Connectez-vous S'inscrire

DH - Le TMF relance AUCH pour le National 3, REVEL, PRADINES, SAINT-ALBAN tremblent !

Mercredi 17 Mai 2017

Il y a bien longtemps que les divers championnats n'avaient pas été aussi passionnants et indécis puisque avant l'ultime journée il y a encore énormément de suspense. En DH comme plus bas rien n'est complètement fait. Ah, juste une question. Par souci d'équité toutes les rencontres de samedi débuteront à dix-huit heures pour éviter "d'éventuels petits arrangements entre amis." Bon même si c'est normal, à notre époque si moderne les téléphones résolvent les problèmes d'espionnage à distance et chacun sait pertinemment ce qui se passe ailleurs et peut éventuellement s'adapter au fur et à mesure. Par contre si on veut respecter cette pseudo équité pourquoi ne pas faire débuter toutes les parties, tous championnat confondus au même moment ? Car les résultats d'une équipe à l'autre peuvent avoir des répercussions sur les équipes deux ou trois de son club, me semble-t-il. Footpy était présent au stade des Fontaines avec l'appui vidéo de Korner et à Saint-Alban. Donc vous avez pu nous lire. Pour les autres rencontres comme d'habitude voyons ce qui s'est passé au travers du prisme de professionnels. (par Bob Marley)


REVEL / GIROU
En encaissant un but après deux minutes, Revel lançait mal sa course à distance pour le maintien avec Pradines. Une égalisation rapide redonnait espoir aux locaux que l'on sentait toutefois fébriles. En face, il y avait une équipe du Girou sans pression du résultat et décomplexée qui aura probablement fait la meilleure prestation de sa saison  et inscrira un deuxième but assommoir avant la pause. Peu après la reprise, les Lauragais encaissent un troisième but «casquette» à l'issue d'un cafouillage dans la zone de vérité. Le Girou se fait plaisir et déroule, le second but revélois durant le temps additionnel n'est qu'anecdotique. L'attaquant du Girou Louis Alonso a été virulent toute la rencontre. Il a repris un centre de Venton au second poteau pour ouvrir la marque en début de match. Lancé en profondeur, Benoît Frechou effaçait Garcia pour conclure avec l'aide du poteau mais toute l'équipe a répondu présent. Côté Revélois, Quentin Lacombe a été le plus efficace et déterminé quand il a eu le ballon et a essayé de faire la différence individuellement. Il y est parvenu régulièrement. Sébastien Vidal (entraîneur de Revel) : "C'est une grosse déception. Les joueurs n'ont pas mis l'engagement nécessaire. On n'a pas vu quelle équipe avait besoin de points. Ils étaient plus prompts que nous au ballon. Après, si on rajoute le déchet technique que l'on a eu, il ne faut pas s'étonner de perdre le match." Jaoued Laqsil (co-entraîneur du Girou) :"je suis fier de ce que nous avons réalisé aujourd'hui. Sans pression du résultat, nous avions à cœur de jouer au ballon et se faire plaisir au maximum. Chose que nous n'avions pas vraiment eu l'occasion de faire cette saison avec la pression du résultat. Aujourd'hui, nous avons vraiment joué en osmose."

PRADINES / MURET
Pour son dernier match de la saison à domicile, le PSVD'Olt a concédé hier soir la défaite face à Muret. Diminuée par de nombreuses absences (les Lotois étaient privés hier soir de Breuil, Bourdary, Cazard, Périé et Exposito s'est blessé dans le premier quart d'heure), l'équipe lotoise a pourtant tout donné dans cette rencontre mais s'est finalement inclinée. Dans ce match comptant pour l'avant dernière journée du championnat  ce sont les visiteurs qui ouvrent la marque dès la sixième minute sur une frappe d'Aglar. Muret domine ce début de rencontre et Jouclas, le portier du PSVD'Olt, doit s'employer sur une frappe de Michel (9e) puis sur un tir de Pégot (23e). Puis les Lotois réagissent et le portier visiteur doit intervenir sur une reprise de volée de Di Scala. Bien que diminué le PSVD'Olt ne lâche rien et continue à se porter vers l'avant mais à la pause le score est toujours de 1 à 0. Dès le début de la deuxième période, les visiteurs doublent la mise sur une frappe dans la surface de Michel. Loin de se décourager, les Lotois se portent de nouveau vers l'avant. Le portier visiteur intervient sur une frappe de Royo puis stoppe sur sa ligne une reprise de la tête de Salvan suite à un corner. Le PSVD'Olt s'accroche bien que réduit à dix après le deuxième carton jaune reçu par Larnaudie, réduit l'écart à moins de cinq minutes de la fin sur une reprise de la tête de Filhol. Revenu à 2 à 1, les Lotois poussent pour tenter d'égaliser et deux minutes plus tard, le portier visiteur doit de nouveau s'employer sur une frappe de seize mètres de Fromentèze. Mais sur la contre-attaque le ballon parvient jusqu'à Aglar qui inscrit le troisième but des visiteurs. Les Lotois se procurent une dernière occasion sur une frappe dans la surface de Di Scala stoppée par le portier visiteur. Une défaite qui ne change rien au classement puisque dans le même temps Revel s'est également incliné face à Girou FC, le PSVD'Olt conserve donc sa douzième place avec un point d'avance sur Revel à une journée de la fin du championnat. Jean-François Barros, (entraîneur du PSVD'Olt) : "Les joueurs ont tout donné dans ce match. Malgré les nombreuses absences et la blessure de Pablo Exposito dans le premier quart d'heure, le groupe a tout donné tout au long du match. Mené 1 à 0 après six minutes puis 2 à 0 d'entrée de deuxième le groupe a su trouver les ressources pour revenir à 2 à 1 avant que leur troisième but ne scelle définitivement le sort de ce match."

Blagnac était mené au score...

Revel n'a pas les cartes en main avant la dernière journée
Revel n'a pas les cartes en main avant la dernière journée
LUC LA PRIMAUBE / GOLFECH
Fin de match à domicile en fanfare pour les Luco-Primaubois  qui après une première période au petit trop appuyèrent sur l'accélérateur en deuxième. Quatre buts au tableau d'affichage pour une douzaine d'occasions nettes face à une équipe tarn-et-garonnaise complètement dépassée en deuxième période. Un score net et sans bavure pour une victoire qui permet à Luc-la-Primaube, comme la saison dernière, de terminer à la cinquième place. Après une phase aller délicate et difficile, comme la saison dernière, les protégés de Paolo Teixeira ont réalisé de très bons matchs au cours de la deuxième et dernière moitié du championnat. Les Luco-Primaubois, qui étaient dans leur troisième saison à ce niveau, assurément ils ont fait une bonne saison. Témoin le match de samedi soir qui a vu une équipe locale au point physiquement et athlétiquement. Pour ce dernier match à domicile (le dernier se jouera samedi prochain au Girou), après une première période jouée sur un rythme peu soutenu, on a eu droit à un changement de décor à la reprise de la deuxième. Les joueurs de Golfech/Saint-Paul ont baissé nettement pavillon. Les partenaires de Roda prirent nettement l'ascendant sur une équipe tarn-et-garonnaise. Les Tarn-et-Garonnais, archi dominés par une équipe locale ont encaissé quatre buts sans coup férir par une équipe luco-primauboise qui, assurément, a démontré deux visages au cours de ce match. On a aimé cette force de réaction et la volonté de satisfaire les fidèles spectateurs du Municipal. 

ONET LE CHATEAU / BLAGNAC
C'est un joli coup que Blagnac a réalisé en terre aveyronnaise. Une victoire indiscutable face à des Castonétois peu inspirés et le match nul de Luzenac, leur coleader, à Toulouse métropole fait du club de la banlieue toulousaine, le leader unique de division honneur à une journée de la fin de saison. Au coup d'envoi, samedi, sur la pelouse Georges Vignes, tout était encore à faire aussi c'est tambour battant que les joueurs de Blagnac entament la rencontre obligeant Onet-le-Château à parer au plus pressé pour contenir les assauts du coleader. Un plan mal géré en ce début de rencontre car Riva, en possession du ballon oblige Taïder à la parade, le ballon revient dans les pieds de Hantz (5e) qui ouvre la marque. Heureusement pour eux, le onze de Blagnac ne cède pas à la panique et poursuit son pressing. Vidal (9e) commet l'irréparable sur Battayeb en pleine surface de réparation. L'arbitre désigne le point de penalty et Ettien transforme celui-ci pour égaliser. Ayant remis les pendules à l'heure, Blagnac sent le coup à faire et va à la récupération jusqu'aux trente mètres d'Onet. Toto (15e) contre un dégagement de Dauren jouà vingt mètres, le ballon monte en chandelle et va se ficher sous la transversale de Buscaylet aveuglé par le soleil de face. Il reste pour Blagnac à faire le break pour s'assurer une suite de match plus tranquille. C'est chose faite sur coup franc aux trente-cinq mètres, Battayeb (19e) trouve Sally au second poteau pour le 3-1. Si la seconde période fut équilibrée et stérile, Blagnac a tout de même fait bonne mesure en corsant l'addition par Battayeb (64e) qui enfonce le clou sur une erreur défensive locale.

Saint-Alban ose croire l'impossible réalisable !

Saint-Alban ira à Luzenac pour créer plus qu'un exploit
Saint-Alban ira à Luzenac pour créer plus qu'un exploit
AUCH / RODEZ II
Il est toujours difficile de retrouver le goût du succès après trois partages des points consécutifs. Une vérité footballistique appuyée par l'adversité ruthénoise du jour, car, comme à l'aller, les Lionceaux ont vraiment eu les pires difficultés à se défaire de ce 4-1-4-1. À cela on pouvait rajouter qu'il fallait jongler également entre les suspendus et les absents. L'essentiel était alors bien de s'imposer, même par la plus petite des marges, et grâce à ce but de Dominique Gabriel à la soixante-neuvième. Ce succès, même minime, permet en effet de revenir à une seule longueur de Luzenac et de rester à portée de tir de Blagnac (trois points). «Il est toujours difficile de casser une spirale négative et nous avions déjà connu cela l'an passé au mois de février avant d'aligner nos huit victoires consécutives, explique Arnaud Dessum (coach auscitain) : "On a réussi à inverser la dynamique et désormais il faut tout donner pour Muret. Ce que j'ai apprécié c'est qu'on a essayé de mettre notre jeu en place même si nous avons manqué de rythme. Les intentions ont été bonnes et nous avons essayé de trouver des combinaisons offensives, même si nous avons manqué d'intensité mais c'est la fin de saison qui veut cela." Désormais, à une journée de la fin, les scénarios positifs pour les lionceaux sont clairs : pour grimper sur une des deux premières places, Auch doit espérer une défaite ou un nul de Luzenac voire une défaite de Blagnac, ces conditions passant, évidemment, par un succès à Muret. À noter qu'en cas d'égalité, cela se joue au goal-average particulier et qu'Auch est devant Blagnac mais en deçà de Luzenac. "Il faut y croire car on ne sait jamais de quoi est fait le football", poursuit l'ancien milieu de terrain. "Il peut y avoir des résultats surprenants. Revel joue sa survie et doit s'imposer obligatoirement face à Blagnac, donc il y a des raisons d'espérer. Ce sera plus difficile pour Saint-Alban déjà reléguée en DHR qui ira à Luzenac mais on ne sait jamais… On sera des spectateurs attentifs de ces résultats".

Le Girou assure le maintien avec la manière 

La situation a quelque changé avec la victoire attendue de Blagnac et le nul un peu plus surprenant de Luzenac au TMFC. Une source sûre m'avait assuré que les Toulousains allaient jouer le jeu car la quatrième place leur tient à cœur et aussi pour des raisons plus personnelles sur lesquelles je ne reviendrai pas. Ayant ayant fait le minimum syndical en terme d'écart avec une bonne réserve ruthénoise, Auch recolle au duo de tête.  Oh même si tout peut arriver il ne faut pas s'attendre à de grosses surprises samedi. Quelques rencontres ont permis de s'apercevoir que la plupart des équipes s'accrochent jusqu'au bout même si leurs situation est claire. Luc la Primaube tient au cinquième rang pour le seconde année consécutive. Golfech a tenu quarante-cinq minutes puis a faibli. C'est au fond du classement que l'ordre n'a pas varié. Le Girou au terme d'une prestation convaincante et aboutie, avec plus d'envie que ses hôtes qui n'ont pas une volonté exacerbée de s'y filer a logiquement gagné et remonte à une honorable neuvième place en espérant mieux lors de l'ultime journée. Revel je l'ai dit reste avant-dernier et sera vraisemblablement scotché à cette place car Blagnac arrive ! Le SAAFC a le plus normalement du monde corrigé des Albigeois peu nombreux ni vindicatifs. Pradines a un effectif limité et se trouve un peu démuni en cas de trop nombreuses absences (quatre ou cinq suffisent...). Malgré une grinta intacte les Lotois ont eux aussi été battus par plus forts qu'eux. 

Par BM

Pradines est le mieux loti pour la dernière journée mais il faudra faire mieux que ce weekend
Pradines est le mieux loti pour la dernière journée mais il faudra faire mieux que ce weekend

Bob Marley

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :