Connectez-vous S'inscrire

CFA 2 (réforme championnat) - BALMA, CASTANET, RODEO et TFC II, objectif tout sauf la 14ème place !

Lundi 15 Août 2016

Avec la réforme du football amateur, votée lors de l’Assemblée Fédérale de Tours du 28 mai dernier, et parce que notre grande région « Occitanie » (Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées) compte peu de clubs au niveau national, nos représentants évoluant en CFA2 devraient passer une saison plutôt tranquille. Le point à quelques jours de la reprise. (par Gilius Galinierus)


La Fédération française de football fait sa révolution, vous le savez. Elle a adopté, sans trop de difficulté une vaste réforme des championnats nationaux lors de sa dernière Assemblée Fédérale, qui a eu lieu à Tours, le 28 mai 2016. Notamment, à compter de la saison 2017/2018, il n’y aura plus de « CFA » et de « CFA2 ». Ces championnats seront rebaptisés respectivement « National 2 » et « National 3 ». Pour le National 2, pas de changement notable (il restera toujours composé de quatre groupes de seize clubs). Pour le National 3, en revanche, il n’y aura plus huit groupes de quatorze clubs, mais douze groupes constitués de quatorze clubs issus de la même région, ce qui correspondra quasiment au nombre de « super-ligues » en cours de création, au nombre de treize du fait du regroupement administratif en cours voulu par le gouvernement (les clubs des Ligues Méditerranée et Corse évoluant au sein du même groupe de National 3).

Un nombre de promotions adapté en fonction des besoins pour compléter les groupes selon les régions.

À la fin de la saison actuelle, cinquante-six clubs de Division Honneur (DH) devront accéder au nouveau National 3 (pour passer de cent douze à cent soixante huit clubs), avec un nombre de promotions adapté en fonction des besoins pour compléter les groupes selon les régions. Et comme notre future ligue regroupée (Ligues Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon) ne compte que neuf représentants en CFA2, la réforme a prévu de procéder en priorité à des repêchages des clubs qui auront terminé moins bon douzième ou treizième de leur groupe de CFA2. Précision importante : le club qui est classé quatorzième est relégué dans toutes les circonstances. Ensuite, si cela ne suffit pas pour arriver à quatorze clubs, on fera monter des clubs supplémentaires de DH. Dans les Ligues avec une seule DH, en fonction du nombre nécessaire, on ira chercher dans le classement de cette DH, facile. Dans les Ligues qui auront fusionné, où on sera par exemple en position d’avoir deux groupes de DH, ce qui sera le cas chez nous, si on a besoin d’un nombre pair de clubs, on ira chercher le deuxième de chaque groupe, le troisième de chaque groupe, et ainsi de suite. Si on a besoin d’un nombre impair, on prendra le nombre pair (le deuxième de chaque groupe, le troisième de chaque groupe…) et le club en plus sera déterminé à l’issue d’un barrage (par ex, le quatrième du groupe DH Midi-Pyrénées contre le quatrième du groupe DH Languedoc-Roussillon). Voilà pour les grands principes de la transition votés à une écrasante majorité lors de l’assemblée.

"Il peut rester seulement cinq clubs régionaux de CFA2 pour constituer le futur groupe de National 3..."

En 2017/2018, changement de dénomination pour le National (National 1), le CFA (National 2) et régionalisation du CFA2 (National 3)
En 2017/2018, changement de dénomination pour le National (National 1), le CFA (National 2) et régionalisation du CFA2 (National 3)
Les clubs de Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées présents dans les groupes F et G de CFA2 sont du coup quasiment certains d'être présents en National 3 l'an prochain. Ils sont au nombre de neuf actuellement. Avec les deux promus de DH (champions des Ligues Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées), et trois relégués de CFA (scénario le pire pour notre région), cela porterait le nombre de clubs régionaux à quatorze au mieux. Si l’un de nos clubs régionaux vient à terminer parmi les six moins bons douzièmes ou treizièmes de CFA2, il sera donc repêché sans soucis, avant que la Fédération ne vienne piocher des clubs supplémentaires en DH au besoin (potentiellement jusqu’au cinquième de DH chez nous*). À moins de terminer à la dernière place de leur groupe de CFA2, sans possibilité de repêchage, nos représentants régionaux auront un peu plus l’esprit libre cette saison !

- Clubs présents en CFA (6) : Colomiers, Rodez et Tarbes pour Midi-Pyrénées ; Montpellier B, Paulhan-Pézenas et Sète pour Languedoc-Roussillon. 
- Clubs présents en CFA2 (9) : Balma, Castanet, Toulouse B et Toulouse Rodéo pour Midi-Pyrénées ; Agde, Alès, Fabrègues, Mende et Nîmes B pour Languedoc-Roussillon. 

Lien vers le procès-verbal complet de l’Assemblée Fédérale de Tours du 28/05/2016 :
https://www.fff.fr/common/bib_res/ressources/450000/5000/160801144129_pv_ag_fff_du_28052016.pdf

* A l’issue de la saison 2016/2017, il peut rester seulement cinq clubs régionaux de CFA2 pour constituer le futur groupe de National 3, s’il y a trois montées de CFA2 (Mende dans le groupe F et deux autres régionaux dans le groupe G, 1er du groupe et meilleur deuxième) et un relégué de CFA2 dans le groupe G (Mende ne peut pas descendre, il n’y a pas de quatorzième dans le groupe F du fait des récents déboires d’Evian-Thonon-Gaillard). Avec ce scénario fou, s’il n’y avait aucun club régional relégué de CFA, il faudrait neuf montées sur les deux groupes de DH de notre Ligue Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées !

GG

Extrait du procès-verbal de l’Assemblée Fédérale de Tours du 28/05/2016
Extrait du procès-verbal de l’Assemblée Fédérale de Tours du 28/05/2016

Le président de Balma Roger Cau devrait vivre une saison plus tranquille que les dernière, sans se faire plus de cheveux gris qu'il n'en a déjà (crédit photo Balma SC)
Le président de Balma Roger Cau devrait vivre une saison plus tranquille que les dernière, sans se faire plus de cheveux gris qu'il n'en a déjà (crédit photo Balma SC)

Gilius Galinierus

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :