Connectez-vous S'inscrire

U19 Nationaux - COLOMIERS s’applique pour venir à bout d’un BASTIA méritant

Lundi 22 Août 2016

C’est l’équipe la plus sérieuse des deux qui l’a emportée dimanche à Capitany. Sur le score de 2 buts 1, les U19 de Colomiers entament leur saison avec confiance même si le jeu n’est pas encore huilé comme Thierry Saint-Martin l’aimerait (par W.H.).


Si vous vous demandiez si les petits "bleus" de Colomiers étaient prêts pour la compétition, rassurez-vous, ils ont très vite répondu. Dès la troisième minute Robin Rumeau ouvre le score dans une phase de jeu qui allait trop vite pour des Bastiais sans doute pas encore concentrés comme il le fallait. Un peu comme si les locaux avaient faim de football depuis plusieurs mois, ils repartent d’entrée à l’attaque avec Benjamin Tournier en pointe cette fois-ci. Le gardien puis la défense corses sont cette-fois à la parade après trois tentatives cadrées du numéro onze. En moins de dix minutes on se croit parti pour une partie endiablée mais rapidement le soufflé retombe. Le jeu est haché par des arrêts de jeu indépendants de la volonté des vingt-deux acteurs et c’est Bastia qui en profite en posant le pied sur le ballon. Mais le Sporting laisse toujours des espaces derrière et Colomiers tente d’en profiter. Malheureusement le dernier geste n’est pas au rendez-vous et il faut saluer aussi le travail de Louis Pelletier dans la cage. À l’autre bout du terrain, Pierre Roulot commence lui aussi à être sollicité, mais il rassure les siens sur les quelques alertes qu’il subit.

Une victoire qui ne tenait qu’à un fil

Seulement les Columériens commencent à faire les mauvais choix et à se déconcentrer. Dès la reprise, la défense cumule le mauvais choix de relances et Cautres en profite pour récupérer la balle et pénétrer dans la surface. Sammy Abbani panique et crochète le joueur qui tombe et obtient logiquement le penalty. C’est incontestable, et personne ne le conteste d’ailleurs. C’est alors Jérémi Santini qui se charge de prendre Roulot à contre-pied et d’égaliser à un partout. Tout est à refaire pour Colomiers qu’on ne sent pas aussi tranchant qu’en début de match. Adrien Perez part en contre mais choisit la solution individuelle qui ne surprend pas le portier bastiais, Gueye veille au grain sur les centres de Tournier, et Martin Lazuech, en pointe, est privé de ballons. Jusqu’à la soixante-quinzième et un coup-franc de Dendani contré par le mur corse. Lazuech récupère, effectue un crochet derrière son pied d’appui en pleine surface. Le geste technique et beau et loin d’être inutile puisqu’il élimine ainsi deux joueurs qui se jettent et permet de surprendre Pelletier. Le ballon file dans le petit filet et Capitany crie de joie alors qu’il s’attendait à voir le match se terminer sur un score de parité. Ce qui aurait pu arriver à trois reprises dans les cinq dernières minutes au moment où Colomiers recule dangereusement. Mais ni le tir de Peschi, ni les têtes de Lamgahez et Balbinot qui avaient pourtant le but ouvert ne terniront ce premier match de championnat pour Azizi et ses coéquipiers.

W.H.

LES RÉACTIONS
Thierry SAINT-MARTIN (entraîneur de Colomiers) : « Mentalement on est fort »
« On sait qu’à ce niveau il faut être très rigoureux et on a vu qu’un excès de confiance entraine une erreur qui nous coûte cher. Jusque-là Bastia n’était pas dangereux et ce penalty les remet dans le match. Je ne suis pas assez satisfait du contenu. Je trouve qu’on n’a pas fait assez d’efforts pour se rendre le match plus facile parce qu’on avait les moyens de le faire. Mais ça peut s’expliquer par la pression du début de championnat, le fait d’avoir tout ce public à Capitany et beaucoup en plus découvrent le niveau. J’ai senti de l’appréhension et qu’ils ne se sont pas lâchés. Il y a eu aussi des bonnes choses et reprendre l’avantage au score montre que mentalement on est forts. Ces trois points pris chez nous vont nous lancer et nous rassurent quant à notre préparation très athlétique. Pendant les amicaux, on n’a toujours pas perdu de match, et ça m’inquiétait un petit peu parce que j’aime bien perdre un match de préparation pour pouvoir remettre les choses à plat (rires). Mais je sais que tout le monde est prêt, malgré la fatigue à la fin du match, mais c’est normal, c’est le premier. »

Emmanuel GIUDICELLI (entraîneur de Bastia) : « Ne plus connaître de creux »
« C’était équilibré dans le jeu, mais dans l’implication et l’investissement, l’équipe de Colomiers était devant donc c’est logique pour moi qu’elle ait remporté cette rencontre. Nous sommes une équipe rajeunie avec seulement cinq premières années et deux joueurs U17. Aujourd’hui c’est interdit de sortir de ce genre de rencontre avec une défaite. Je regrette le manque d’implication à ce niveau-là. On a vu aussi que physiquement nous ne sommes pas encore prêts et qu’il ne faut plus connaître de creux important en seconde période. Notre objectif est le maintien parce que ça fait deux saisons qu’on souffre et qu’on se sauve lors de la dernière journée. Là on a perdu des points chez un concurrent direct pour le maintien. »

LA FEUILLE DE MATCH
U19 National, Groupe D, 1ère journée
Dimanche 21 août 2016 à 11h
Colomiers, complexe Capitany, terrain d’honneur
US COLOMIERS / SC BASTIA 2-1
Arbitres : M. Corentin Billy, assisté de MM. Mehmet Kilinc et Benjamin Fourage
Avertissements : Javierre (37e) à Colomiers - Raphaël (66e) à Bastia
Buts : Rumeau (3e) et Lazuech (75e) pour Colomiers - Santini (50e) pour Bastia

COLOMIERS : Roulot – Legrand (Taupin, 64e), Javierre, Abbani, Perez, Azizi (cap.), Rumeau, Cabanes (N’Zinga, 56e), Lazuech, Dendani, Tournier (Ababou, 82e) ; Remplaçants : Landrieux, Castro ; Entraîneur : Thierry Saint-Martin
BASTIA : Pelletier – Mollard, Cautres, Gueye, Pianelli, Balbinot, Santini (cap.), Trigance (Lamgahez, 70e), Raphaël (Peschi, 66e), Revillet Trojani (Pintor, 61e) ; Remplaçant : Benbrick ; Entraîneur : Emmanuel Giudicelli



WH

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :