Connectez-vous S'inscrire

En aparté - Que deviens-tu Alexis AGUER (ex Tournefeuille, Saint-Jean) ?

Jeudi 1 Décembre 2016

Après avoir retrouvé des joueurs de CFA, nous prenons le tunnel sous la Manche pour aller voir comment se porte Alexis Aguer. Troisième gardien français après Lloris et Mandanda à faire le bonheur d'un club anglais et avec réussite puisque l'ancien gardien de Saint-Jean et Tournefeuille, a tout simplement été désigné joueur de la saison 2015/2016 par ses supporters. Une juste récompense quand on connait le joueur et l'homme... (par Dino Zoff)


Qu'a fait Alexis Aguer depuis son départ de la région toulousaine ?
J’ai quitté la région toulousaine car une bonne opportunité professionnelle se présentait Outre Manche mais aussi pour rejoindre ma fiancée qui elle était déjà partie un an plus tôt. Les débuts en Angleterre ont été plutôt compliqués car je ne connaissais personne et ma vie professionnelle restait ma priorité. Côté football, j’ai fait une demi-saison au plus bas niveau avant de finalement pouvoir rejouer à un niveau plus conforme au niveau auquel j’ai pu évoluer en France.
 
Quels souvenirs gardes-tu de ton passage dans celle-ci ?
Sincèrement, je ne garde que de bons souvenirs de mon passage dans la région (malgré quelques déceptions sportives comme là non montée en DHR en 2012). J’ai pu rencontrer des personnes formidables au sein des clubs où j’ai pu évoluer dans certains que j'ai affronté. Je ne les nommerai pas un à un la liste serait trop longue. Il a été très difficile pour moi d’annoncer mon départ pour l’Angleterre il y a deux ans lorsque je jouais à Saint Jean. Ce club restera toujours particulier pour moi. Le club qui m’a lancé dans la région avec un président formidable donnant énormément.
 
As-tu gardé des contacts et suis-tu l'évolution de tes anciens clubs ? 
Bien sur d’ailleurs je passe en général la première partie de mon samedi soir à regarder les résultats sur Footpy et je suis avec attention tous les résultats de Saint Jean.  J’ai gardé de très bons contacts et on s’appelle de temps en temps avec Maz (Al Masri) ou le président Daniel Nadalin. J’ai même pu leur rendre visite il y a tout juste trois semaines pendant un entrainement. Je n’avais prévenu personne et ça a été un plaisir de revoir tout le monde joueurs comme dirigeants. D’ailleurs Maz si tu lis cet article j’attends toujours ton appel pour qu’on fixe une date pour aller voir un match de Première League ensemble. Pour éviter la crise de jalousie il faut aussi que je mentionne Mr Philippe Mories que j’ai pu connaître en foot universitaire. Je me souviens de bons moments passés sur le terrain de la Roseraie mais les meilleurs souvenirs restent les soirées passées au foyer de l’ENSICA à me faire boire et tenter de me faire signer à Fonsorbes, Cugnaux ou peu importe le club où il a pu entraîner.

"En tant que gardien le plus dur pour moi reste le domaine aérien, je prends énormément de coups et il est très rare d’obtenir des fautes adversaires."

Comment as-tu atterri en Angleterre et dans ton club ? 
En arrivant ici en milieu de saison, c’était assez compliqué. J’ai commencé à m’entraîner avec un club pris un peu au hasard mais très vite j’ai compris que je ne jouerai pas car je venais d’arriver et les amis du coach joueraient. J’ai été redirigé très rapidement vers le club d’Alderbury qui cherchait un gardien pour pallier la blessure de leur numéro un. Le niveau était assez bas environ niveau première division départementale mais j’ai eu la chance de jouer trois finales de coupes et gagner le championnat. Puis à la fin d’un match un des entraîneurs adverse est venu me voir pour me dire qu’il reprenait un club évoluant bien plus haut l’année suivante et qu’il était intéressé pour que je les rejoigne. Voilà comment j’ai atterri au sein de mon club actuel de Laverstock & Ford, pour le niveau ça doit être équivalent à une DHR Midi-Pyrénéenne.
 
Comment se déroule votre saison et quels sont vos objectifs ?
On a manqué la montée de peu la saison dernière en finissant cinquième sur dix huit (deux clubs sont montés). L’objectif cette année est donc bien entendu la montée même si nous, les joueurs, on vise plutôt le titre. Pour le moment, les temps de passage sont respectés en étant premier sur vingt et un après vingt journées (les trois premiers montent).

En tant que gardien de but, le foot anglais te convient-il et quelles sont les grosses différences avec le notre au niveau amateur ?
Alors là c’est une question qui entraîne une réponse sans fin ! Les différences sont énormes rien qu’au niveau du rythme des matches, un championnat à vingt une équipes plus cinq coupes différentes à jouer autant vous dire que pour nous c’est rythme Ligue des Champions toutes les semaines. Match le samedi après midi et le mardi soir, entrainement le Jeudi. Nous avons déjà joué vingt matches de championnat quand je vois qu’en France on doit être autour de la huitième journée ça en dit long. Niveau football en lui-même, c’est complètement différent avec un jeu beaucoup plus physique et beaucoup moins tactique. Le gardien de but est beaucoup plus sollicité (ce qui n’est pas pour me déplaire) même contre des équipes supposées plus faible, c’est un jeu porté vers l’attaque pour tenter de créer le surnombre. En tant que gardien le plus dur pour moi reste le domaine aérien, je prends énormément de coups et il est très rare d’obtenir des fautes adversaires. Je pense avoir pas mal progressé dans ce domaine depuis mon arrivée mais ça reste compliqué car je ne suis pas le plus grand et physique des gardiens. Enfin le plus grand changement pour moi c’est la ferveur anglaise autour du football. Même à notre niveau les gens paient leur entrée au stade et il n’est pas rare de voir aux alentours de cent personnes autour du terrain un mardi soir avec une température négative.

"J’ai gagné ma place en première et j’ai reçu le prix du joueur de l’année par les supporters la saison dernière."

Te vois tu évoluer plus haut dans le futur, au regard du niveau des gardiens anglais ?
Si je dois me comparer au gardien anglais, je dirai qu’ils sont beaucoup moins techniques qu’en France. Je pense que c’est grâce à mon bagage technique que j’ai réussi à m’imposer. Je me souviens qu’à mon arrivée dans mon club actuel les supporters et notamment le co-manager n’était pas convaincu par mes possibilités de jouer en équipe première de par ma taille. J’ai gagné ma place en première et j’ai reçu le prix du joueur de l’année par les supporters la saison dernière.  Pour ce qui est de jouer plus haut, je n’y pense pas forcément mais si l’occasion se présente avec un bon projet je la saisirai à condition que ça n’influe pas sur ma vie professionnel. Je suis très heureux dans mon club actuel qui est un club familial où j’ai été très bien accueilli. Les fans sont merveilleux, ils brandissent le drapeaux français à chaque match et il ne me manque qu’une chose, une chanson des supporters à mon nom et là je serai devenu une légende du club.

Un retour dans le foot midi-pyrénéen est-il envisageable dans le futur ?  
En ce qui concerne un éventuel retour en Midi-Pyrénées, ce n’est pas à l’ordre du jour. Mais je ne ferme pas la porte, si je dois revenir je pense que ce sera comme pour mon départ pour raison professionnel ça reste le plus important pour moi. Je profite aussi de cet article pour remercier toute la rédaction de footpy pour le travail fait autour des terrains et aussi pour prendre le temps de prendre des nouvelles de joueurs ayant quitté la région. Je voudrais aussi faire une petite dédicace à tous mes coéquipiers Anglais « Ding Ding,  get on that bus ! Up the Lavvy Bulldogs ! »

Par DZ

ALEXIS AGUER
Né le 10 juillet 1989 à Colombes (92)
1m75 - 70 kg
Poste : Gardien de but
Parcours : Genêts d’Anglet, JA Biarritz, BM St Jean (2010-2013), AS Tournefeuille (2013/2014), BM St Jean (Aout 2014), Alderbury FC (Janvier 2015), Laverstock & Ford FC (depuis Juillet 2015)
Profession : Ingénieur Aéronautique

Trophée du meilleur joueur pour Alexis.
Trophée du meilleur joueur pour Alexis.

Alexis a profité de la rudesse du foot anglais pour perfectionner son jeu aérien. Il prend des coups mais il les encaisse de mieux en mieux
Alexis a profité de la rudesse du foot anglais pour perfectionner son jeu aérien. Il prend des coups mais il les encaisse de mieux en mieux


Catégories | Les News | Mercato | Dream Team | Tapis Rouge | Flash Back | Gants d'Or & Buteurs | Arbitres | Immersion/Aparté | FootpyTv | Divers


Dans la même rubrique :