Connectez-vous S'inscrire

U17 R1 (vidéo) - ALBI met BLAGNAC dans le doute

Mardi 14 Novembre 2017

Albi aime faire tomber les anciens pensionnaires du championnat National. Après avoir battu Rodez lors de la journée précédente, les joueurs de Rémy Mariou s’imposent ce coup-ci 3-1 à Blagnac sans que la victoire ne mérite contestation. Les Albigeois se placent comme l’un des premiers poursuivants derrière les trois cadors. (Par Dennis Bergkamp)


La discipline est un élément fondamental dans le foot. Encore plus lorsqu’il s’agit d’équipes de jeunes. Pour avoir bafoué une règle essentielle dans la vie de groupe, à savoir le respect des horaires, les joueurs de Jean-Marc Mirouze ont réalisé une entame de match catastrophique. Un long ballon d’Atcher, Karamoko résiste à Melounou qui remet dans l’axe et Van Genderen voit sa frappe contrée tromper Micheau (2e, 1-0). Une faute sur Karamoko aux vingt mètres, un coup-franc tiré à ras de terre de Belkoussa (voir la première vidéo) et ça fait 2-0 (14e). Entre-temps, Léguevaques était déjà à deux doigts de doubler la mise sur un bon service de Karamoko en contre (5e). L’avant-centre faisait un bien fou à un bloc albigeois jouant haut et harcelant le porteur du ballon adverse. Le vent tourbillonnant pouvait gêner les deux équipes mais c’est plus le pressing des visiteurs qui dérangeait les jeunes Caouecs. Ils ne trouvaient pas de solutions et ne faisaient pas montre d’application, au grand dam de leur coach Jean-Marc Mirouze. Ce dernier changea alors de fusil d’épaule en faisant entrer Rocuet. Albi baissant de pied en termes de pressing, les Blagnacais purent mieux contrôler le ballon sans toutefois créer le danger devant les buts d’un Sarthou rassurant et vigilant.

Le bijou de Zaimi
Au retour des vestiaires, on observait un léger mieux chez les Caouecs. Peut-être avaient-ils fait le vœu, en voyant un arc en ciel en fond, de réaliser une bien meilleure deuxième période. Quoiqu’il en soit, Gallas gênait beaucoup plus une arrière-garde albigeoise très vite privée d’Atcher, blessé. L’attaquant blagnacais perdait son duel sur un long ballon, Chourre récupérait le cuir mais dévissait sa reprise (53e). Les garçons de Jean-Marc Mirouze lâchaient plus vite la balle et profitaient d’Albigeois quelque peu perturbés par la sortie de leur défenseur central. Leur entraîneur Rémy Mariou insistait même sur le fait d’avancer sur l’adversaire. Mais, alors que les Blagnacais reprenaient du poil de la bête, Albi allait tuer le match. Zaimi tirait un bijou de coup-franc (voir la deuxième vidéo) de vingt-cinq mètres qui se logeait dans le but d’un Micheau trop court (68e, 0-3). Conservant bien les ballons en seconde période, Karamoko profitait d’une erreur d’appréciation de Rocuet pour partir au but mais sa frappe s’envolait dans les airs après une longue chevauchée (71e). Malgré le score, Blagnac n’abdiquait pas et s’appuyait de nouveau sur Gallas, le plus remuant des attaquants. Après un bon service sur Fernandez qui ne trouvait pas le cadre (78e), le jeune Caouec était servi en profondeur, crochetait son avis et, d’un bel enroulé du gauche, trompait Sarthou (85e, 1-3). Les locaux poussaient fort et créaient la panique chez les visiteurs. Sur une touche, Rachdi récupérait le ballon dans la surface albigeoise et semblait bousculer par Njoh mais l’arbitre ne bronchait pas (89e). Jean-Marc Mirouze aurait bien aimé obtenir ce penalty pour avoir une fin de match haletante. Mais, comme toute équipe dans une mauvaise passe, rien ne tourne dans son sens. Les visiteurs auront en tout cas montré qu’ils seront de formidables poils à gratter durant la saison. Pour Blagnac en revanche, il faudra remettre le bleu de chauffe et retrouver de la discipline. Le foot ne pardonne aucun écart.

Par D.B.

La vidéo du second but albigeois (crédit Footpy)


La vidéo du troisième but albigeois (crédit Footpy)


LES RÉACTIONS
Jean-Marc MIROUZE (entraîneur de Blagnac) : « On vit trop sur nos acquis »
« Il y a de la déception surtout par rapport à notre début de match. On commence mal la rencontre comme on a l’habitude de le faire en ce moment. Il va falloir régler ça. Il y a aussi un petit problème d’horaire puisque les joueurs sont arrivés à n’importe quel moment. Ceci nous a donné un début de match catastrophique. Petit à petit, on a réussi à limiter les dégâts en première période. On a recomposé avant le second acte. Ça nous a permis de faire du jeu et de se créer pas mal d’occasions. Notre but est, je pense mérité. Si nous avions obtenu ce penalty en fin de rencontre, on aurait pu revenir à un but et peut-être faire quelque chose de mieux dans les cinq dernières minutes. Mais bon, on est dans le doute en ce moment. Il va falloir retravailler pour retrouver des sensations de début de saison qui étaient très bonnes. Mais on vit trop sur nos acquis. Les autres équipes travaillent bien. Dans ce championnat, il y a trois cadors mais on se rend compte que tout le monde peut battre tout le monde. Albi a déjà battu Rodez avant de nous battre. L’équipe est coachée par un entraîneur que j’apprécie et qui effectue du bon boulot. Leur pressing nous a beaucoup gênés. Je n’en veux pas en tout cas à mes garçons. À nous de travailler et de nous rassurer lors du match de coupe le week-end prochain. Après il nous faudra enchaîner deux victoires lors des deux derniers matchs aller afin de retrouver la place qui doit être la nôtre, à savoir dans le top 5. »

Rémy MARIOU (entraîneur d’Albi) : « Le même match que contre Rodez »
« C’est notre cinquième victoire d’affilée. On commence à trouver de la régularité. Les joueurs montrent beaucoup d’abnégation, notamment à l’entraînement. On commence aussi à voir les fruits de notre travail. On a trouvé certains joueurs à des postes clés qui nous font du bien. Nos joueurs forts sont également en forme comme notre gardien qui rassure, notre avant-centre ou encore notre six qui réalise le travail de l’ombre. On a fait un bon match, costaud où on était bien en place défensivement. C’est un peu le même match que contre Rodez. Maintenant, on va être un peu plus en vue. On sera attendus par les équipes moins bien classées. Il faut rester humble et continuer à bosser. C’est mon travail que de les rendre disponibles d’ici deux ans pour notre DH ou notre DHR. Sportivement parlant, notre maintien est quasi assuré. »

La concentration albigeoise face à l'inattention blagnacaise, le résumé du début de match. (crédit: DB / Footpy)
La concentration albigeoise face à l'inattention blagnacaise, le résumé du début de match. (crédit: DB / Footpy)

LA FEUILLE DE MATCH
U17 Régional 1, neuvième journée
Dimanche 12 novembre 2017, 15 heures
Blagnac, complexe sportif d’Andromède n°5
BLAGNAC / ALBI 1-3 (MT : 0-2)
Arbitre : M. Killiam Servant
Avertissements : Cachart (65e) à Blagnac – Paulin (58e) à Albi.
Buts : Gallas (85e) pour Blagnac – Van Genderen (2e), Belkoussa (14e), Zaimi (68e) pour Albi.
 
BLAGNAC : Micheau – Cachart, Gardelle, Cayre (cap.), Melounou, Melac, Coden, Zuliani, Fernandez, Benazza, Gallas, Rocuet, Chourre, Rachdi. Entraîneur : Jean-Marc Mirouze.
ALBI : Sarthou – Paulin (cap.), Njoh, Atcher, Brun, Belkoussa, Léguevaques, Van Genderen, Karamoko, Zaimi, Clamouse, Raynaud, Bellot, Takerboucht. Entraîneur: Rémy Mariou.

Blagnac s'est mis en difficulté d'entrée sans jamais s'en relever. (crédit: DB / Footpy)
Blagnac s'est mis en difficulté d'entrée sans jamais s'en relever. (crédit: DB / Footpy)

Les Albigeaois ont réussi leur coup et prouvent qu'il faudra compter avec eux. (crédit: DB / Footpy)
Les Albigeaois ont réussi leur coup et prouvent qu'il faudra compter avec eux. (crédit: DB / Footpy)

Dennis Bergkamp

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :