Connectez-vous S'inscrire

Coupe de France - Un CUGNAUX patient et efficace, se joue de CASTELGINEST

Dimanche 27 Août 2017

Même si devoir passer deux heures debout en plein soleil n'enchantait pas ma vieille peau réfractaire aux ardeurs de Râ, le fait de passer un bon moment en compagnie de mon pote Greg Giner (vous savez l'auteur de la citation incontournable devenue culte :"le foot c'est nul") et de revoir plein de gens agréables m'a fait sortir prématurément de ma sieste pour aller à Castelginest assister à une rencontre du deuxième tour de la coupe de France. (par Bob Marley)


Le staff local sympathique et de bons échos sur un groupe apparemment de qualité étaient une motivation déjà suffisante, mais quand en plus on peut doublonner les plaisirs, que demander de plus ? Cugnaux et son légendaire facteur, entraîné par un "BG" émigré de Pradines que j'aime et monsieur Couly tout aussi adorable, la cerise sur le baba au rhum.... Maître Greg à l'orteil droit cassé lors d'une collision aussi involontaire que violente avec un plot en béton, en année sympathique (euh sabbatique, pardon) qui m'a appris que pénétrer dans la surface sans tirer, c'est comme danser la samba avec sa sœur (à méditer svp) n'a pas perdu son sens de la répartie et de l'humour corrosif comme quand à plusieurs reprises il m'a chuchoté qu'écouter les remarques derrière les mains courantes valait son pesant d'or. Mains courantes ? Pourtant elles ne bougent pas, mystère... Il est vrai qu'en entendant les paroles de certains, on se demande pourquoi ils ne sont pas à la place des arbitres qu'ils invectivent. Si leur capacité à diriger un match égale la hauteur de leurs conneries il est fort dommage de ne pas les voir nous les démontrer. Déjà, je ne supporte pas qu'on interpelle un arbitre en le tutoyant. De quel droit bande de mal élevés, mal polis, incorrects ? À l'issue d'un premier acte vif, rapide mais un poil désordonné, nous nous sommes rappelés que nous assistions à un match de coupe et qu'en cas d'égalité l'après-midi risquait de se prolonger de manière .... un peu longue. On a donc espéré que l'une ou l'autre formation parvienne à marquer. Parce que si les quarante-cinq premières minutes sont passées assez vite, avec du mouvement et de l'envie, elles n'ont pas atteint un sommet. Les Cugnalais ont eu du mal à entrer dans le partie parce que vraisemblablement pas encore sûrs de leurs capacités. Peu d'actions vraiment construites de part et d'autre. Hamel à la trentième a touché le poteau droit puis le ballon s'est envolé. Signe d'une absence de réussite qui de vérifiera plus tard. Geoffroy a placé un peu plus tard une volée juste à côté.

Castelginest rate un penalty puis se fait surprendre

Le retour du vestiaire pour les locaux alors que les visiteurs ont préféré rester à l'ombre des arbres derrière un but voit Castelginest plus dominateur au point d'obtenir un penalty tout à fait justifié quand Hamel est fauché par les mains de Berniche, qui se rattrape en stoppant sur sa droite la sanction mal frappée par Hamel. Deuxième tournant de la rencontre. Mais après avoir fait solidement le dos rond, les Cugnalais ont su faire parler la pointe de vitesse de leurs attaquants. Couly toujours aussi élégant passe un ballon à Gamboa qui le manque mais cela fait le bonheur de Costa qui, d'un tir à ras de terre à l'entrée de la surface avec l'aide du poteau gauche, déflore le tableau ... mais où avais-je la tête, c'est vrai qu'il n'y a pas de tableau d'affichage. Honte à moi ! Castelginest ne baisse pas les bras ou les pieds plutôt mais n'a toujours pas de réussite avec une tête de Boucham qui heurte le haut de la transversale. Quelques centimètres de trop qui ne font pas le bonheur local, au contraire de ceux de Rocco.... Et toujours les arbitres potentiels derrière la main courante, chiants à entendre. Je ne suis pas délateur, ça se saurait... mais quand même je vais vous glisser dans le creux de l'oreille qu'ils n'étaient pas du cru.  L'entrée en jeu de Geoffroy dans le couloir gauche fait partie de ces coachings gagnants puisque, à plusieurs reprises, il a semé la pagaille et porté le danger devant le but de Pédemas qui s'était blessé à l'épaule gauche suite à un choc involontaire avec un cugnalais. Un centre ajusté de sa part permet à Couly d'un plat du pied (égal sécurité, n'est-ce pas M. Trafic ?) de pousser la gonfle au fond en toute sérénité pour creuser l'écart. Nouvelle malchance locale avec ce ballon sorti par Olivier alors qu'il allait la franchir. Toujours aussi peu de réussite... Cugnaux est le plus dangereux et s'offre quelques situations dangereuses, mais c'est sur un contre hyper rapide que  Touidjine clôt la marque et offre une victoire méritée certes, mais flatteuse tant le réalisme était là d'un côté et l'absence de pragmatisme flagrant de l'autre. En tout cas, malgré une préparation évidemment pas complète, des automatismes pas encore au maximum, des collectifs à régler, je ne me fais pas de soucis pour ces deux équipes qui ont montré de bonnes choses par intermittence et n'ont plus qu'à acquérir de la régularité et de la continuité pour bien figurer dans leurs poules et aborder le championnat avec de belles espérances.    

Par BM 

LES RÉACTIONS 
Kader ADDA  (co-entraîneur de Castelginest) : "La vérité au football, c'est de marquer des buts ! Après l'expression :"dominer n'est pas gagner" nous va si bien aujourd'hui. Je pense que le penalty raté, psychologiquement, nous met un coup derrière la tête. On a les occasions pour revenir.... Je pense que l'addition est un peu trop salée, mais au foot il faut savoir marquer ce que l'on n'a pas su faire. Maintenant on a le championnat..." 

Anthony "BG" SALVAN (entraîneur de Cugnaux) : "D'abord JJ ça me fait plaisir de te retrouver . La réussite, ça fait partie du football, et ça se provoque. On a fait un début de rencontre timide avec un premier quart d'heure où on avait peur, on voulait trop bien faire. Au bout de la vingtième deux/trois joueurs qui étaient un peu en dedans se sont mis dans le sens de la marche. On a posé le pied sur le ballon, on s'est créé deux/trois occasions favorables avant la mi-temps. En deuxième, nous avons essayé de repartir de la même façon, on prend un penalty que le gardien arrête. Ça aurait pu être le tournant du match, mais après on a mis notre jeu en place. Nous avons été solides derrière, avec des joueurs offensifs rapides, qui savent mettre le tempo, qui ont su exploiter les failles de Castelginest. On gagne trois à zéro, certains diront que c'est volé, d'autres non, mais quand on gagne trois à zéro, pour moi c'est un score qui est logique, peut-être un peu lourd mais la victoire est là."

LA FEUILLE DE MATCH
Coupe de France, deuxième tour
Dimanche 27 août 2017 à 15h
Castelginest, stade du centre.
CASTELGINEST (PH) / CUGNAUX (PH) 0-3
Arbitre : M. Ludovic Martinet, assisté de MM. Abderrahim Moutia et Christophe Salgues.
Buts : Costa (60e), Couly (70e), Touidjine (87e) pour Cugnaux.

CASTELGINEST : Pédemas - Mehkout, Bohoussou, Bah (cap), Brahmi, Abdi, El Haddouni, Hamel, Benderbal, Eyenga Ahanda, Khalifi, Benyahia, Boucham. Entraîneur : Alain Préfaci.
CUGNAUX : Berniche - Malunda, Olivier, C. Farthouat (cap.), Schmutz, Costa, Maghema Kambi, Gamboa, Berria, Couly, Touidjine, Filhol, Geoffroy, d'Andréa. Entraîneur : Anthony Salvan.

Les terrains de notre région souffrent de l'absence d'eau et d'entretien de la part des mairies locales (crédit photo USC - Valentin Camus)
Les terrains de notre région souffrent de l'absence d'eau et d'entretien de la part des mairies locales (crédit photo USC - Valentin Camus)

Bob Marley

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :