Connectez-vous S'inscrire

U17 Nationaux - MONACO surclasse un TFC encore trop tendre

Mardi 6 Septembre 2016

Les jeunes pitchouns ne sont pas encore à 100% et cela s’est ressenti samedi au Stadium. Après un début hésitant, Monaco a fini par maîtriser son sujet jusqu’à l’emporter 3-1 sans donner l’impression de forcer (par W.H.).


Après un premier match qui s’est soldé par une victoire à Istres, Anthony Bancrel a regretté que son équipe s’en soit sortie aussi bien alors que son équipe ne l’avait pas convaincu dans le jeu. Cette fois-ci en recevant l’AS Monaco, les U17 du TFC devaient être en mesure de montrer leur meilleur visage avec pourquoi pas, un bon résultat à la clé. Et c’était bien parti ce samedi au Stadium. Monaco se fait même très peur tout seul à la troisième minute sur une passe en retrait qui manque de surprendre Florent Rizzolo. Le gardien revenu en catastrophe parviendra à dégager le ballon quelques centimètres avant qu’il ne franchisse la ligne. Les "Violets" font ensuite parler leur vitesse et leur technique avec les dribbles d’Amine Adli et son centre qui ne trouve personne dans la surface. Contre ce genre d’équipes, il est important de ne pas laisser s’envoler les quelques occasions qui se présentent, car en face ils sauront frapper où ça fait mal. Et c’est le cas au quart d’heure de jeu quand Thomas Himeur est obligé de repousser un premier tir de Koffi. Théo Emmanuelli a alors l’occasion de dégager, mais perd la balle dans ses sept mètres au profit de Gobé Gouano qui ouvre la marque. L’ascendant psychologique bascule alors et les pitchouns semblent soudain plus jeunes que leur adversaire du jour. Il faut dire que plus de la moitié d’entre eux sont nés en 2001. Telle est la nouvelle politique du club qui à chaque niveau fait confiance à ses jeunes élevés en plein air sous la houlette de Fabrice Garrigues entre autres.

Le TFC est encore en apprentissage

Ainsi on comprend et on accepte certaines lacunes, d’autant plus quand il s’agit d’un des premiers matches de la saison. Sur le terrain, cela se traduit par une possession monopolisée par les joueurs de Manuel Dos Santos. De plus, la balle circule rapidement et Toulouse est obligé de courir après. Le deuxième but est alors inévitable et c’est Benoît Badiashilé qui vient l’inscrire en reprenant un corner d’une tête puissante. Chez les locaux, Adli est toujours le plus en vue, et après plusieurs tentatives ratés, il converti enfin une occasion offerte par Adil Taoui qui a obligé Rizzolo à repousser sur le numéro qui a enfin pu marquer. Cinq minutes plus tard, Adli rate le doublé et l’égalisation à cause d’un mauvais contrôle. Encore une fois, le retour de flamme se fait sentir, car sur le contre c’est Florian Antognelli qui va refaire le break et sceller le score à 1-3. Himeur a fait de son mieux dans la cage, Custos a fourni les efforts devant, tout comme Otélé au milieu, mais Monaco est tout simplement au-dessus du TFC pour le moment. L le coach Bancarel va désormais pouvoir recadrer certaines choses en s’appuyant sur ce mauvais résultat qui pendait au nez de son groupe, comme vous pourrez le lire dans les réactions.

W.H

LES RÉACTIONS
Anthony BANCAREL (entraîneur de Toulouse) : « Une bonne gifle pour nous réveiller »
« Monaco était plus fort et sa victoire est logique. Il nous manque encore quelques valeurs collectives à mettre en place et ça va être l’axe de développement de ces prochaines semaines pour le groupe. Comme à chaque début de saison on attend une bonne gifle pour nous réveiller comme on aurait dû la prendre la semaine dernière. Cela nous aurait évité de la prendre aujourd’hui, mais malheureusement contre Istres, on a gagné. Des fois la réalité du football ne se reflète pas dans le score mais c’est comme ça. En tous cas on a vu qu’en étant plus justes dans les derniers trente mètres et avec un peu plus de convictions, on pouvait faire jeu égal avec Monaco. Notre jeunesse ne doit pas être un défaut, au contraire ça doit être un atout, dans la volonté d’apprendre. Dans les prochaines semaines on va axer notre travail sur le défensif et la cohésion de groupe. »

Manuel DOS SANTOS (entraîneur de Monaco) : « Je veux que les joueurs soient des compétiteurs »
« Même si ce n’est pas toujours important pour une formation je suis content du résultat. Parce que je veux que les joueurs soient des compétiteurs et qu’on les prépare au haut niveau. Collectivement on a fait une production aboutie avec des petites choses à corriger. Je pense au moment où on a mené 2-0 et qu’on doit tuer le match mais qu’on ne le fait pas malgré les situations pour. Heureusement les garçons ont bien répondu et ont su remettre la machine en route. Je n’ai pas été surpris par Toulouse parce qu’on sait qu’ils ont toujours de la qualité offensive. Nous n’avons pas été assez réactifs tout simplement et on a laissé un espace en trop à l’adversaire. Je retiens surtout le caractère dont a fait preuve l’équipe. »

LA FEUILLE DE MATCH
U17 Nationaux, Groupe D, 2ème journée
Samedi 3 août 2016 à 11h
Toulouse, Stadium, terrain annexe
TOULOUSE FC / AS MONACO 1-3
Arbitres : M. Baptiste Bordes, assisté de MM. Nicolas Sompayrac et Jérémy Telmat
Avertissement : Biancone (65e) pour Monaco
Buts : Adli (58e) pour le TFC - Gouano (16e), Badiashilé (35e) et Antognelli (66e)

TFC : Himeur – Martinez, Emmanuelli, Diakité, Rouault, Ahamada, Goncalves, Otélé, Majouga (Taoui, 55e), Adli (cap.), Custos (N’Goumou, 49e) ; Remplaçants : Cardoso, Caznave, Mohimont ; Entraîneur : Anthony Bancarel
MONACO : Rizzolo – Béhé (cap.) (Tourraime, 85e), Abanda, Tosto, Badiashilé, Biancone, Thuram (Koholo, 78e), Antongnelli, Gouano (Assou, 67e), Toutain, Koffi ; Remplaçants : Madu, Portelli ; Entraîneur : Manuel Dos Santos


Le TFC n'a jamais su se mettre au même rythme de Monaco
Le TFC n'a jamais su se mettre au même rythme de Monaco

WH

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :