Connectez-vous S'inscrire

Ligue - En 2017/2018, vous reprendrez bien un petit coup de FOOTPY... ou pas !

Mercredi 23 Août 2017

En ces temps plus que troublés où l'imagination morbide de l'homme donne une fois de plus l'ampleur de sa bêtise, en réaction à des agressions aussi stupides que mal venues et inutiles le peuple décide de ne pas se laisser asservir et de continuer à vivre normalement.Cela passe par la pratique d'activités obligatoires telles que le travail, mais aussi et surtout par celles de la continuité des loisirs. À ce titre, le sport vecteur de relations fortes, de communion et de partage reprend de plus belle dès la fin de l'été. Tout au moins les sports collectifs de compétition.


Le foot est l'un de ceux qui reprend le plus tôt en compétition officielle. Après les pros, puis le National c'est au tour des amateurs régionaux de reprendre le chemin des stades pour y assouvir leur passion au début d'une année qui comme d'habitude s'annonce longue quand on s'y projette mais qui nous laisse stupéfaits dès avril de voir la vitesse à laquelle elle s'est déroulée sans qu'on la voit vraiment passer. À moins que ce ne soit le poids des années qui précipite cette impression. Il paraît qu'à un certain âge le temps passe plus vite ! Nous allons donc nous plonger ensemble dans le premier à entamer les hostilités dès samedi 26 le championnat Honneur ou maintenant Régional 1. Au fil des années des gens qualifiés de dirigeants au sens large du terme s'ingénient à trouver de nouvelles appellations à ce à quoi nous étions habitués. Conseil départemental eu lieu de Général, RSI qui va changer de nom, Pôle Emploi qui succède à l'ANPE, ESAT (établissement sanitaire d'aide par le travail) au lieu de CAT (centre d'aise par le travail), et tant d'autres dont le changement de sigle ne modifie rien. Nos intellectuels semblent payés pour nous casser les couilles au travers de tels travaux inutiles qui ressemblent plus à des exercices de style qu'à des actions utiles ou qu'à la recherche de solutions pour nous sortir de la merde dans laquelle ils nous ont mis et se complaisent. Quatorze équipes comme d'habitude sur la même ligne, enfin, sur la même ligne, vraiment ? Quatorze prétendants à de objectifs différents, montée et maintien. On va donc repartir pour vingt-six rencontres afin de désigner le chef de classe et les bonnets d'âne. Quasiment deux mois d'arrêt qui ont défilé à TGV (très grand vitesse). À peine le temps de souffler, de décompresser qu'il a fallu, pour les plus vaillants, remettre la machine à muscles en route. Il fut une époque, pas si lointaine où les coaches remettaient aux joueurs un planning de remise en forme. Vœu pieux plutôt qu'autre chose ?  il semble évident que les plus sérieux ont entretenu leur physique sans qu'on leur demande, et que les branleurs n'ont rien fait même si c'était fortement préconisé.... Le rythme de la reprise ne sera pas le même pour tout le monde mais ne souffriront que ceux qui le méritent. Avant de regarder les premières oppositions de la saison quelques réflexions pour lâcher mon fiel. Nous allons attaquer tous les championnats en une quinzaine de jours mais la saison n'est pas encore entamée que j'en ai déjà marre ! Allez ça y est vous allez encore avoir droit à mes états d'âme. En même temps seuls ceux qui liront cette chronique jusqu'au bout la subiront, les autres ... qu'ils quittent cette page, je m'en fous, et je les emme.... Cet été a été marqué par des actes de vandalisme inadmissibles, stupides, inqualifiables. La vie continuera, on reconstruira, mais que d'énergie, que de temps perdu, d'argent dilapidé ! Soyez fiers bandes de cons du mal que vos actes irréfléchis génèrent. La roue tourne. Vous conducteurs des scooters qui rôdaient du côté de Marcel Sarcos ou toi qui étais au volant à Saint-Alban un jour où l'autre vous serez rattrapés par un arbre qui traversera devant vous, ou par des flics pour une fois inspirés.

Apparemment certains ont plus envie d'exposition que de tranquillité, même s'il s'en défende, ou font semblant de s'en défendre.

Cette année, pour une fois, aucun match de préparation à mon programme et décrochage complet du foot pendant deux mois sans aucun remord. J'ai dû atteindre une dose de saturation entretenue par un certain nombre de petites choses. Ces actes dégénérés dont je parle au-dessus certes mais pas que... Les changements innombrables de clubs par des joueurs aussi voyageurs qu'inconstants. me chagrinent un tantinet. La pertinence de certains paraît évidente, mais à mon sens ce n'est qu'une minorité. Je vais déjà heurter la sensibilité de ceux qui vont se sentir visés (à juste raison) mais cet exode voire migration estivale est ... bizarre. Entre les entraîneurs qui mutent en ayant sur le porte bagages plusieurs équipiers, les groupes de copains qui quittent un navire dont ils n'aiment pas le capitaine, ceux attirés par vingt euros de plus par mois ou une prime légèrement supérieure, que de mouvements ! C'est la Ligue qu doit se gaver sur les mutations ! Ajoutez à tout ça les états d'âme de certains qui n'ont pas grand chose d'autre à faire de leur temps libre que de critiquer, commenter, sans comprendre. Le fonctionnement de Footpy est pourtant clair. Nous sommes des bénévoles qui nous déplaçons, non pas en fonction de nos désirs ou choix mais avec une certaine logique. Comme quatre d'entre nous collaborent avec la Dépêche c'est elle qui nous désigne les rencontres auxquelles nous assistons. Bien entendu la priorité est donnée par elle aux championnats les plus élevés, National 1, 2 et 3 puis jusqu'à maintenant au régional 1. Cela fait quelques années que pend au-dessus de ce dernier championnat l'épée de la disparition. Oui vous avez bien lu, le journal (ou du moins certains journalistes) envisagent sérieusement de supprimer la DH. Pour l'instant on attend. Sachant que la Dépêche ne sélectionne qu'un match de DHR et de PH par semaine en privilégiant les derbies de la Haute-Garonne vous comprenez que le choix de la mise en visibilité des clubs est plus que limité et qu'il est évident que les clubs de DH haut-garonnais ont toutes les chances de revenir semaine après semaine. Donc quand un coach nous reproche de ne voir que les mêmes tout le temps (Colomiers, Blagnac, Castanet, Rodéo, TFC II, Muret, Girou, Métropole, Aussonne à partir de cette année) c'est tout simplement parce que ces équipes sont l'élite du département. De plus des limites financières sont à prendre en compte. Le journal n'enverra pas un journaliste pigiste à plusieurs dizaines de kilomètres par souci d'économie. Comme Footpy n'a pas encore les moyens de le faire non plus pour des gens qui ne sont pas payés vous comprenez aisément que nous ne pouvons être partout, quoi que ! L'arrivée de nouvelles têtes compétentes nous permet de couvrir des départements où nous étions absents. Petit à petit nous nous implantons partout pour une couverture élargie des clubs. Mais malgré cette extension il y aura toujours des ronchons qui ne s'estimeront pas assez vus, couverts, mis en lumière... Je croyais que pour vivre heureux il fallait vivre caché, mais apparemment certains ont plus envie d'exposition que de tranquillité, même s'ils s'en défendent, ou font semblant de s'en défendre. 

"Nous maintiendrons notre ligne de conduite.."

Le droit de s'exprimer ou droit à la parole existe, heureusement en France. Le droit d'avoir des opinions aussi (malheureusement pour certains). Comme je l'ai déjà écrit on ne peut pas plaire à tout le monde. Heureusement il existe la possibilité de ne pas se connecter sur notre site ou tout simplement de boycotter les écrits de ceux que l'on n'aime pas, ou dont on n'aime pas les écrits. Nous ne nous sommes jamais pris pour autre chose que ce que nous sommes mais nous avons tous une certaine expérience du football sans aucune prétention. Par contre la faculté et la facilité de rédiger font partie de nos compétences, n'en déplaise à d'aucuns... Nous ne nous prenons pas pour des journalistes puisque nous ne sommes pas des professionnels mais quatre d'entre nous sont des journalistes pigistes (oui, la fonction existe !) et ont le droit de revendiquer ce métier avec le droit à l'analyse et aux convictions personnelles. Sans engagement et prise de risque, où serait le plaisir. Le vôtre d'abord et le nôtre aussi, pourquoi pas ? Bien sûr cela peut engendrer des réactions. De là à nous réfuter toute initiative, tout humour, plus ou moins corrosif, toute remarque personnelle, messieurs les censeurs passez votre chemin ou changez de site, nous maintiendrons notre ligne de conduite qui fait de nous le site dédié au football amateur le plus consulté d'Occitanie.

Par BM


Bob Marley

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :