Connectez-vous S'inscrire

Coupe Nationale Futsal - Loïk VIDAL (entraîneur de Pibrac) : « Les joueurs sont ambitieux »

Samedi 29 Février 2020

Aujourd’hui premier de sa poule de Régional 1, Pibrac est en passe de réaliser son objectif d’atteindre les barrages pour monter en D2. Mais leur concentration est mise à l’épreuve ce samedi par la grosse confrontation qui les attend en Coupe de France contre le champion de France en titre : le Toulon Elite Futsal. Loïk Vidal, l’entraîneur du PFC, garde la tête froide et nous expose tous les tenants et aboutissants de cet événement qui arrive à un moment crucial de la saison de son équipe (par W.H.).


Peut-on dire que c’est le plus gros match de votre saison ?
C’est certainement la plus grosse affiche de la saison mais les plus gros matches ce seront les barrages en fin de saison si jamais on y arrive. Affronter Toulon, c’est notre petit bonus, un cadeau pour le groupe. Vu l’adversaire, on va retenir cette date oui. On voulait soit rencontrer une équipe de R1 pour se préparer à la suite, soit recevoir une D1 pour le challenge excitant que ça représente. C’est donc un bon tirage même si ce ne sera pas le meilleur Toulon au vu des absences chez eux. En tout cas, on est exactement là où on le voulait.

Quelles seront les clés de la rencontre ?
Sur un match de Coupe de France, peu importe l’adversaire, la qualité intrinsèque : c’est l’envie qui fait la différence. On peut avoir les meilleurs joueurs, s’ils n’ont pas l’envie de réussir, on ne fait rien. Je sais que Toulon a des faiblesses, ils ont du mal à être constant dans un même match et sont parfois inattentifs. Mais on n’aura pas 50 occasions face à eux donc il ne faudra pas les rater.

Avez-vous gardé un œil sur Toulon cette saison ?
En tant que fans de futsal, avec mon entraîneur adjoint on va voir souvent des matches de D1 et on a eu l’occasion de les observer contre l’UJS où ils ont été surpris alors qu’ils étaient au complet. De même contre le Toulouse Métropole où ils font match nul alors qu’ils étaient menés 3-0. On les a observés depuis quelques temps oui.

Tout peut arriver avec une équipe comme Pibrac (crédits : PFC)
Tout peut arriver avec une équipe comme Pibrac (crédits : PFC)

« J’ai remis les pendules à l’heure et je sais que le message est bien passé »

Croyez-vous en l’exploit ? Et vos joueurs ? Quel est l’état d’esprit général ?
Les joueurs sont ambitieux et veulent bien figurer dans notre gymnase, devant les sponsors et les élus de la ville. Si on arrive à faire un résultat, ce sera magnifique pour la région et pour le club. Nous sommes complètement lucides : ce match n’aura rien avoir avec ceux qui l’ont précédé et ceux qui suivront. Jusqu’à présent, j’ai vu que les joueurs étaient surmotivés pour les matchs à enjeux donc c’est évident qu’ils répondront présents pour cette affiche d’exception.

En championnat vous êtes talonnés par Carcassonne qui est à trois points de vous, vous êtes-vous posé la question de faire des sacrifices pour vous concentrer uniquement sur le championnat ?
Pour être franc, la Coupe nous a pénalisé. A chaque fois on a fait deux faux-pas lors des matchs précédant la Coupe de France. Même si on en gagne un sur tapis vert, on a perdu sur le terrain face à Bagatelle. Les joueurs ont un peu triché et ça nous a freiné dans notre objectif. On a perdu des points là où on n’aurait jamais dû en perdre. Si on doit sacrifier une compétition, ce serait la Coupe évidemment.

Le dernier match contre Lalande s’est soldé par un nul, vous en inquiétez-vous ?
C’est évident que les têtes étaient déjà à Toulon. Mais je sais qu’une fois que cette page sera tournée, que le résultat soit positif ou pas, les garçons se remettront tout de suite au travail. J’ai remis les pendules à l’heure au début de la semaine et je sais que le message est bien passé. Je connais très bien mon groupe, je sais comment ils fonctionnent et je sais qu’ils seront présents en deuxième partie de saison. Ce sont les acteurs, pas moi, ils prendront leurs responsabilités.

Recueillis par W.H.

Loïk Vidal ne perd pas de vue ses objectifs (crédits : PFC)
Loïk Vidal ne perd pas de vue ses objectifs (crédits : PFC)

W.H.

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :