Connectez-vous S'inscrire

DH (Régional 1) - FLEURANCE, AUCH... le Gers en force ! JPO pour PRADINES ! LOURDES ne rate pas son retour...

Lundi 28 Août 2017

Avant toute chose un petit rappel des résultats de cette première journée de Régional 1 (beurk, quel sale appellation). Vingt buts marqués ce qui confirme l'analyse pertinente de Dino Zoff, qui à la vue des matches de préparation avait noté l'avalanche de perles enfilées par des attaquants certes inspirés et prolifiques mais bien aidés par des blocs défensifs aux" japonais" absents. (par Bob Marley)


Trois victoires à domicile, trois nuls et un seul succès à l'extérieur. Comme les années précédentes je m'appuie sur des commentaires ouïs de ci, de là, cahin-caha. Mais aussi et surtout sur les articles parus dans la presse locale. Je reprends la précaution de vous avertir de nouveau que ces écrits n'engagent que leurs auteurs. Professionnels de la plume mais aussi hommes faillibles dans leur objectivité supposée. Donc si une équipe a un ressenti différent sur l'analyse d'une rencontre qu'elle ne m'en veuille pas, il vaut mieux parfois quelque chose qui ne convient pas forcément, que rien du tout me semble-t-il. La première analyse générale est donc du fait de la Dépêche.
Le golféchois Vincent Bul meilleur buteur de la saison passée avec seize réalisations n'a pas tardé à faire parler la poudre en inscrivant déjà un doublé face à Aussonne, sur le terrain du promu Haut-Garonnais. C'est d'ailleurs le seul succès à l'extérieur de cette première journée sans surprise. En effet, Auch, un des tout premiers prétendants à la montée, s'est imposé largement chez lui face à la réserve ruthénoise et le Toulouse Métropole, un autre favori, a rapporté un probant match nul de La Primaube où Blagnac, le champion de la saison passée, n'avait pas fait mieux.

AUCH / RODEZ II
"Les Gersois ont fait souffrir leurs supporters lors de la première période. Ils se sont procurés plusieurs occasions par Muthular et surtout Abdou Sakho, la nouvelle recrue de Colomiers mais sans pouvoir tromper l'excellent Secchi. Il aura fallu attendre l'heure de jeu pour que Muthular, le meilleur buteur de l'édition 2014/2015 (vingt-et-un buts) ouvre le score qui sera aggravé peu après par deux buts signés Duffo et Gabriel. La machine Auscitaine qui a marqué cinquante-et-un buts en 2016/2017 est déjà bien huilée. Attendons la suite…"

REVEL / ALBI
"Peu de chose à se mettre sous la dent au niveau du jeu et de l'intensité dans ce match de reprise typique. Toutefois, la rencontre aura eu son lot de rebondissements. Les Albigeois étaient réduits à dix dès le début de match mais ouvraient la marque sur un but casquette. Candelon envoyait un long ballon que Correia remettait de la tête vers Garcia en train de sortir, le trompant. Les locaux égalisaient avant la pause puis allaient mettre de plus en plus de pression au fil du match, profitant de leur supériorité numérique. Albi résistera jusqu'au bout et Revel perd trois joueurs sur blessure à l'arrivée. Les recrues revéloises, Kherchache, Remil et Zahil, ont largement animé le secteur offensif en mettant de la vitesse. Ce dernier égalisait sept minutes après son entrée en jeu mais devait sortir sur blessure à son tour. La défense s'est montrée solide. Côté tarnais, Rigaud a réalisé trois parades décisives. Mustapha Dakhlaoui a été très actif sur son côté gauche.  Ils ont dit : Guillaume Balagué (entraîneur de Revel) : «Je suis déçu du résultat parce que je pense qu'on aurait pu obtenir la victoire contre une équipe qui a joué à dix la majorité de la rencontre. Après, nous avons eu des péripéties avec trois blessures dont une grave qui nous déstabilise le bloc offensif. Il y avait la place pour gagner. On manque encore de rythme mais c'est normal pour un début de saison. Il faut qu'on prenne nos repères.» François Julien (entraîneur d'Albi) : «On se retrouve à dix après six minutes sur une faute regrettable parce que nous avions bien démarré le match. On marque rapidement et je pense qu'à onze, il aurait été différent. On retiendra qu'on prend deux points et que l'équipe a fait preuve de solidarité. C'est le point positif et c'est intéressant.»"

FLEURANCE / PRADINES
"Les Fleurantins n'ont pas raté leur retour en DH, vingt-cinq ans plus tard, avec une nette victoire face à l'équipe de Pradines. Chez le promu gersois, de nombreux cadres étaient absents, sans oublier les blessés à long terme. Sous une forte chaleur et une belle assistance, cette rencontre débutait timidement pour les partenaires de Guimaraes qui concédaient plusieurs corners, toutefois bien repoussés. Passé le premier quart d'heure, Fleurance trouve les premiers enchaînements et, sur un centre de Guimaraes, Clavel oblige Mas à un bel arrêt réflexe (17e). Puis, sur un bon service de Bayles, Humbel prend le dernier défenseur de vitesse et trompe Mas (26e). Un peu plus tard, on prend les mêmes et on recommence, côté droit cette fois, et Humbel double la mise (35e). Pradines n'y arrive pas et reste sans réaction. Par contre, les locaux profitent des boulevards laissés par la défense lotoise et, avant la pause, Clavel décale idéalement Lalanne qui efface Mas pour le troisième but (40e). À la reprise, Pradines profite d'une mésentente défensive fleurantine sur un ballon aérien pour permettre à Breuil de récupérer le cuir et battre de près Cantau (50e). Sur un débordement du capitaine Guimaraes, Lalanne, seul, profite de l'aubaine pour tromper Mas et s'offrir lui aussi un doublé (54e). Dans la foulée, Exposito est expulsé pour un tacle en retard sur Humbel et, à dix contre onze, Pradines se retrouve sans ressources. Sur un excellent ballon en profondeur de Cazeneuve, Benoit Guimares, en bon capitaine du jour (qui part à l'étranger pour le reste de la saison) terminait le travail en ajoutant un cinquième but. Gilles Garcia, l'entraîneur de Fleurance, analysait : «On s'est cherché quinze minutes, on avait un peu de pression. Puis, on s'est repris et leur bloc très haut nous a permis de trouver de la verticalité qui leur a fait très mal.»"

Aussonne pas encore dans le rythme !

LOURDES / ONET-LE-CHÂTEAU
"Impatients de vivre cette nouvelle aventure, les Lourdais prennent tout de suite le match à leur compte comme le prouve ce centre de Klein pour la tête de Séguret qui n'accroche pas le cadre. Après un excellent centre de Guezello bien intercepté par Solis (12), le FCL va trouver l'ouverture avec une reprise de volée de Faut, plein axe, consécutive à un centre de Di Trapani 1-0 (17). On retrouve Di Trapani avec une frappe de peu au-dessus après un excellent travail de Séguret sur le côté gauche (19). Onet-le-Château procède en contres et il faut du grand Aubert pour mettre en échec Amachrouk (29) et plus encore devant Ahammout, au prix d'une superbe claquette sous la transversale (35). Une frappe de Diaz de trente mètres met Solis au supplice (41) et c'est avec cet avantage d'un but en faveur des Lourdais que les deux équipes regagnent les vestiaires à la pause. Mieux rentrés dans cette deuxième période, les Aveyronnais vont de suite recoller au score avec ce but d'Amachrouk, suite à un ballon mal repoussé par la défense locale 1-1 (46). Klein va sonner le réveil lourdais avec ce tir bien cadré que Solis détourne en corner (49), comme il le fera face à Faut (52 et 56). L'ailier lourdais sera plus heureux en doublant la mise un festival de Diaz sur la gauche et cette remise de Séguret qui ouvre le chemin du but à Faut 2-1 (65). Dans la minute qui suit, coup franc pour le FCL, Lagües s'y colle, Séguret coupe la trajectoire du ballon en plein cœur de la défense adverse encore sous le coup du deuxième but et de trois 3-1 (66). À partir de là, Le FCL va être atteint du syndrome de la gagne et se faire des frayeurs car, si Aubert sauve les meubles, il ne pourra rien faire sur cette reprise de Riva plein axe 3-2 (87). Une fin de match pénible, cardiaques s'abstenir, mais qui débouchera tout de même sur un incontestable succès du FCL, qui aura bien négocié son retour dans l'élite régionale."

LUC LA PRIMAUBE / TMF
"Ce dernier samedi Luc Primaube entamait une nouvelle saison en régional 1 (ex D.H) face au club de Toulouse Métropole. Il n'aura fallu quelques minutes pour que les locaux prennent leurs marques et retrouvent les sensations du jeu. Instants qui auraient pu coûter cher puisqu'en l'espace de cinq minutes l'arrière-garde aveyronnaise se fait surprendre deux fois par de longs ballons placés dans son dos, heureusement mal exploités par l'attaque visiteuse, probablement elle aussi encore en rodage. La Primaube prend ensuite le contrôle du jeu. Plus juste techniquement, le groupe aveyronnais parvient petit à petit à se créer les occasions plus dangereuses. Jusqu'à la trente-quatrièmee minute, suite à un bon débordement de Fabre sur le côté gauche suivi d'un centre trop peu appuyé, Vaysse hérite du ballon de l'autre côté de la surface et se fait faucher par son vis-à-vis. L'arbitre de la rencontre, Mr Maingret siffle logiquement le penalty que le capitaine de Luc la Primaube, Roda convertira sereinement d'un plat du pied au centre de la cage. Les locaux rentrent donc aux vestiaires avec une logique avance au score. L'entraîneur toulousain conscient des difficultés de son équipe dans l'entre-jeu décide d'effectuer immédiatement un changement tactique. Jusqu'ici positionné en 4-2-3-1, il retire son meneur Khalid, bien cerné par Diaby M, pour passer à deux pointes opérant en contre. Toulouse s'appuie sur de longs ballons dans l'axe de la défense aveyronnaise, profitant des qualités athlétiques de ses joueurs et laissant le jeu aux locaux. Choix risqué, puisque les occasions des «jaune et vert» vont se multiplier, laissant l'espace à Vignolle, bien plus en vue, et qui peut ajuster des caviars à ses ailiers. Malgré de nombreuses tentatives, ils ne trouveront pas le chemin des filets. Et, finalement, pour les visiteurs, à force de ballons longs ils vont pousser à la faute la défense axiale primauboise. Ainsi, après une première grosse frayeur où il manque de lober son gardien, le défenseur, Roda, appuie mal sa passe en retrait à son gardien Rigaud. Impeccable jusque-là, Rigaud, est totalement impuissant sur la frappe de Kanon bien décalé par son partenaire qui a récupéré la passe de Roda. Luc la Primaube encaisse le but et peut nourrir des regrets face à cet adversaire qu'il a pourtant dominé. Les nombreuses situations de but n'ont pas été concrétisées dans ce match très rythmé et très ouvert. On retiendra chez les Aveyronnais les deux face-à-face manqués de Vaysse et A. Fabre et chez les Toulousains les tirs sur les montants de Khalid et Kanon. Ce qui a fait dire à Fred Ouvret, le coach du TMFC : «le match nul est équitable. Les deux gardiens ont été très bons.»"

AUSSONNE / GOLFECH
Peu d'échos sur ce match mais quand KiKi Marshall nous a dits la semaine dernière que les joueurs n'étaient pas prêts il n'a pas menti. Il est vrai qu'à ce niveau, les absences aux entraînements (même pour d'excellentes raisons) ne pardonnent pas et je me suis laissé dire qu'à la reprise il manquait pas mal de monde. Apparemment les locaux ont été dominé lors du premier acte, sans trop de réactions. Puis après la mi-temps Vincent Bul a continué sa série de buts en claquant un doublé avec une autre réalisation de Laincer. Le but de  la réduction de l'écart dans le temps additionnel de Robertne cache pas les difficultés du promu pour son premier match à ce niveau.

GIROU / MURET
Vous avez lu mon résumé donc je n'y reviens pas. Juste un aparté. Pendant le match nous avons pu assister à une gestuelle un peu comique de Bravo Mbemba qui n'arrêtait pas de faire l'éventail avec sa main droite devant le visage. Vu de la tribune on s'est demandé s'il ne signifiait pas à son vis à vis avec qui visiblement il échangeait des mots peu fraternels qu'il dégageait une odeur corporelle forte ? Quand je lui en ai parlé après la rencontre il a ri et m'a expliqué qu'il était entouré de moucherons qui le dérangeaient. Heureusement il  y avait avec nous monsieur Korner himself qui lui a dit s'être posé la même question, le tout avec humour bien sûr. Bravo nous a dit qu'il a le même problème à l'entraînement à Muret. J'en ai profité pour lui glisser un mot sur la fourberie des dirigeants muretains qui ne l'avaient pas prévenu de cette situation, de peur qu'il ne signe pas là-bas ! 

Des buts mais aussi des rouges !

À noter que Kanon a déjà fait parler la poudre pour Métropole. Sorti du corpo pour aider au maintien de Revel, ce joueur fait partie de ceux qui malgré un certain âge  et un vécu important sont un réel plus dont j'ai parlé la semaine dernière. Une première vision superficielle de cette journée. Auch et Golfech qui font à mon sens partie des groupes ayant de grosses aspirations sont là, et bien là. Toulouse Métropole n'avait pas la tâche facile chez un autre prétendant et le nul n'est pas forcément une mauvaise affaire. Deux des promus démarrent très bien avec maîtrise. Le Girou et Muret n'ont pas avoir de véritables regrets sur un champ de pommes de terre, même si C'st Muret qui a eu les opportunités les plus flagrantes. Muret qui à mon sens sera à suivre cette année et fera partie du très haut dans le classement. Onet n'a pas démérité à Lourdes mais ne jouera certainement pas le haut du tableau. Revel a eu des difficultés même en jouant en supériorité pendant quasiment toute la partie. les nouvelles recrues ont été séduisantes. Albi a fait mieux que se défendre mais j'attendrai pour parler de ce groupe. Aussonne peut vraisemblablement faire mieux, mais devra le faire vite. Pradines conformément à ce que j'imaginais va souffrir à moins que... Pour finir déjà trois expulsés : Belkoussa (US Albi, dès la sixième minute), Fittère (AS Muret) et Exposito (PSVD'OLT). De la nervosité ?

Auch n'a pas raté ses débuts face à la réserve de National 1 Rodez.
Auch n'a pas raté ses débuts face à la réserve de National 1 Rodez.

Bob Marley

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :