Connectez-vous S'inscrire

CFA 2 - CISSÉ et BALMA marquent les esprits à BLAGNAC

Dimanche 4 Octobre 2015

En manque de points, les deux voisins se retrouvaient pour un derby savoureux. Après deux bons résultats contre Marmande (3-1) et Montpellier (1-1), Blagnac voulait impérativement confirmer. De son côté, Balma avait à cœur de se racheter après un premier derby perdu contre la réserve Violette (1-2). (Par Le Phocéen)


Sous une sono digne du Barnum, seconde maison de certains joueurs de la région dont on taira le nom, les Caouecs entraient sur la pelouse main dans la main avec les petits de l’école de foot hauts comme trois Valbuéna. Une ambiance de prestige, pour un derby qui revêtait également un véritable besoin comptable pour les deux formations. Par courtoisie, Balma cédait la possession de balle à son hôte. Une « domination » dont profitait Blagnac pour se créer les deux premières occasions de la rencontre. Da Silva manquait d’abord le cadre (8e), avant d’envoyer une mine dans la tête de Fauque (11e). Peut-être une manière virulente de jalouser sa queue de cheval (capillaire). Un début de match en simple mirage, puisque grâce à son homme en forme, Balma allait marquer sur sa première occasion. Profitant d’un certain manque de réactivité de la défense locale, Cissé trompait Hellard d’un sublime extérieur du pied (13e). Un geste divin capté, et à déguster sur Korner TV. Le scénario idéal, pour une équipe de Balma réputée extrêmement bien organisée. D’ailleurs, agressifs dans les duels, les joueurs de Fabrice Dubois ne laissaient pas le temps à ceux de Blagnac de réfléchir pour construire. Difficile de distribuer avec un chien enragé qui fonce sur vous, à l’image de la gnaque de Péchart, intraitable face à l’exquis Toto. Battu dans l’engagement, Blagnac souffrait également d’un déchet technique inhabituel, rendant sa possession de balle aussi stérile de Vincent Mac Doom.
 
Balma profite de la pause pour régler la mire
 
En confiance, Balma empilait les occasions, mais Hellard ne cédait pas aux avances de Cissé (30e), Jouan manquait le cadre (32e) et Faty ne profitait pas d’un marquage élastique (41e). Autant de grosses opportunités manquées, pourtant si importantes face à un adversaire au talent en sommeil. Conscient de ces hypothétiques balles de match, Fabrice Dubois élevait d’ailleurs le vibrato pour pousser ses joueurs. Un faux rythme s’installait alors jusqu’à la pause, ce qui permettait aux spectateurs, assis sur des sièges de luxe équipés de repose-testicules, de savourer une curieuse scène en arrière-plan, avec ces deux personnes transportant un énorme frigo sur un caddie de supermarché, en plein milieu de la route. Après ce déménagement improvisé (ou ce cambriolage organisé ?), le constat de cette première période était implacable. Dans l’engagement, Balma avait tout simplement plus faim, malgré les fougueuses tentatives de Garrabos pour réveiller les siens. Loin d’afficher son collectif habituellement si fluide, Blagnac n’arrivait pas à imposer le rythme. Instants captés pour exprimer cette difficulté, certains porteurs du ballon s’essayant au langage des signes pour demander du mouvement. Grimaçants, les Caouecs craquaient même une seconde fois sous les coups de boutoir de Cissé, sans cesse en train de marteler et buriner par-ci par-là. Trompé par le rebond sournois d’une frappe de Chadli, Hellard repoussait sur la barre, mais Cissé se montrait plein d’opportunisme (57e).
 
En feu, Cissé s’offre un deuxième triplé en deux matchs 
 
Contrairement à la première période, le rigoureux bloc Balmanais se montrait également réaliste. Surtout, il profitait de l’efficacité d’un homme qui marche actuellement sur l’eau. Déjà auteur d’un triplé le week-end dernier en coupe de France contre Aussonne, Cissé récidivait, en championnat cette fois. Bien décalé par Jouan, l’attaquant fêtait son triplé en lucarne (72e). Sept buts lors des trois derniers matchs, à ce rythme là, le joueur pourrait presque régler le conflit Israélo-Palestinien d’un claquement de doigt. Au talent, les Caouecs donnaient finalement au score des allures plus décentes. En fin de match, Bettayeb trouvait la lunette opposée pour conclure son numéro de soliste (86e). Une réduction de l'écart bien trop tardive pour espérer quelque chose. Jusque sur les coups de pied arrêtés, Blagnac est tout simplement passé à côté de son match. Dommage, un bon résultat lui aurait permis de surfer sur la dynamique de ses derniers bons résultats. Une piqûre de rappel, douloureuse sur le moment, mais qui sera sans doute utile pour la suite du championnat. Rigoureux, agressif et efficace, Balma a mis tous les ingrédients pour s’imposer sur la pelouse d’Andromède. Une prestation qui lui offre son match référence.

Par Le Phocéen

LES RÉACTIONS
Mehdi BENABDALLAH (Entraîneur de Blagnac) : « On n’a pas mis les ingrédients nécessaires pour espérer gagner ce match. À savoir l’engagement et l’efficacité. On fait une « petite » bonne entame, mais on a cru que tenir la balle suffirait. On s’est fait des passes, tranquillement, mais on n’a jamais su faire de changements de rythme. On se fait finalement punir par trois fois. On a eu un sursaut d’orgueil à la fin, mais c’est insuffisant. Balma a mis plus d’engagement, il mérite sa victoire, félicitations à eux. Il va falloir se remettre au travail et arrêter de regarder les autres jouer. »
 
Fabrice DUBOIS (Entraîneur de Balma) : « Très heureux pour les joueurs. On a laissé beaucoup de points en route. Depuis le début de la saison, il y avait la manière, mais pas le résultat. Aujourd’hui, on a su associer les deux, c’est une belle récompense. Cette victoire est méritée, je suis très fier de mes joueurs. »

LA FEUILLE DE MATCH
CFA 2, 5ème journée
Samedi 3 octobre 2015, 18h
Blagnac, complexe sportif Andromède
BLAGNAC / BALMA 1-3
Arbitre : M. Teulet, assisté par MM. Dasque et Samir
Avertissements : Garrabos (59e), Matumona (86e) à Blagnac - A. Kone (82e) à Balma
Buts : Bettayeb (86e) pour Blagnac - S. Cissé (13e, 57e, 72e) pour Balma

BLAGNAC : Hellard - Garrabos, Zelmat, Masero, Vivies, Toto, Castaing (Matumona, 71e), F. Rodriguez (Fiche, 78e), Robert (cap.), Da Silva (Braggiotti, 64e), Bettayeb. Entraîneur : Mehdi Benabdallah
BALMA : C. Garcia - Fauque, Cavaillé, C. Faty, Joseph (cap.), Pechart, Laborde, A. Kone (Diakite, 91e), S. Cissé (P.-E. Degbo, 79e), R. Chadli (Kandili, 93e), Jouan. Entraîneur : Fabrice Dubois
 

Cissé tient la forme avec deux triplés en une semaine (crédit photo BSC)
Cissé tient la forme avec deux triplés en une semaine (crédit photo BSC)

Le Phocéen

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :