peu stérile je pense et sans que notre gardien n'ait un arrêt à faire. Cela n'a sûrement pas été un match agréable à regarder mais pour nous le principal est là. Il y a eu malgré tout des intentions des deux côtés, des duels également ce qui a donné un match vivant, indécis jusqu’au bout. Comme un match de coupe en fait ! »

LA FEUILLE DE MATCH
Coupe de France, 3ème tour
Samedi 9 septembre 2017 à 18h00
Grisolles, Stade Maurince Mondoulet
GRISOLLES (R2) / CAZÈRES (R2) 0-2 
Arbitres : M Najib Mahfoudi assisté de MM. Emmanuel Julien et Farik Touaref.
Buteurs : Debez (32e) et Dejean (90e+3) pour Grisolles
Cartons jaunes : Sintes (17e), Crouzat (30e), Barreira (36e) pour Grisolles, Motarsik (40e) pour Cazères

AA GRISOLLES : Pillot- Martin, Zie, Garaix, Crouzat, Sintes, Montaut, Migliore, Costamagna (cap), Barreira, Van Mullen. Rasolofoarinivo (82e), Bel Arbi (35e), Pinto (65e), Iochum, Bernaras,  Iochum. Entraîneur : Christophe Guttin.
CAZÈRES : Meunier, Conde, Kebe (cap), Desfossez, Lutel, De Rueda, Motarsik, Debez, Benameur, Migliore, Rodrigues. Bouaricha, Déjean (71'), Fonbonne, Pereira. Entraîneur : Jean-Philippe Deneys.




Taribo West

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :