Connectez-vous S'inscrire

PL - Frédéric PERPÈRE et le FC CONFLUENCE ne manquent pas d'ambition !

Vendredi 8 Septembre 2017

Cet été le club de Castel/Moissac et la Ville-Dieu-du-Temple ont fusionné pour ne faire qu'un, le FC Confluence. Mais qu'est-ce que cela va changer pour eux, pour les joueurs et dans l'univers Tarn-et-Garonnais ? Les dirigeants nous ont accueilli gentiment pour nous expliquer tout cela mais on ne pouvait pas passer à côté d'une interview de Frédéric Perpère (entraîneur du FC Confluence). Lumière sur cette nouvelle institution (Par Taribo West)


Mardi dernier je me suis déplacé au stade de Cadossang à Moissac pour rencontrer Frédéric Perpère, entraîneur de l'équipe fanion de Castel/Moissac. Par la même occasion Messieurs Ficorella Bernard et Duberos Gérard m'ont expliqué pourquoi Castel/Moissac était devenu cet été le FC Confluence. « C'est pour se démarquer du club de Gandalou qui se fait appeler Castel/Gandalou et nous Castel/Moissac. Les personnes confondaient régulièrement nos deux clubs. C'est également par rapport à nos contributeurs l'intercommunalité, qui s'appelle « Terre de Confluence » d'où le nom de notre nouveau club le FC Confluence. Par la même occasion La Ville-Dieu-du-Temple qui intègre l'intercommunalité, intègre le FC Confluence. La Ville-Dieu se met donc en sommeil même si lses installations permettront aux équipes féminines et à l'équipe réserve, composés majoritairement de joueurs de La Ville-Dieu, de jouer là-bas. Au niveau de l'organisation, on a doublé les postes, Fatah Salmi en est le Président, Yann Kuras et Solange Courtiel les vice-Président(e). Tout cela est positif, l'implication importante des dirigeant(e)s de la Ville-Dieu-du-Temple est remarquable. »

Du foot féminin au FC Confluence

Solange Courtiel n'est pas seulement vice-présidente du FC Confluence mais elle est également joueuse de l'équipe senior de cette nouvelle association. Depuis plusieurs années, la ligue et le district de football poussent et incitent les clubs à avoir des équipes féminines. Comme le dit Monsieur Duberos « Nous étions dans l’œil du cyclone » mais tout cela est du passé puisque le foot féminin est totalement intégré et apprécie dans ce projet. Solange Courtiel «  À la Ville-Dieu-du-Temple, on a crée cette équipe féminine senior depuis quelques saisons. Maintenant qu'elle passe chez les FC Confluence est une bonne chose puisque les moyens financiers et humains seront plus importants. L'année dernière on n'a pas pu former d'équipes féminines jeunes et nos quelques filles se sont entraînées mais n'ont jamais pu faire de compétition. Avec le FC Confluence, elles auront cette équipe pour jouer. Mon souhait est de créer une école de foot féminine, ça sera la nouveauté de cette année avec des filles allant des U6 au U16. Chaque jeune fille a une marraine jouant en équipe senior. Cela a été un superbe moment quand les seniors et jeunes filles se sont rencontrées. J'aimerais même qu'on ait une équipe U6/U7 que de filles malgré qu'elles aient le droit de jouer avec les garçons. On a commencé un peu à l'envers en créant une équipe d'adulte avant celle des jeunes mais le but est de se développer. On a déjà vingt-trois seniors plus une dizaine de filles de l'année dernière avec, on espère, certaines arrivées. J'ai l'espoir de doubler l'effectif cette saison. »
Mais à La-Ville-Dieu, trois équipes de jeunes continueront de s'entraîner sur les terrains de la commune. Il y aura les U6/U7, U8/U9, et les U10/U11 encadré par Xavier Mathieu. Au bout du compte, tout le monde s'accorde à dire que cette entente est plus que positive.
 

« Tout le monde peut avoir des bonnes idées et tous les jours on s’enrichit et on s’améliore. »

Frédéric Perpère (entraîneurs de l'équipe ) est en accord avec le discours des dirigeants, l'objectif cette saison c'est la montée pour ne pas retomber en Excellence (Départemental 1). J'ai voulu en savoir plus sur sa  vision du football et sur sa manière de travailler. Ce soir-là, à l’entraînement, il y avait entre vingt-cinq et trente joueurs alors qu'aucun match n'est prévu ce weekend. Comme il le dit lui-même « J'ai un groupe pas très ponctuel mais j'ai un vrai plaisir à travailler avec lui ». Cela été une belle rencontre et une interview enrichissante.

Vous êtes devenu le FC Confluence. Qu'est-ce que cela change pour vous au niveau sportif ?
Pour l’équipe fanion, quelques petits changements seulement. Le gros points positif pour nous a été d’améliorer énormément notre équipe réserve, d’avoir un groupe plus important donc beaucoup plus de concurrence ce qui motive plus les joueurs de l'équipe première de ce ils ne sont plus assurés de jouer tous les weekends. À ce jour, on est au minimum vingt-quatre aux entraînements, ce qui nous permet de bien s'entraîner et donc de progresser. Pour que cela continue et même s’améliore nous travaillons en commun le mardi afin de laisser la chance à tout le monde à tout moment.
 
Vous avez joué deux tours de Coupe de France, et ce weekend vous avez gagné en championnat. Comment analysez-vous ce début de championnat ? 
La coupe de France était pour nous des matches de préparation, on a essayé de bien se comporter. On a perdu logiquement à Meauzac qui était plus fort que nous ce jour là. Mais notre objectif principal de ce début de saison était de gagner ce premier match de championnat contre une très bonne équipe de Lavaur. Car on sait que pour figurer positivement dans ce championnat, il ne faut pas perdre trop de points à la maison. Il nous fallait impérativement gagner celui-ci, de plus ça fait cinq ans que le club perdait lors de la première journée. Çaa  été fait, on est satisfait du résultat mais l’équipe est encore loin des objectifs que l’on s’est fixés dans le jeu. Dans l’ensemble on est satisfait de ce premier mois.
  
Est-ce qu'il y a une équipe ou un entraîneur sur lesquels tu essaies de t'appuyer ?
Non. Je regarde, j'observe tout le monde et je prends ce qui m’intéresse un peu partout et je le mets en adéquation avec ce que je veux faire si c’est possible. Mon principe est que tout le monde peut avoir des bonnes idées et tous les jours on s’enrichit et on s’améliore.

"C'est simple il faut être dans les quatre premiers pour monter."

Vous travaillez en binôme, que cela soit en équipe fanion ou  réserve. Est-ce que vous pouvez nous parler de votre staff et de votre fonctionnement (En match, entraînement,...) ?
Pour l’équipe fanion je suis avec Yann Kuras, on se connaît depuis plus de vingt ans, on s’apprécie et on a une vision du club et de l’équipe identique. En match, on a une organisation précise et qui nous convient. Je prends la causerie, il prend l’échauffement et après en match on communique ensemble et on parle d’une même voix. C’est un régal d’être deux et ça nous rend plus fort. L’équipe réserve est composée de Fouad Loukili et Adi noualli. Pour les entraînements, je prends en charge l’organisation, après on travaille sous forme d’ateliers tous les quatre que l’on anime. Pour le jeudi on sépare groupe fanion et réserve et chacun prépare son équipe pour le match du weekend.

Au niveau du terrain, pouvez-vous nous parler de votre groupe ? Et de votre manière dont vous aimez que votre équipe joue et se comporte (tactique, mental, schéma, philosophie,...) ? 
Mon groupe est composé d'une vingtaine de joueurs. C'est un groupe jeune avec une moyenne d'âge de vingt-trois ans. Il est très cosmopolite et très jovial. C’est un groupe agréable à vivre avec beaucoup de tempéraments. Pour l'équipe, on est intransigeant sur certains points, l’état d’esprit du joueur est très important, toute personne qui n’a pas l’esprit n’est pas conservée dans l’effectif c’est pour cela que depuis deux ans on a eu un gros renouvellement de l’effectif (environ soixante-quinze pour cent ). Avec Yann et le club, ça été notre priorité de recréer un bon état d’esprit et l’on commence avoir des retours positifs des clubs voisins qui ont constaté cette évolution positive. Au point de vu tactique et schéma, je n'en n’ai pas de précis à la base, on fait en sorte de mettre en place l’équipe dans les meilleures conditions pour qu'elle s’exprime le mieux. Par contre on a  défini une animation défensive et offensive bien précise qui doit être respectée impérativement lors des rencontres. Mentalement, ils sont jeunes et insouciants, il faut juste les booster régulièrement sinon ils se laisseraient vivre. La philosophie est de prendre un maximum de plaisir aux entraînements et aux matchs. 
 
Cette saison quels sont les objectifs ? 
C'est simple il faut être dans les quatre premiers pour monter et aussi faire monter la réserve.
 
Un dernier petit mot ? 
J’espère que l’on va passer une superbe saison, et que l’on va atteindre nos objectifs pour rendre fiers nos dirigeants et l’ensemble du club.

Par TW

FREDERIC PERPERE
Né le 30 décembre 1973 à Moissac
Parcours
joueur : de six à trente-cinq ans à Moissac
- Entraîneur : Début (encore joueur) avec les équipes de jeunes en ligue 13, 15 et 17 ans, à Castel/Moissac (DHR) deux ans, après deux ans à Malause excellence puis trois ans à Cazes/Mondenard (PH) puis un an à Montauban (PH) et retour à Moissac depuis un an.
Profession : Employé de mairie.


Taribo West

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :