Connectez-vous S'inscrire

Coupe Gambardella - Franck ANGELINI (entraîneur de Revel) : « Voir quels garçons sont capables de hisser leur niveau de jeu »

Samedi 17 Octobre 2020

En U18, Revel s'ennuie un peu en D2. N'ayant joué qu'un match à ce jour en championnat, la Coupe Gambardella est la bienvenue pour ce groupe qui a le talent nécessaire pour évoluer plus haut. Blagnac, qu'ils reçoivent ce samedi à 16 heures, est donc un challenge intéressant. Franck Angelini, vice-président du club et responsable des jeunes candidats à l'équipe sénior, nous explique comment l'USR gère son vivier de talents et quelle est sa vision pour l'avenir (par W.H.).


Vous êtes au troisième tour de la Gambardella, quel palier voulez-vous atteindre au minimum ?
On n'a pas forcément d'objectif dans cette Coupe à part de progresser à chaque match et pour ça, se frotter à des équipes de niveau régional, il n'y a pas de meilleure méthode. L'année dernière ce groupe avait déjà réalisé un beau parcours en Coupe Occitanie. Cette année on a éliminé déjà 2 belles équipes de Ligue. On va essayer de continuer à performer même si contre Blagnac ce sera très très difficile.
 
Recevoir Blagnac, c’est une bonne nouvelle pour vous ?
Oui et non. Oui car c'est toujours un plaisir de rencontrer des clubs comme Blagnac. Après on espérait tirer un Club en dehors de notre département. Mais jouer Blagnac sera l'occasion de voir quels garçons sont capables de hisser leur niveau de jeu.
Il y a un bon groupe avec une très bonne mentalité. Mais avec Julien notre mission reste de les préparer au monde sénior. Nos séniors 1 évoluent en R1 donc la marche est très haute.
 
Votre calendrier est peu chargé pour le moment, avec un seul match en championnat, comment maintenez-vous le groupe en forme ?
Oui un calendrier peu chargé, décousu et un niveau de championnat qui nous inquiète. Le championnat U18 est compliqué car sportivement il n'y aucun enjeu. En plus nous avons à peine commencé le week-end dernier, alors que notre reprise entrainement était début août. C'est long. On se retrouve en D2 District malgré nos sollicitations auprès de la Commission des championnats avec une phase tronquée qui ne nous a pas permit de jouer l'accession. Je pense que nous avons un groupe armé pour autre chose. Passer ces 2 tours nous aura permis de garder les garçons sous pression. On va prendre encore du plaisir avec Blagnac samedi. Sinon pour garnir les trous du calendrier et garder une dynamique, on trouve des oppositions de qualité.
 


"On espère qu'à terme on aura une majorité de joueurs formés au club dans nos équipes séniors"

Quel genre d’équipe construisez-vous à Revel ?
On essaie de mettre en place un projet de jeu et ce dès l'école de foot en créant du lien entre les catégories. En tant que responsable, je voudrais que nos joueurs aient plus de culture foot. Je trouve qu'on en manque dans nos effectifs et on doit la développer. Pour moi c'est  essentiel quand on veut que les garçons jouent collectivement ensemble. On doit parler le même football. Avec Sébastien Vidal notre responsable technique, nous établissons une trame annuelle pour couvrir l'ensemble des principes de jeu par catégories. Après, chaque Coach adapte ses séances en fonction des objectifs. Le fil conducteur c'est qu'on doit proposer du jeu et faire réfléchir nos joueurs défensivement et offensivement.
 
Les jeunes Revélois ont-ils vocation à rester au club ou redoutez-vous des départs ?
Garder nos jeunes est l'objectif numéro un. Après on ne maîtrise pas tout et après le bac, c'est l'incertitude. A Revel, on est loin des pôles universitaires. Mais on essai de construire un Esprit Club pour que nos jeunes continuent sous nos couleurs, et s'épanouissent dans le club quand ils ne partent pas trop loin. On espère qu'à terme on aura une majorité de joueurs formés au club dans nos équipes séniors.
 
Quelle est la politique du club et ses objectifs pour la formation ?
La politique du club c'est d'arriver avant tout à transmettre des valeurs individuelles et collectives. Sans ses bases là, difficile de créer quelque chose. Nos éducateurs sont de plus en plus formés. Maintenant on travaille sur la fidélisation. Mais c'est encore difficile. On reste persuadé que si on gagne en compétence dans l'encadrement de nos générations, notre formation va gagner en qualité. On a l'exemple dans le Club, de génération qui ont été très bien suivie depuis tout petit, et la qualité de jeu est là et les résultats aussi. Après on a des outils comme la section foot au collège La Providence, qui fait progresser nos garçons.
 
 
Dans 5 ans, où en sera Revel ? Sa formation ?
J'espère que dans 5 ans on aura encore progressé au niveau de notre formation. Que l'on aura réussi à intégrer quelques jeunes dans nos effectifs séniors. On espère avancer dans notre projet jeune chez les garçons mais aussi chez les filles. Maintenant, si on veut passer un vrai cap, comme je l'ai dis, c'est par la formation et la fidélisation des éducateurs que ça passera. On est ambitieux malgré nos contraintes avec l'envie de voir nos équipes de jeunes évoluer en Régional et de créer notre première équipe féminine sénior.

Un dernier mot ?
Déjà merci à Footpy pour la qualité de son travail. Le coup de gueule j'en ai passé un y a pas très longtemps sur l'interdiction des vestiaires alors qu'on avait joué un match sous des trombes d'eau. Heureusement, on a la chance d'avoir une collectivité à l'écoute et qui nous soutient en trouvant des solutions. Mais bon il y a plus grave actuellement. Tant qu'on peut jouer, ça me va !

Le match du jour est important pour le club entier
Le match du jour est important pour le club entier

W.H.

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :