Connectez-vous S'inscrire

Coupe Gambardella - BALMA sombre profondément contre le TOURS FC

Lundi 11 Janvier 2016

Dure journée pour les U19 de Balma qui s’inclinent lourdement 0-9 sur leur pelouse cabossée spécialement choisie pour la réception du Tours FC. À l’évidence, cela n’a pas dérangé un groupe techniquement et physiquement au-dessus des locaux (par W.H.).


On se souvient de l’excellent parcours des joueurs d’Ahmed Slamnia pas plus tard que l’année dernière, qui s’est arrêté en seizièmes de finale d’une courte défaite (1-2) contre l’OM. Mais depuis, de nombreux jeunes se sont exilés sous d’autres couleurs ou n’ont tout simplement plus l’âge de participer à cette Gambardella. Toujours est-il que le turn-over n’a pas profité au Balma SC qui n’a pu rêver que quelques secondes à un nouvel exploit ce dimanche. Le Tours FC, qui joue au niveau national, n’a fait qu’une bouchée des "rouges" et cela a commencé par un but de Ramos qui trompe Victor Martel d’un extérieur du pied à la suite d’un coup-franc (0-1). Bon… Tant pis pour l’effet de surprise, il faut maintenant espérer rester solides pour attendre le bon moment et contre-attaquer mais le pressing tourangeau est si intense qu’Ylia Djammen et ses coéquipiers ont du mal à ressortir de leurs trente mètres. Et à force de tourner autour du pot, le Tours FC fait le break à la vingtième minute sur une attaque placée conclue par Ali Kalla (0-2). Dès lors on sent la quasi-totalité des joueurs du BSC résignée, abasourdie, désemparée et tout un tas d’autres adjectifs qui font que Tours va se régaler.

L’avalanche toujours aussi intense dans le deuxième acte

Comme beaucoup de spectateurs le savent, le terrain annexe de Balma tient plus de Verdun que des jardins de Buckingham Palace. Et comme en plus il a plu dans les jours précédents la rencontre, autant vous dire qu’un simple footing en tongs aurait pu suffire à labourer efficacement les dix mille mètres carrés pour y faire pousser des pommes de terre. Et pourtant ça n’a pas gêné les visiteurs plus que ça au vu de la pluie de buts qui s’est abattue dans ce match. La ribambelle de buts qui va suivre va être aussi variée qu’inéluctable. Ainsi cela va du dégagement du gardien directement vers son attaquant qui en fait une passe offre le but à un coéquipier (27e), à la tête plongeante de Damien Andrey après un bon centre venu du couloir (66e), en passant par une passe molle pleine axe qui ne peut être interceptée à cause de ses rebonds hasardeux et de la glissade de DEUX défenseurs (60e). Quatre buts en première période, cinq en seconde et une transversale qui aurait pu faire 0-10 au total, mais 0-9 c’est déjà pas mal. Pour se consoler, on pourra se dire qu’il n’y a eu ni but contre son camp, ni penalty concédés. Et c’est l’un des seuls bons aspects à retenir de ce match : le très bon comportement des vingt-quatre acteurs. Même s’il n’y a pas eu de fulgurance, Bidi et Diakité ont fait du mieux qu’ils pouvaient et on ont montré un bon mental devant malgré la difficulté. Et on doit à Boutaayacht l’entrant, la plus grosse occasion pour Balma avec sa tête piquée au rebond trop grand qui finit sur la barre. Le pauvre Victor Martel a fait ce qu’il a pu dans ses cages, et il a réalisé quelques belles claquettes qui ont empêché les Tourangeaux de pouvoir se vanter d’une double manita. Au cas où vous ne l’auriez pas compris, la Gambardella s’achève ici pour le BSC qui pourra repartir à la chasse à le première place en championnat d’Honneur Ligue et enfin tenter sa chance à la montée, nom de nom !

W.H.

LES RÉACTIONS
Ahmed SLAMNIA (entraîneur de Balma) : " La marche était trop haute..."
« Je pense que la marche était un peu trop haute et on a bien vu le niveau d’écart entre les deux équipes. On a manqué de rigueur en défense et on ne pouvait pas espérer mieux contre une si grosse opposition. Depuis l’année dernière on a perdu beaucoup d’éléments, donc ça a changé notre compétitivité, et aujourd’hui j’ai voulu aligner ceux qui ont montré le plus d’envie et de sérieux sur le terrain. De ce point de vue je n’ai aucun regret. Une telle défaite fait mal mais on sait qu’on ne pouvait rien faire. La Gambardella on ne comptait pas la gagner et en Coupe, perdre 1-0 ou 9-0 c’est pareil donc il faut être fier d'être arrivés à ce niveau. »

Pascal BÉRENGUER (co-entraîneur de Tours) : « Une belle manière de démarrer l’année »
« Mes joueurs ont été exigeants envers eux-mêmes et ils ont pris le match par le bon bout. Avant le match je les avais prévenus que ça pouvait être un piège mais en marquant très tôt, on s’est mis dans les meilleures conditions. Même à 4-0 ils ont voulu continuer à marquer et ils ont rempli l’objectif de ne pas prendre de but donc c’est une belle manière de démarrer l’année. Ça va nous aider pour le championnat où nous sommes sortis de la zone rouge et maintenant il va falloir recoller. La Coupe Gambardellla est un objectif surtout pour certains jeunes pour qui c’est la dernière campagne alors on va savourer. Mais ensuite il faudra confirmer tous les week-ends. »

LA FEUILLE DE MATCH
Coupe Gambardella, 64ème de finale
Dimanche 10 janvier 2016 à 14h30
Balma, stade municipal, terrain annexe
BALMA SC (HL) / TOURS FC (Nat.) 0-9
Arbitres : M. Corentin Duthoit, assisté de M²M. Florian Guillon et M. Benjamin Fourage
Avertissement : Bidi (68e) à Balma
Buts : Ramos (1e), Bayrak (18e), Kalla (27e, 60e), Cher (32e, 55e), Andrey (52e, 66e) et Jean-Baptiste (75e) pour Tours

BALMA : Martel – Crastes, Sanouj (Saimi, 32e), Noël, Djammen, Garcia, Bernat, Tabora (Ouattara, 79e), Bidi (cap.), Diakité, Gnaoui (Boutaayacht, 32e) ; Remplaçants : Ablossi, Bibal ; Entraîneur : Ahmed Slamnia
TOURS : Pauchet (cap.) – Lestringuez, Alpou, Launay, Soukouna, Ramos, Kimbembe (Bunijorge, 68e), Andrey (Jean-Baptiste, 68e), Cher, Bayrak, Kalla (Sissoko,68e) ; Remplaçants : Lubuisu, Demanesse ; Entraîneurs : Pascal Berenguer et Gilbert Zoonekynd


Tours n'a laissé aucune opportunité aux Balmanais (crédit photo footpy)
Tours n'a laissé aucune opportunité aux Balmanais (crédit photo footpy)

WH

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :