Connectez-vous S'inscrire

Gambardella (vidéo) - TOURNEFEUILLE s’en sort dans la douleur contre AUCH

Mardi 10 Octobre 2017

Dans ce deuxième tour de la coupe Gambardella, Tournefeuille avait deux avantages : l’un de recevoir, l’autre de jouer une équipe d’une division inférieure à elle. Mais, après un début de saison délicat (quatre défaites en championnat dont trois à domicile), l’écart ne semblait plus aussi insurmontable pour des Auscitains auteurs d’une entame de championnat convenable. (Par Dennis Bergkamp)


Il ne fallait pas arriver en retard. Dès la troisième minute, Ryan Duarte reprenait un coup-franc contré mais son tir ne trouvait que le petit filet. Deux minutes plus tard le gardien auscitain Rambeau se faisait lober de la tête par Lauletta mais ce dernier ne cadrait pas sa reprise alors que le but était vide. Sous les yeux des joueurs de l’équipe une venus voir la relève avant leur déplacement à Albi l’entame était de bon augure pour les jeunes Tournefeuillais qui voulaient se remémorer les bons souvenirs de la saison passée avec ce trente-deuxième de finale face à Nice. En face, les Auscitains semblaient fragiles. Comme le concèdera leur entraîneur Kévin Hoffmann le ballon leur brûlait les pieds. Et pourtant, sur un ballon anodin, Ipek déclenchait un tir de vingt mètres. Baylet repoussait mal le ballon, tombant dans les pieds d’un Carrère n’en demandant pas tant pour conclure. À partir de là les choses tournaient. Auch prenait confiance tandis que Tournefeuille perdait ses moyens. Cela se vérifiait sur les bancs avec, d’un côté, des encouragements et, de l’autre, des moments de colère si bien Jean-Régis Bernardi fit une magnifique gamelle façon babyfoot en tapant le ballon dans le banc de touche. Le niveau montré par les locaux confirmait ce qu’expliquait le gardien titulaire, blessé pour l’occasion, racontant qu’il y avait un problème générationnel vu de l’extérieur. Trop d’erreurs techniques et d’espace entre les lignes leur faisaient mal. En face, les Auscitains se trouvaient à merveille et posait leur jeu huilé, bien aidé par la tour de contrôle Ipek et leur paire Carrère-Hazard. Ce dernier, à la technique léchée, allait malheureusement se blesser aux adducteurs. Le « David Luiz blond » sur le carreau les visiteurs perdaient la maîtrise des débats tout en restant présents dans les duels. Mais, comme les Tournefeuillais ne faisaient pas de mal à une mouche malgré ce tir soudain de Zitoune (42e), les Auscitains semblaient sereins.

Changement de physionomie

Dès le début du second acte, les visiteurs se mettaient pourtant en difficulté. Cissé était à deux doigts de tromper Rambeau, bien moins guerrier que le héros du blockbuster américain. Les choses avaient déjà changé. Le discours à la pause de coach Jean-Régis Bernardi a dû revigorer les jeunes Tournefeuillais. Ces derniers croquaient dans le ballon, mordaient les mollets tels des lions. Ce n’était plus la même équipe aussi fade et insipide qu’en première période. Et, sur une frappe complètement ratée de Paniagua, Quiot était à deux doigts de remettre les deux équipes à égalité mais son tir était trop croisé (59e). Tournefeuille poussait fort face à des Auscitains devenus brebis. Les changements apportés par Jean-Régis Bernardi allaient être payants. Après un tir contré de Lacides, Auguera se faisait contrer à nouveau. À la limite du hors-jeu, Zitoune récupérait et trompait Rambeau. Auch semblait la tête sous l’eau. Ses remplaçants ne faisaient pas autant la différence escomptée. Pourtant, Ipek faillit redonner l’avantage à son équipe en trouvant le poteau d’un tir croisé (83e). Il faut dire que le capitaine auscitain semblait hors-jeu sur cette action. Les joies des arbitres assistants bénévoles qui sont à la fois juges, supporteurs, entraîneurs et parfois même soigneurs... Quel dur métier ! Difficile dans ces conditions d’aider un arbitre M. Ballois, auteur d’une belle prestation au demeurant. Les deux équipes tentaient de trouver l’ouverture avant la séance des tirs au but, Kévin Hoffmann faisant entrer Keita qui fut trop peu sur le terrain tant il avait fait mal en première période. L’ailier auscitain réalisait d’ailleurs une belle combinaison avec Perez et Ipek mais celle-ci fut contrée par la défense locale (90e + 1).

Baylet se rattrape

Keita allait cependant être le héros malheureux d’une séance de tirs au but devenu inéluctable. Après une première tentative de Lacoste stoppée par Baylet qui se rattrapait bien de sa boulette initiale, Zahaf décrochait les nuages sur le troisième tir tournefeuillais. À 3-3, Keita s’élançait pour la dernière tentative auscitaine mais il satellisait complètement sa frappe. Morgan Duarte n’en demandait pas tant pour offrir la qualification à son équipe. Il trompait Rambeau sans trembler et permettait à Tournefeuille de poursuivre son aventure. Pour la manière, on repassera.

Par D.B.

LES RÉACTIONS
Kévin HOFFMANN (entraîneur de Auch) : « Perdu le fil du match »
« Je suis déçu pour les garçons car, comme je leur ai dit, la Gambardella reste leur aventure. Je pense qu’on méritait un peu mieux mais on a perdu le fil du match. Les changements n’ont pas non plus apporté un plus. On a eu un premier quart d’heure difficile. Le ballon nous brûlait les pieds. Après, nous avons réussi à maîtriser le ballon. Mais la perte de notre numéro dix sur une blessure aux adducteurs nous a fait perdre de l’efficacité en milieu. On a commencé à reculer et on n’a pas réussi à garder le score. C’est dommage. Maintenant, on va se concentrer sur le championnat. Après une défaite, on a su redresser la barre. On a des garçons ambitieux qui ont envie de toucher au niveau R1. Ils ont voulu montrer qu’ils pouvaient bousculer une équipe de ce niveau. Malheureusement les tirs au but constituent une loterie. Je suis déçu que l’aventure se termine comme ça pour eux ».

Jean-Régis BERNARDI (entraîneur de Tournefeuille) : « Enfin un peu de plaisir »
« Enfin un peu de plaisir après les efforts consentis. Jusque-là, les choses n’avaient pas tourné en notre faveur, soit parce qu’on n’avait pas mis les ingrédients, soit parce que les équipes nous étaient supérieures. Aujourd’hui, ça rigole. C’est bien pour le groupe. J’espère qu’on va lancer notre saison avec ce match même si on a un match en championnat très compliqué la semaine prochaine à Rodez. À la mi-temps, on a juste recadré quelques points comme le fait de jouer plus haut ou d’avoir un bloc plus serré. On a insisté sur la nécessité d’être plus présent dans les duels et d’aller de l’avant. Mais, avec les mauvais résultats les têtes ont parfois du mal à accepter les choses. On a donc insisté et les garçons ont été récompensés en marquant ce but qui nous a amené aux tirs au but. C’est le groupe qui a la différence. On essaie de faire tourner car il est homogène. Petit à petit, les écarts vont se faire. On va pouvoir avoir un groupe plus type, resserré sachant qu’actuellement on a beaucoup de monde sur le carreau du fait de blessures ».

LA FEUILLE DE MATCH
Coupe Gambardella, second tour
Samedi 7 octobre 2017, 15 heures
Tournefeuille, stade municipal
TOURNEFEUILLE / AUCH 1-1 (4/3 aux TAB) (MT : 0-1)
Arbitre : M. Alexis Ballois.
Avertissements : Lacides (60e) à Tournefeuille – Carrère (86e) à Auch.
Buts : Zitoune (67e) pour Tournefeuille – Carrère (6e) pour Auch
 
TOURNEFEUILLE : Baylet – Lacides (cap.), Francheschi, Zahaf, Delpech, Paniagua, Quiot, Anguera, R. Duarte, Alarcon, Lauletta, M. Duarte, Doucet, Zitoune. Entraîneur : Jean-Régis Bernardi.
AUCH : Rambeau – Medellel, Lavergne, Cissé, Gonthier, Carrère, Keita, Perez, Ipek (cap.), Hazard, Seillan, Doyen, Ammar, Lacoste. Entraîneur : Kévin Hoffmann.

Tournefeuille s'est sorti, non sans difficulté, de l'écueil auscitain. (crédit: Footpy)
Tournefeuille s'est sorti, non sans difficulté, de l'écueil auscitain. (crédit: Footpy)

A l'image du toss initial, le match s'est joué à pile ou face lors des tirs au but. (crédit: Footpy)
A l'image du toss initial, le match s'est joué à pile ou face lors des tirs au but. (crédit: Footpy)

Auch aura montré de belles qualités sur ce match. (crédit: Footpy)
Auch aura montré de belles qualités sur ce match. (crédit: Footpy)

Dennis Bergkamp

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :