Connectez-vous S'inscrire

CFA2 - Face à BALMA, le RODÉO grille une de ses dernières chances de maintien

Dimanche 15 Mars 2015

Contre un Balma endeuillé, le Rodéo n’a pu empocher les 4 points qui leur manque cruellement pour espérer se maintenir. Réduits à dix à la 50ème minute, les Toulousains ont montré de bonnes choses dans le combat, mais aussi un petit manque d’organisation (par W.H.).


CFA2 - Face à BALMA, le RODÉO grille une de ses dernières chances de maintien
Le football doit continuer même dans les moments difficiles. On ne le sait que trop bien ces temps-ci à Balma qui, après avoir pleuré la perte de Jo Maïorana, doit faire face à celle du père de Fabrice Dubois, le coach de l’équipe fanion. Pour témoigner de leurs condoléances le club du Rodéo a d’ailleurs rendu l’accès à la rencontre gratuit. Exceptionnellement dirigés par Paul Raymond, les Balmanais ont porté un brassard noir pour marquer leur solidarité envers leur entraîneur et sa famille. Dans ce contexte, il n’était pas très étonnant de voir les hommes en noir se procurer les premières occasions. Et après une première tentative de Marc MBoua repoussée par Chris Costes, c’est Hervé Kengne qui ouvre le score dès la 17ème minute. Un très joli but dû à bon pressing sur Jau, quelques dribbles pour se débarrasser de Joseph et de la réussite car la frappe contrée surprend le portier balmanais qui était parti dans l’autre sens. Le Rodéo aurait même pu enfoncer le clou par Daniel Adjei 5 minutes plus tard mais Costes fait un énorme arrêt pendant le face à face.

Balma se remobilise, le Rodéo regrette

Après la demi-heure de jeu, Balma reprend des couleurs. Koné bute sur Coulibaly, mais Antoine Jouan parvient à se faire oublier sur un long ballon dans le dos de la défense et à tout le loisir de frapper fort pour crucifier le gardien toulousain (1-1). Jusqu’à la mi-temps, les deux équipes semblent s’observer. Puis au retour des vestiaires, l’arbitre sanctionne lourdement Yann Calvet en excluant le joueur du Rodéo pour un tacle un peu trop appuyé à son goût. Dès lors, les locaux reculent et leur gardien de grande classe les rassure plusieurs fois sur quelques tirs d’Anibal Koné. Et quand ce n’est pas lui, c’est Rafik Chadli qui le remplace en éloignant tout danger de sa ligne de but. Dans le dernier quart d’heure, les joueurs de Mélanie Briche se rendent compte qu’ils ont les moyens de remporter ce match. Ils dépensent un peu plus d’énergie, certes, mais les quelques occasions décrochées en valent les efforts. La plus nette est à mettre au crédit de Kengne, encore lui, qui une nouvelle fois dribble dans l’axe jusque dans la surface, mais finit par tombé, entouré par 5 rouges. Le score ne changera pas et il ne contente aucune des équipes. Balma voulait prendre une bouffée d’air sur la zone rouge, mais surtout, le Rodéo voulait enfin faire le plein de points à domicile. C’est raté pour les deux et c’est très alarmant pour le club de Borderouge qui compte 4 points de retard sur son adversaire du jour.

W.H.

LES RÉACTIONS
Mélanie BRICHE (entraîneur du Rodéo) : « Les points s’envolent »
« Rester à 1-0 aurait été parfait et logique parce qu’on a été conquérant et notre gardien n’a pas eu grand-chose à faire. Le carton rouge est sévère, mais c’est le jeu. Par contre le but que l’on encaisse est cadeau. Une fois à 10 on a encore mieux posé notre jeu, les joueurs se sont battus mais sans être réalistes. C’est toujours sur des erreurs d’inattention qu’on perd des points. Et là contre un mal classé c’était l’occasion de revenir sur eux. Les matches s’égrainent, les points s’envolent et on est frustrés. Mais je sais que les garçons sont vaillants, ils sont là pour gagner et puisque le maintien est largement jouable, je sais qu’ils se battront jusqu’au bout. »

William GROS (joueur du Rodéo) : « Tout le monde doit s’investir »
« On voulait la victoire et même à 10 on a su les mettre en difficulté. Alors au final ce match nous coûte plus cher qu’il ne nous arrange. On cherche tous les points possibles car dans la position dans laquelle nous sommes, il ne faut pas laisser trainer. Ce nul, qui plus est à domicile, ne nous arrange pas du tout. Tout le monde doit s’investir. Il faut aller de l’avant tout en essayant de rester positif car il n’y a que ça qui nous fera avancer dans le bon sens. »

Paul RAYMOND (entraîneur suppléant de Balma) : « Une bonne opération comptable
« Le contexte était un peu difficile aujourd’hui, les joueurs avaient une charge émotionnelle importante aujourd’hui et sur certains aspects du jeu, ils ont eu du mal. Mais il y a aussi de bons côtés avec suffisamment d’occasions mais on n’arrive toujours pas à tuer le match. C’est un petit peu notre maladie. On travaille dessus pour essayer de terminer la saison sereinement. En venant au Rodéo on voulait gagner mais c’est un moindre mal ce match nul puisqu’on les laisse derrière nous. C’est toujours une équipe compliquée à jouer avec beaucoup de bonnes individualités qui sont imprévisibles. Il faut retenir notre solidité défensive et retrouver une certaine efficacité offensive qui nous manque. »

LA FEUILLE DE MATCH
CFA 2, Poule H, 19ème journée
Samedi 14 mars à 16h
Toulouse, stade de Borderouge
TOULOUSE RODÉO / BALMA SC 1-1
Arbitres : Gauthier Butel, assisté de Yoan Frillay et Damir Karaman
Avertissements : Gros (45e+2) et Viltard (71e) au Rodéo - MBongo (23e) et Jau (79e) à Balma
Exclusion : Calvet (50e) au Rodéo
Buts : Kengne (17e) pour le Rodéo ; Jouan (36e) pour Balma

RODÉO : Coulibaly, Mbei (Calvet, 44e), Gros, Viltard, Cherfa (cap.), Mendy, Safsaf (Benyoucef, 54e), Kengne, MBoua, Chadli, Adjei ; Remplaçants : Ounzar, Nadi, Hadefi ; Entraîneur : Mélanie Briche
BALMA : Costes, Kolczynski, Cavaillé, Desfossez, Joseph (cap.), Jau (Péchart, 81e), MBongo, Laborde, Cissé, Koné, Jouan (Boguet, 46e, puis Kassous à la 75e) ; Remplaçant : Lescure ; Entraîneur suppléant : Paul Raymond



CFA2 - Face à BALMA, le RODÉO grille une de ses dernières chances de maintien

W.H

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :