Connectez-vous S'inscrire

U16 - L’exploit des Toulousains de CAP JEUNES 31, champions du monde en Suède

Jeudi 10 Août 2017

Le 22 juillet dernier, une équipe toulousaine a réalisé une authentique performance. Les U16 de l’association Cap Jeunes 31, dirigée par Rachid Temmar, ont remporté à Göteborg la Gothia Cup, l’un des plus gros tournois de jeunes au monde réunissant durant une semaine mille sept cent soixante-trois équipes des U11 aux U18, garçons et filles confondues, venant de quatre-vingt-deux pays. Retour sur cet exploit.


Neuf victoires en autant de matchs, trente-et-un buts marqués pour zéro encaissé : la performance des jeunes de l’association Cap Jeunes 31 tient tout de la marque des plus grands. « Même si ce fut plus costaud vers la fin » reconnait Nathalie Marty, membre de la délégation toulousaine présente à l’événement. Les jeunes toulousains ont ainsi battu en finale les Suédois de Frölunda 1-0 sur un magnifique coup-franc d'Oladele Akinjogunla (voir la vidéo ci-dessous).

Remerciements particuliers au TFC

Un exploit d’autant plus remarquable que l’association a pour but d’aider les jeunes issus de quartiers sensibles en s'intégrant par le sport. A l’initiative de cette participation au tournoi, l’entraîneur et président de Cap Jeunes 31 Rachid Temmar a pu constituer une équipe d’un très bon niveau avec pour but de gagner le tournoi. Il a pu avoir entre autres quatre joueurs du TFC, trois joueurs de Colomiers ou encore cinq joueurs de Muret. "Je tiens tout particulièrement à remercier le TFC qui a tout mis en oeuvre pour mettre à disposition ses joueurs. Notre victoire, c'est un peu la leur aussi" reconnait Rachid Temmar. D’autres clubs comme Balma ou Albi ont également été représentés dans cette « dream team ». « Un vrai groupe de potes. Les joueurs se connaissaient tous et pas moins de huit joueurs avaient évolué ensemble au TFC par le passé » assure Nathalie Marty.

Un parcours sans faute

La cérémonie d'ouverture de la Gothia Cup à la hauteur d'un événement mondial. (crédit: N.M.)
La cérémonie d'ouverture de la Gothia Cup à la hauteur d'un événement mondial. (crédit: N.M.)
Avec l’aide de son co-entraîneur Jeff Machado et d’un dirigeant de l’association Zien Tahar, Rachid Temmar a ainsi pu faire prendre comprendre à ses ouailles la chance qu’ils avaient d’être ici et l’importance de montrer leurs capacités. "Je leur ai dit que si nous avions un bon comportement et que les gens nous respectaient, nous irions au bout" explique Rachid Temmar. « Ils ont mis un peu de temps avant de voir la portance qu’avait ce tournoi » ajoute Nathalie Marty. Dès le début, ils étaient pourtant mis dans le bain avec une cérémonie d’ouverture digne des Jeux Olympiques. Un stade rempli de cinquante mille personnes, un présentateur animant un show gigantesque, une musique représentant chaque continent : toutes les conditions étaient réunies pour un grand événement.

Une entame parfaite

Dès le départ, les Toulousains gagnaient leurs matchs facilement (6-0 contre les Suédois d’Östersund 2, 4-0 contre les Islandais de Fjolnir 2 et les Suédois de Skövde). Premiers de poule, ils passaient directement en trente-deuxième de finale. Ils passèrent sans encombre le jeudi cet écueil (3-0 contre les Suédois de Skara) puis celui des seizième en s’imposant 2-0 contre Karlstad. Vient ensuite la journée marathon du vendredi : deux victoires sans appel 5-0 en huitième contre Örgryte le matin et en quart contre les Portugais d’Almada. Peut-être émoussés par leurs deux matchs du jour (malgré les changements incessants possibles) et la qualité de leur adversaire, les Anglais de Yeovil Town, les jeunes Toulousains s’imposèrent en fin de journée 1-0 pour atteindre la finale. Une finale disputée dans le stade de l’IFK Göteborg et d’Örgryte qui vit ainsi la victoire de Cap jeunes 31 mais aussi celle des U15 de l’AC Ajaccio (1-0 contre Vincennes) et des U18 de l’Entente Sannois-Saint-Gratien (3-1 après prolongation contre les Suédois D’Örgryte) sur les vingt-deux équipes françaises engagées dans le tournoi. 

Des Suédoises derrière eux

Les vainqueurs de Cap Jeunes 31 auront défiler sur le bus à impérial dans les rues de Göteborg avec leurs amies suédoises et les U15 de Blagnac. (crédit: N.M.)
Les vainqueurs de Cap Jeunes 31 auront défiler sur le bus à impérial dans les rues de Göteborg avec leurs amies suédoises et les U15 de Blagnac. (crédit: N.M.)
Un stade porte-bonheur qui aura attirer les sympathisants et les supporters à soutenir l’association toulousaine. « Dès les huitièmes de finale, de nombreux supporters sont venus nous encourager. Logeant dans une école, les garçons avaient aussi sympathisé avec leurs voisines de chambre suédoises. Ces dernières sont venues les encourager jusqu’au bout. Cela leur a servi d’avoir des cours d’anglais à l’école » en rit Nathalie Marty. Et elles ont effectué le tour d’honneur de la ville sur le bus à impériale réservé aux vainqueurs.

Invités pour 2018

« J’espère que le public aura pu voir combien ces jeunes avaient de la qualité. Ils ont pu montrer qu’ils faisaient preuve du plus grand fair-play en respectant les adversaires, les dirigeants mais aussi les supporters » se réjouissait Nathalie Marty. "Ces jeunes de quartier ont aussi beaucoup appris. Les Suédois ont été sympathiques et très respectueux. On a reçu une leçon de leur part" avoue Rachid Temmar. « Dommage qu’il n’y avait pas de trophée récompensant la meilleure défense du tournoi » regrettait-elle, elle la maman du gardien Adrien Marty. Avec le titre de champion du monde et la récompense pour le meilleur joueur, le columérin Oladele Akinjogunla, qui a inscrit dix-sept buts durant la compétition, ils ne pouvaient pas tout avoir. Ce qui est sûr, c’est que Cap Jeunes 31 est invitée d’office pour l’année prochaine en sa qualité de champion. L’équipe pourra ainsi participer au tournoi élite U17 où seulement vingt-quatre équipes sont représentées. Avant cela, outre le préfet, la mairie de Toulouse et le conseil départemental les accueillera respectivement les 1er et 13 septembre prochain pour les féliciter de leur formidable parcours. Une juste récompense tant les jeunes Toulousains ont hissé haut les couleurs du foot régional.
D.B.


 

LES CHAMPIONS DU MONDE

- Gardiens
Adrien Marty, Jorys Mohimont
- Défenseurs
Loïc Rémy, Dylan Machado, Baïla Diallo, Jean Brun, Jesah Ayessa, Temitopé Akinjogunla
Milieu de terrain
Mamady Bangré, Oladele Akinjogunla, Anil Mada Rama, Reda Tahar, Jalil Saadi
Attaquants
Medhi Temmar, Dylan Kinima, Aaron Hattab, Jalal Amri

Adrien Marty et Temitopé Akinjogunla accompagnent le meilleur joueur du tournoi Oladele Akinjogunla. (crédit: N.M.)
Adrien Marty et Temitopé Akinjogunla accompagnent le meilleur joueur du tournoi Oladele Akinjogunla. (crédit: N.M.)

Les Toulousains auront été impériaux durant la compétition. (crédit: N.M.)
Les Toulousains auront été impériaux durant la compétition. (crédit: N.M.)

Dennis Bergkamp

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :