Connectez-vous S'inscrire



Booking.com


Coupe de France - LUC PRIMAUBE assomme le TAC pour une première historique !

Lundi 24 Octobre 2016

Luc-La-Primaube passe au septième tour pour la première fois de l’histoire du club. La lutte aura été dure pendant toute une période mais il s’impose tout de même 4-0 sur la pelouse du TAC. La logique a ainsi été respectée (par W.H.).


Pour ce dernier tour régional de la coupe de France, le TAC était l’un des derniers Petits Poucets à avoir une chance d’assister à l’entrée en lice des clubs pros. Le parcours le plus réussi pour Mansour Harrat et ses protégés. Les supporters étaient venus nombreux dimanche au stade Gironis et ont pu voir leur équipe de PH lutter vaillamment à armes égales sur leur synthétique contre la DH aveyronnaise. En vingt minutes, nous avons le temps d’apprécier le travail de Sid Ahmed Chikh très actif sur son côté gauche et qui inaugure la partie d’un tir cadré timide. Les Toulousains son généreux dans les efforts et harcèlent si bien le porteur du ballon qu’ils prennent vite la possession à leur compte. Et très vite, arrive ce qu’on comprendra plus tard être le tournant du match. Dix-septième minute : Amir Cauret transmet à Fred Khampan qui tire sur la transversale. Tout le monde avait retenu son souffle et a poussé un soupir cinq minutes plus tard quand Damien Bastide ouvre le score un peu contre le cours du jeu. L’attaque rapide de La Primaube est conclue par un centre de Rahibe et un maximum de réussite quand Bastide voit sa reprise du gauche rebondir sur le poteau puis le dos de Lavat, portier bien malheureux sur le coup. Le TAC ne va toutefois pas s’apitoyer sur son sort et repartir de l’avant. Même si Khampan et Cauret sont tout aussi actifs en attaque, c’est encore Chikh qui rate par deux fois de marquer, avec l’aide de la défense aveyronnaise qui manque de dévier ses tirs dans leur propre but, de peu.

Luc Primaube déroule tandis que le TAC se désunit

Malheureusement pour les locaux, le temps avançant, la tâche va s’avérer plus ardue. Et après la pause, les Lucois vont assommer Madani Kennaz et ses coéquipiers. Ce dernier et son gardien vont se percuter sur un ballon en profondeur, laissant le champ libre à  Kanjoura Diaby pour faire le break. Dès lors, la fatigue et le coup reçu au moral vont faire déjouer le TAC, surtout à l’arrière où la défense perd sa cohérence. Les lignes sont alors facilement perméables et Luc-la-Primaube ne va pas s’en priver. Rémi Vaysse va ainsi frapper par deux fois d’abord dans un trou de souris à la base du premier poteau alors qu’il est excentré, puis en reprenant un second ballon alors qu’il est seul sur le côté gauche. Ce 4-0 aurait pu s’aggraver si Younnis Rahibe n’avait pas trouvé le poteau sur son face-à-face remporté contre Lavat. Il n’y a rien à redire, Luc-Primaube brille pour décrocher la première qualification de son histoire pour le septième tour et le TAC regrettera simplement de n’avoir pu sauver l’honneur devant son public turbulent pendant la partie, mais convivial pour la fête qui s’en est suivie. Au final, les deux entraîneurs trouvent midi à leur porte et chacun retrouvera son championnat avec de quoi construire pour retrouver des couleurs, que ce soit en PH pour le TAC, ou en DH pour Luc-la-Primaube qui ont fait un début de saison moyen.

W.H.

LES RÉACTIONS
Asrie TEMMAR (entraîneur du TAC) : « Le football est parfois cruel »
« Parfois le football est cruel. En première période nous étions bien en place et les avons mis en danger. Ainsi on a eu trois occasions franches, dont une barre. Si on avait eu la chance de marquer ce but, on aurait vu un autre match. Au lieu de ça on a pris un pet’ au moral. Le score ne reflète pas la qualité de mes joueurs que je félicite pour leur parcours et ce sixième tour jamais atteint au club. Je n’ai pas de regrets à part ces occasions ratées au début. Il aurait fallu les faire douter mais quand il y a deux niveaux de différence, c’est celui qui marque le premier qui a l’avantage mental. Nous sommes en reconstruction et nous restons ambitieux. Ça passera par le jeu et la grinta qui nous a fait défaut aujourd’hui, là on pourra espérer de belles choses. »

Paston CHANSAVATH (joueur du TAC) : « Fiers de ce parcours »
« En deuxième période on n’a pas réussi à poser le jeu alors que le synthétique est fait pour ça. On  a joué long, c’est ce qu’il ne fallait pas faire. Nous avons fini par être submergés tactiquement et physiquement à la fois. La saison est encore longue et il faudra travailler. Mais c’est déjà un beau parcours en coupe de France qui marque l’histoire du club. Nous en sommes fiers. »

Paolo TEIXEIRA (entraîneur de Luc-la-Primaube) : « Ce serait bien pour le club de tirer Rodez »
« Nous avons été patients et avons profité du fait qu’ils ont tout donné en première période. Ce n’était pas évident en raison du contexte qui fait qu’on laisse souvent le ballon à l’adversaire quand il est moins fort que nous. On aurait dû tuer le match avant mais heureusement la seconde période est meilleure. Il faut féliciter cette équipe du TAC qui nous a posé beaucoup de problèmes. À la mi-temps je leur ai demandé d'entrer dans ce match, d’être plus combatifs et de jouer plus simple. Comme ils jouaient très haut on a mis de la profondeur. Pour la suite, retrouver Rodez ce serait bien pour le club. Sinon j’aimerais tirer la meilleure équipe possible. Ça nous a déjà profité en championnat de gagner en coupe de France donc on va essayer d’en profiter une nouvelle fois. »

Guillaume LANEAU (joueur de Luc-la-Primaube) : « On s’est facilité les choses »
« Nous savions que ça allait être compliqué en première période et qu’ils allaient ensuite baisser de rythme. Mener au score c’était déjà pas mal parce que ce sont eux qui dominaient. En marquant le deuxième nous nous sommes facilité les choses parce qu’on a pu les faire courir sous la chaleur et les épuiser. C’est dommage qu’on ne mette pas toutes les occasions qu’on a eu mais la qualification est le principal. Nous ne sommes pas habitués à jouer un dimanche à 15h et il faut reconnaître qu’en face ils ont fait un super match en jouant leur chance à fond. Ce qui a fait la différence c’est le niveau physique. Le septième tour c’est la première fois pour le club alors il faudra soit tirer un très gros, soit passer un tour supplémentaire parce qu’on ne pourra pas sortir contre une DH par exemple. »

LA FEUILLE DE MATCH
Coupe de France, sixième tour
Dimanche 23 octobre 2016 à 15h
Toulouse, stade Gironis, terrain synthétique
TOULOUSE AC (PH) / LUC-LA-PRIMAUBE (DH) 0-4
Arbitres : M. Karim Tourèche, assisté de MM. Bastien Redonets et Noël Martin
Avertissements : Anglada (13e) et Derou (53e) au TAC ; Poujol (44e) à Luc-la-Primaube
Buts : Bastide (23e), Diaby (51e) et Vaysse (68e et 74e) pour Luc Primaube

TAC : Lavat – Anglada, Adil, Derou (Isson, 63e), Chikh, Mohamed (Chansavath, 46e), Kennaz (cap.), Cauret, Khampan (Baaddi, 69e), Béchet ; Entraîneur : Jean-Louis Maestrello (Asrie Temmar suspendu)
LUC PRIMAUBE : Ramondenc – Poujol, Hermet, Lebreil, Roda, Laneau (cap.), Rahibe, Bertrand, Vaysse, Diaby (Rigaud, 69e), Bastide (Camilleri, 62e). Non entrés : Fabre, Renaud, Vignolle Entraîneur : Paolo Teixeira

Un doublé pour Remi Vaysse qui a patiemment attendu son heure
Un doublé pour Remi Vaysse qui a patiemment attendu son heure


WH

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :