Connectez-vous S'inscrire

Arbitre - Jérémy FONTAINE : "Une dégradation de la vision de la fonction d'arbitre"

Jeudi 15 Janvier 2015

Véritable passionné de football, Jérémy Fontaine n'en est pas moins un fin connaisseur du domaine de l'arbitrage. Normal lorsque l'on officie depuis huit saisons sur la plupart des pelouses de Midi-Pyrénées. Ce jeune arbitre ariégeois nous brosse un constat qui détonne dans le monde policé des arbitres. (Par Dennis Begkamp)


Arbitre - Jérémy FONTAINE : "Une dégradation de la vision de la fonction d'arbitre"
Comment êtes-vous venu à l'arbitrage ?
Jérémy Fontaine: J'évoluais en troisième division de district lorsque j'ai vu un de mes coéquipiers s'énerver sur un arbitre. Je me suis alors demandé comment je réagirais à sa place. L'idée a germé quelque temps jusqu'à ce que je me décide d'envoyer une lettre au district de l'Ariège pour devenir arbitre. J'attaque dorénavant ma huitième saison, toujours au sein de l'Entente Varilhes Saint Jean de Verge.

Le fait d'être devenu arbitre répond-il à vos attentes ?
Globalement oui. L'approche reste tout de même différente entre un joueur et un arbitre. La vision du jeu diffère. Au départ, il faut surtout savoir gérer beaucoup de paramètres lorsque l'on dirige le jeu. Mais le fait d'avoir joué auparavant me permet de mieux comprendre les réactions des joueurs, même si celles-ci sont parfois excessives. Je constate d'ailleurs qu'il y a une dégradation de la vision de la fonction d'arbitre. J'ai pu voir aussi que certains clubs approchaient les arbitres en fin de saison en leur proposant divers avantages pour les représenter. Le football est gangréné par l'argent mais c'est la réalité de la vie. 

La pression mise notamment par les supporters peut-elle jouer ?
Même si nous avons pour consigne de rester calme et de ne pas répondre aux provocations, il est dur parfois d'entendre certaines choses ou  de se faire insulter. Il faut cependant noter qu'entre les matchs de niveau ligue et ceux du district, les comportements divergent. Il y a un respect plus criant en Ligue. En district, on nous considère plus comme des robots. Le fait d'arbitrer dans un petit district comme l'Ariège engendre des rencontres plus fréquentes avec les mêmes clubs. Donc un mauvais arbitrage peut se répercuter sur les matchs suivants et sur les comportements des supporters. Il ne faut pas oublier que nous sommes des êtres humains. C'est ce qui fait le charme du football de ne pas être parfait. S'il n'y avait pas d'arbitre, le ballon ne tournerait plus rond.

"Ce serait un regret d'arrêter l'arbitrage"

Arbitre - Jérémy FONTAINE : "Une dégradation de la vision de la fonction d'arbitre"
Vous avez arbitré six mois en Espagne. En quoi la vision espagnole du football diffère-t-elle de la nôtre ?
Les Espagnols considèrent le football comme une religion. Ils vivent à deux cent pour cent les matchs, quel que soit le niveau. On sent la passion en eux. Leurs réactions sont dès lors parfois excessives voire même choquantes lorsque la décision arbitrale leur est contraire. C'est un problème de supporters. A mon retour en France, les propos déplacés de spectateurs envers les arbitres me faisaient plutôt rire. Les supporters français sont plus des agneaux tant, à mon sens, ils ne donnent pas forcément autant d'importance au football qu'en Espagne.

Comment voyez-vous votre futur dans le monde de l'arbitrage ?
Je suis pour le moment dans l'expectative puisque je me destine à un métier qui demande beaucoup de déplacements, à l'étranger notamment, et de disponibilité. Ce serait un regret d'arrêter l'arbitrage. Si tel n'était pas le cas, j'aimerais officier plus régulièrement en Midi-Pyrénées et même monter pourquoi pas jusqu'en CFA. Il faut dans tous les cas se battre pour atteindre ce niveau.

Quelle résolution footballistique aimeriez-vous pour 2015 ?
Je souhaiterais que tous les acteurs essaient d'aller dans le même sens. Comme les joueurs et les entraîneurs, les arbitres doivent se remettre en question chaque semaine. Mais il est surtout important d'aborder les matchs avec une philosophie d'apaisement et de dialogue. Avec les derniers événements qui se sont passés, cela permet de constater que nous pouvons relativiser une décision arbitrale, qu'elle soit bonne ou mauvaise. J'espère que le football aura une image plus positive cette année et que chacun de nous défendra avec vigueur et envie notre passion qu'est le ballon rond.

Par DB.

Le petit mot de Jérémy : "Je tenais à souhaiter mes meilleurs voeux à l'ensemble des acteurs du football régional et remercier toute l'équipe de Footpy pour ce qu'elle fait pour le football amateur en le mettant en lumière. Cela permet aux amateurs de ballon rond comme moi de pouvoir suivre l'actualité des clubs de tous niveaux. Depuis la triste affaire Luzenac, le football amateur n'avait pas aussi été bien mis en lumière que par Footpy. Merci à vous."

JEREMY FONTAINE
Né le 28 octobre 1986 à Foix (09).
Poste saison 2014/2015 : Arbitre Varilhes.
Niveau arbitrage : assistant spécifique (Niveau Excellence en Ariège, PH en Ligue Midi-Pyrénées).
Club : Varilhes (depuis 1995).
Profession : étudiant Master 1 Commerce international, en recherche de stage dans l'agro-alimentaire.

Jérémy Fontaine un arbitre passionné au service de notre football
Jérémy Fontaine un arbitre passionné au service de notre football

Dennis Bergkamp

Catégories | Les News | Mercato | Dream Team | Tapis Rouge | Flash Back | Gants d'Or & Buteurs | Arbitres | Immersion/Aparté | FootpyTv | Divers


Dans la même rubrique :