Connectez-vous S'inscrire

CFA2 - Oh qu'elle fait du bien celle-là à BALMA !

Dimanche 25 Janvier 2015

Après 8 matches sans victoire en championnat, le BSC inscrit enfin 4 points face à un des mal classés du groupe H, Arcachon. Le score de 1-0 n’est pas glamour, mais il a été gagné au combat par les hommes d’un Fabrice Dubois grand sourire après la rencontre (par W.H.)


CFA2 - Oh qu'elle fait du bien celle-là à BALMA !
La pluie fine mais abondante reflétait peut-être leur moral, les Balmanais avaient le regard morne avant le coup d’envoi. Le BSC a perdu son président d’honneur en début d’année et après une minute d’applaudissements en l’honneur de Jo Maïorana, les hommes en rouge ont montré qu’ils voulaient d’entrée l’emporter ce soir. Même si c’est Benoît Potin qui oblige le premier Chris Costes à la parade, c’est Antoine Jouan qui met ses coéquipiers sur les bons rails. D’un centre au second poteau pour Anibal Koné, la passe en retrait vers MBongo lui revient finalement dans les pieds pour crocheter et déstabiliser le portier adverse qui finit par le tacler irrégulièrement dans la surface. Le penalty est sifflé, Fabrice Jau égalise d’un bon contre-pied sur Cédric Klein. Nous sommes à la 6ème minute et Arcachon aurait pu perdre le pied très vite car Lambourde fauche ensuite Seydina Cissé qui partait au but. Le défenseur ne prendra qu’un jaune. Le fait qu’il ait posé ensuite beaucoup de problèmes à Balma a laissé un goût amer au public. D’autant que malgré de grosses opportunités sur corner avec les têtes de Cissé ou la frappe de MBongo, les Rouges n’arriveront pas à creuser l’écart. La faute à un très bon Klein auteur de beaux arrêts réflexes.

Arcachon prend le jeu en main.

A la mi-temps, pas d’éclat de voix dans le vestiaire de Jean-Pierre Papin, mais au moment de revenir sur la pelouse, de gros cris d’encouragement qui semblent avoir porté leurs fruits. En effet, les girondins égalisent tout de suite, mais Saint-Ramon est déclaré hors-jeu. Dans la foulée, Costes est obligé de repousser une tentative de Freydag. Balma n’est plus dans la même mentalité et recule étrangement. Cependant, Jérôme Cavaillé et sa défense font mieux que tenir bon, ils s’imposent. A l’envie, au physique, ils repoussent les assauts en tentant de renvoyer proprement. Ils y parviennent plus ou moins bien, mais le ballon est de plus en plus rarement relayé jusqu’aux attaquants. Ce n’est que sur coup franc que les locaux peuvent espérer faire le break, dont un à destination de Jau, incroyablement seul au point de penalty. Malheureusement pas de doublé pour celui qui rate sa tête de manière tout aussi incroyable. Heureusement il n’aura pas à regretter cette action, petit ilot de répit dans une fin de rencontre houleuse avec deux grosses altercations. Preuve que la tension est vive quand un club se bat pour son maintien.

Par W.H.

LES RÉACTIONS
Fabrice DUBOIS (entraîneur de Balma) : « En hommage au président »
« Aujourd’hui on rendait hommage à un président d’honneur et avec les joueurs, nous avions à cœur de lui offrir une victoire. C’est pourquoi je suis fier de mes joueurs qui ont donné beaucoup pour leur club ce soir. Nous avons la réussite avec nous, on marque dans les premières minutes et on doit peut-être mener 2 ou 3-0 à la mi-temps mais on ne peut pas. Alors on s’est accroché et pour une fois on ne se fait pas rejoindre au score par notre adversaire. C’est parce qu’on a mis beaucoup d’énergie dans ce qu’on considère être une finale. Désormais il en reste 12 à jouer et on espère assurer le maintien le plus tôt possible. Il faut pour cela qu’on continue à puiser dans notre force à domicile, où nous n’avons toujours pas perdu. »

Fabrice JAU (joueur de Balma) : « Bon pour le mental »
« La deuxième période était très poussive. On n’a jamais pu tuer le match et on a souffert après sans pouvoir garder le ballon. C’est sans doute parce qu’on manque un peu de confiance, mais justement une telle victoire est bonne pour le mental. En sortant des vestiaires, le but c’était de marquer ce deuxième but et pour gagner le match. Mais Arcachon a poussé et ils auraient pu égaliser. J’espère qu’on améliorera le contenu pour les prochaines rencontres. »

Jean-Pierre PAPIN (entraîneur d’Arcachon) : « Toujours pareil !
« C’est toujours la même rengaine et ça ne me plait pas : on est beaucoup mieux dans le jeu que l’adversaire, mais on n’a pas le joueur capable de la mettre au fond et ça nous pénalise. Et malgré toutes les occasions qu’on a, ne pas arriver à marquer contre ce genre d’équipe ça ne pardonne pas. Ils ne sont pas deuxième défense du championnat par hasard. Malgré notre grosse deuxième période, en face il y a quand même du répondant physique. Il aurait fallu les fatiguer un peu, même si techniquement on avait pris le meilleur. »

LA FEUILLE DE MATCH 
CFA 2, groupe H, 14ème journée
Samedi 24 janvier 2015 à 18h30
Balma, stade municipal
BALMA SC / BASSIN ARCACHON FC 1-0
Arbitres : Alexandre Silvestre, assisté de Yoan Frillay et Mathieu Dugros
Avertissements : Kolczynski (26e), Jau (57e), Koné (68e), MBongo (72e) et Desfossez (80e) à Balma - Lambourde (16e) et Boisvilliers (23e) à Arcachon
Buts : Jau (6e) pour Balma

BALMA : Costes, Kolczynski, Cavillé, Desfossez, Joseph (cap.), Jau, MBongo (David, 88e), Laborde, Cissé (Catala, 57e), Koné (Boguet, 90e+2), Jouan ; Remplaçant : Lescure ; Entraîneur : Fabrice Dubois
ARCACHON : Klein (cap.), Saint-Ramon, De Caro, Fleming, Lambourde, Belbaz, Freydag (Pradines, 62e), Boisvilliers, Potin (Despaux, 79e), Gaillard, Thibaud (Angulo, 46e) ; Remplaçants : Lagarde, Adrien ; Entraîneurs : Jean-Pierre Papin, Thierry Castets


L'expérience de Kolczinski a été utile à Balma
L'expérience de Kolczinski a été utile à Balma

W.H

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :