Connectez-vous S'inscrire

DH - Le bon coup d'AUCH, MURET et du GIROU, les regrets d'ONET, le réveil de REVEL !

Mardi 10 Janvier 2017

Est-ce le début d'année avec les jours qui allongent ? Ou les mots d'encouragement glissés samedi (merci Nico), comme le message sympa reçu après la victoire de Revel ? Je ne sais, toujours est-il que ce matin je me sens d'humeur légère, les nuages se sont éloignés de mon esprit, momentanément ? J'espère que non. Et puis les résultats enregistrés ce weekend ont de quoi réjouir alors que ces deux jours semblaient devoir continuer dans le ronronnement. Merci aux footballeurs amateurs ! Pour une fois la pseudo logique n'a pas été respectée et c'est peut-être la leçon à tirer, si on se sort les doigts ... (par Bob Marley)


PRADINES / RODEZ II
Match arrêté à la vingt-troisième minute pour cause de terrain gelé. Cela interpelle ! Compte-tenu de l'horaire de la rencontre (dix-neuf heures) et des températures très basses, il m'étonnerait que le terrain se soit gelé en à peine quelques dizaines de minutes et qu'il ne soit pas apparu bien plus tôt que l'intégrité des joueurs était mise en danger. Entamer la rencontre ? Rodez en sera quitte à une autre escapade dans le Lot.

REVEL / GOLFECH
Ah, ce plaisir que j'ai évoqué en introduction ! Je dois avoir des prémonitions quelques fois (cf ma présentation de la fin de semaine dernière). Les Lauragais l'ont fait ! Battre Golfech qui fait partie du haut de tableau derrière le quatuor de tête peu l'aurait parié. Le championnat qui joue samedi et dimanche sa dernière journée de la phase aller, rebondit même s'il devient nébuleux avec ces matches en retard. Une baguette magique serait nécessaire pour remettre d'un seul coup tout à plat. En attendant les Revelois s'offrent de l'espoir et stoppent ceux de Golféchois qui cette fois s'inclinent devant une équipe à leur portée, pourtant. Une petite parenthèse avec ce message reçu samedi peu après vingt-et-une heure de la part de Cédric Garcia le capitaine imposant de Revel qui se rappelle à mon souvenir et m'envoie avec gentillesse et douceur la bise des Revélois, pour que l'on se souvienne que son équipe n'est pas morte. Quel plaisir de voir que mes écrits sont lus (les chiffres le prouvaient déjà) et qu'il peuvent attirer des commentaires sympas, et non agressifs. Comme quoi les personnes intelligentes savent comprendre le sens de notre travail, l'acceptent, comme elles acceptent que nous mettions ce que nous pensons et ne nous en tiennent pas rigueur. Merci au(x) Revélois pour cet envoi et bonne route pour la suite.

SAINT-ALBAN / GIROU
Article mis en ligne hier, donc peu de choses à ajouter, si ce n'est que l'effectif local est certainement juste et pâti allègrement des absences de cadres. Le Girou a été séduisant.

"La fracture s'élargit entre les "quatre" et le reste, comme entre le milieu et la queue d'ailleurs."

LUC PRIMAUBE / MURET
Lisons ce qu'a écrit la Dépêche de l'Aveyron : "Lors d'une rencontre intense offensivement des deux côtés, les locaux se sont inclinés cruellement. Tout commença dès la vingt-quatrième minute. Juste après une faute non sifflée sur Diaby, les visiteurs inscrivent leur premier but d'une belle frappe de la part de Mistral à vingt-cinq mètres. Le sort s'acharne une seconde fois sur les joueurs de Paulo Teixeira, le coach luco-primaubois, qui sont contraints à en infériorité numérique après l'expulsion de Diaby (28e). Les locaux ne lâchent rien et répondent rapidement à leurs adversaires du jour par Fabre (33e) qui, après une passe de Vaysse, réduit l'écart. Le score n'évoluera pas malgré de nombreuses occasions, dont la frappe de Rodat sur le poteau. Pas de chance pour les locaux qui concédent un penalty à dix minutes du terme sur une main inexistante et confusions entre les arbitres du match. Pratte permet donc à Muret de mener et de s'imposer finalement 1-2. Malgré une défaite cruelle pour la première en 2017, le coach luco-primaubois Paulo Teixeira retiendra surtout «le bon jeu produit par ses joueurs à dix contre onze et un beau match de la part des deux équipes».
Pour rappel, cet article n'est pas le mien et il est donc soumis à l'objectivité de son auteur. Inutile donc de me sauter dessus si qui que ce soit n'est pas d'accord avec sa teneur. Si un jour je devais collaborer à temps plein pour le site je prendrai la précaution d'appeler les coaches ou joueurs pour essayer de me faire ma propre opinion et tenter d'être le plus au courant possible. Travaillent encore je n'ai pas cette latitude, donc faisons confiance à des pros de l'information. Depuis le début de la rédaction de cet article hier j'ai pu lire qu'apparemment le correspondant de Luc a laissé son imagination déborder avec le nom d'un buteur muretain imaginaire et une composition d'équipe pour le moins fantaisiste avec d'après lui la présence de certains blessés de longue durée ou tout simplement restés à la maison. (merci à la source : Monsieur  J.-L. F.) !

ONET / LUZENAC
Toujours la presse locale : "Onet-le-Château recevait, samedi, un Luzenac sûr de ses forces. Après avoir mené au score durant la majeure partie de la rencontre, les Aveyronnais ont sombré et font finalement match nul.  Les locaux ne partent pas favoris et leurs intentions sont claires. Restant bien regroupé avec une défense à cinq Onet se contente d'être en bloc et de se projeter dès que l'occasion se présente. Après dix premières minutes à l'avantage des Ariégeois, les locaux ouvrent le score grâce à un but de Daurenjou. Sensation au stade Georges-Vignes où les Castonétois double la mise avec une réalisation de Vaysset, bien placé pour reprendre une frappe détournée par le gardien adverse. Ultra-efficaces, les Aveyronnais prennent les devants et font mieux que résister. C'est à la trentième minute que les visiteurs parviennent enfin à ouvrir leur compteur. Après plusieurs passes à l'abord de la surface, Cestari prend ses responsabilités et vient tromper Miran. Alors que Luzenac pousse pour égaliser, Onet obtient un penalty juste avant la pause pour un accrochage dans la surface de réparation. Ubatelo est là pour le tirer et le transforme sans souci. Les deux équipes rejoignent les vestiaires dans une ambiance plus que tendue après ce penalty, jugé très généreux par les visiteurs. En seconde période, les occasions se font rares mais Luzenac parvient à réduire l'écart après un but CSC d'Higounenc sur une remise de la poitrine à son gardien. Les Ariégeois égalisent même deux minutes après avec un doublé pour Cestari. Le match peut alors basculer d'un côté comme de l'autre mais personne ne réussit à mettre ce petit but pouvant offrir la victoire. Dans les autres matchs, Revel s'impose contre Golfech-Saint-Paul (2-0), le Girou fait un excellent résultat à Saint-Alban (0-2) et Luc-Primaube s'incline sur sa pelouse face à Muret (1-2). Onet se positionne douzième au classement et doit retrouver la victoire pour s'en sortir. Tâche difficile puisque les Aveyronnais devront défier le leader Blagnac le weekend prochain et le troisième, Auch la semaine suivante."

AUCH / ALBI
La "logique" a été respectée, mais pas aussi facilement que l'on peut le penser. Si Auch a marqué assez vite Delachoux (second buteur) a reconnu que : "c'était un match de reprise laborieux. On  manqué du dernier geste dans la finition, on aurait dû tuer le match avant." Effectivement une seule petite dernière réalisation en deuxième période devant neuf Tarnais puisque deux expulsions ont déséquilibré les débats. Elles auront forcément un impact dès samedi prochain. Enfin ! Il en aura fallu du temps pour qu'un club aille sortir Mister Fabian Bruna de l'anonymat dans lequel il se trouvait ! Bon retour Fabian. Le hic, c'est que Albi ça fait loin pour le Phocéen, même si quand on aime (déguster le Jack) on ne compte pas (les kilomètres).... 
Mon petit doigt m'a dit (en fait, c'est la Rédaction de Footpy) que le Mercato entamé d'une façon très prudente allait accélérer et que des mouvements vont bientôt être révélés. J'en connais un certain nombre qui vont impacter un de nos clubs haut-garonnais mais tant que ce n'est pas officiel, motus. Pas sûr, si nos sources sont avérées que ce soit une bonne nouvelle pour le club concerné !

En attendant une petite lecture permet de constater que la fracture s'élargit entre les "quatre" et le reste, comme entre le milieu et la queue d'ailleurs. Auch a profité des reports de Blagnac, Luzenac et Toulouse Métropole pour s'immiscer entre les deux premiers. Derrière de Golfech à Rodez II c'est pour l'instant la tranquillité. Par contre du Girou au dernier Revel les écarts sont minimes et laissent ces cinq équipes concernées par la descente. Onet avec son nul et Revel et sa seconde victoire de la saison ont mis un coup de pied dans la fourmilière.

Par BM

Auch fait la très bonne opération du weekend avec ce succès face à Albi
Auch fait la très bonne opération du weekend avec ce succès face à Albi

Bob Marley

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :