Connectez-vous S'inscrire

Coupe de France - RODEZ sort vainqueur d'un match de fous face à CASTANET

Lundi 10 Octobre 2016

Rodez sera présent au sixième tour de la Coupe de France au terme d'un match aux multiples rebondissements dont le suspens est resté entier. Après avoir menés logiquement 2 à 0 (17e), les ruthénois se sont fait peur face à 10 castanéens qui ont su enlever leur complexe du début de match. Rodez est passé mais Castanet aurait pu être l'heureux élu. C'est toute le magie de Madame Coupe. (par DD)


La compétition Coupe, à n'importe quel niveau, laisse souvent ses marques indélébiles dans la mémoires des acteurs. Ce cinquième tour ne va pas échapper à la règle, Rodez et Castanet se souviendront, sûrement longtemps de ce scénario parfois indescriptible. Pendant trente minutes, les aveyronnais avaient enfilé leur habit de favori en maîtrisant de bout en bout ce début de partie. Vainqueurs dans les duel, un collectif parfaitement léché, ils ont laissé planer un one man show tant la suprématie était totale. Castanet pliait logiquement en deux minutes, sur un centre de Bonnet, Guerbert effleurait le ballon de la tête pour ouvrir le score et le capitaine Da Silva sur une frappe limpide donne un avantage de deux buts sans qu'il y ait rien à redire. Rodez manqua même ce troisième but qui aurait scellé définitivement l'issue de la rencontre. À ce moment là, le prétendant au sixième tour ne faisait plus de doute, dans le camp visiteur la menace d'une correction était bien présente. Suffisance d'un côté, réveil de l'autre ? Le match allait prendre une tout autre tournure quand Cardinali, bien lancé par Métayer, réduisait l'écart. Rodez perdait peu à peu de sa superbe, et se faisait rejoindre à la demi heure de jeu par ce diable de Cardinali, exploitant un centre d'Eychenne. Sur une contestation, le buteur visiteur va prendre bêtement un carton jaune qui va avoir son importance pour la suite. En effet, à la cinquante deuxième, sur une faute indiscutable, l'arbitre, avec un manque de psychologie certain, va expulser l'avant centre visiteur.

Rodez ne profite pas de sa supériorité numérique !

Au lieu de sombrer dans un quelconque mauvais ressenti, Castanet va résister avec un Thouron dans les buts omniprésent par ses prises de balle et , il faut bien l'avouer, avec un manque cruel de réalisme local. Ras, Bonnet, Da Siva ne peuvent mettre à profit cette supériorité numérique, Rodez délaissant sa lucidité aussi bien dans le jeu que dans la finition face à une formation bien assise défensivement. Mais Castanet ne faisait pas que subir, il exploitait la moindre brèche par Ababou et Daunis, mettant Seccli à contribution. À dix minutes du terme, le capitaine va enfin trouver l'ouverture sur une frappe imparable sous la barre dans les seize mètres cinquante. Mais ce ouf de soulagement va être éteint par Castaing, dans les ultimes secondes sur un coup franc admirablement ajusté. La prolongation sera intense, par deux fois Coupin voit ses tentatives stoppées par Thouron, alors que Da Silva manque son face à face. Castanet n'est pas en reste, Castaing oblige Seccli a dévier une tentative de Castaing alors que celle de Bories, frôle de montant. Il faut donc en résoudre aux tirs au but pour départager les deux équipes. Castanet par Métayer ouvre les hostilités, puis Da Silva pour Rodez. Dans la foulée, Daunis envoie son missile au dessus alors que Bardy est en échec face à un arrêt de Thouron. La série se poursuit avec des réalisations intercalées de Monié, Bonnet, Castaing, Douillard, Ababou. Les cinq tireurs de chaque équipe n'ont pas permis de départager, il faut donc reprendre une série ou l'erreur n'est plus autorisée. Lozes pour Castanet manque son tir alors que Coupin ne se fait pas faute d'envoyer Rodez au prochain tour, dans la douleur, certes, mais bien réelle, laissant Castanet dans une grande déception d'être passé tout prés de l'exploit.

Par DD

LES RÉACTIONS
Laurent PEYRELADE (entraîneur de Rodez) : « C'est un avertissement sans frais. Nous prenons l'avantage dans tous les compartiments du jeu avant de perdre notre football et de redevenir très moyen. La prestation de Castanet y est sûrement pour quelque chose. C'est la coupe, l'important c'est de passer, conscient qu'il faudra faire mieux pour poursuivre l'aventure. Maintenant place au championnat. »

Sébastien DA SILVA (capitaine de Rodez) : « C'est un match typique de coupe. Nous ne faisons pas les efforts nécessaire à deux à zéro, sur une contre attaque, Castanet réduit l'écart. Ce n'est pas normal de prendre trois buts, il faut vite corriger ça. C'est un gros message que nous devons prendre, heureusement, sans conséquence. »

Jean Christophe DUCHEIN (entraîneur de Castanet) : « nous étions venus pour gagner, nous y sommes passé tout prés. Il a vite fallu corriger certaines choix tactique pour être rapidement dans l'action après un début complément à l'envers. Maintenant, ce qu'on fait les joueurs à dix, est exceptionnel, ils sont parvenus à deux fois à revenir dans le match et frôler la qualification en fin de la prolongation. Nous apprenons aussi bien dans la défaite que dans la victoire, je suis sûr que ce match va nous servi dans l'avenir. »

LA FEUILLE DE MATCH
Coupe de France, cinquième tour
Samedi 8 octobre 2016, 20h
Rodez, stade Paul Lignon
RODEZ (CFA) / CASTANET (CFA 2) 3-3 (5-4 aux TAB)
Arbitre : M Souifi,
Avertissements : Camara (54e) à Rodez - Cardinali (33e) Métayer (33e), Daunis (91e) à Castanet
Exclusion : Cardinali (52e) à Castanet
Buts : Guerbert (15e), Da Silva (17e, 81e) pour Rodez - Cardinali (30e, 40e), Castaing (92e) pour Castanet

RODEZ : Secchi, Mellot, Boissier, Camara (Daillet,76e), Bardy, Poujol, Bonnet, Ruffaut (Douillard,66e), Da Silva (cap), Coupin, Guerbert (Ras,69e). Entraîneur : L. Peyrelade
CASTANET : Thouron, Moineuse (Badidanga,87e), Lozes, Bossennec (cap), Monié,77e), Moreira, Métayer, Eychenne (Ababou,64e), Bories, Cardinali, Daunis, Castaing. Entraîneurs : J.C Duchein et C. Lacombe


Ce match nous a tout offerts, un vrai régal
Ce match nous a tout offerts, un vrai régal

DD

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :