Connectez-vous S'inscrire

Coupe d'Occitanie – Jean-Pierre PAGES (entraîneur adjoint de Villemade) : « Pas prendre pire comme adversaire »

Dimanche 27 Octobre 2019

Arrivé pour la première fois de sa jeune histoire à ce stade de la compétition, l'Espoir Villemade (D3) se frotte à un roc pour ce quatrième tour de coupe d'Occitanie. Le coach adjoint Jean-Pierre Pages ne compte pourtant pas faire de la figuration contre Tarbes (R1) n'ayant au passage rien à perdre. (Par Le Lensois)


Quelles sont vos attentes à propos de cette rencontre ?
Nous n'attendons pas forcément grand-chose de ce match. C'est le travail de trois-quatre ans qui paye. Je suis arrivé au club il y a quatre saisons, un an après sa remontée. C'est la récompense de quatre années de travail. C'est la première fois que nous passons un tour de Coupe d'Occitanie. Cette année, nous avons la chance d'en passer quatre et de tomber contre une équipe de R1 et ex-pensionnaire de CFA et CFA2. C'est clairement une récompense pour nous.
 
C'est donc une grosse étape pour vous. Quels ont été les facteurs pour vous permettre de franchir ce palier ?
Au fur et à mesure des années le club est devenu un peu plus attrayant malgré un manque d'infrastructure notables. La preuve, nous n'avons pas de terrain pour accueillir Tarbes, le match sera délocalisé à Montauban. Sur notre terrain, nous n'avons pas d'herbe, pas d'arrosage donc c'est très compliqué. Mais à côté le club gagne en attractivité. Nous avons un coach en place depuis deux ans qui a des diplômes et a été entraîner jusqu'en PH (R3).
 
Que vous apporte-t-il aujourd'hui ?
Il a un réseau de joueurs plus importants que ce que nous avions jusque-là. Son travail a également permis d'attirer des joueurs qui nous ont fait franchir un cap au niveau footballistique.

« Il nous faudra avoir de la réussite »

Revenons au match de ce dimanche. Que pensez-vous de Tarbes ?
Je ne sais pas si nous pouvions prendre plus gros déjà. C'est une équipe qui a subi une double descente N2 et N3. J'ai regardé leur parcours. En R1, ils sont sur deux victoires et deux défaites. J'ai des amis de Golfech qui m'ont parlé de leur match face à Tarbes. Même si Golfech a gagné 4-0, ils m'ont avoué s'être fait « défoncer » dans le jeu. Nous ne pouvions pas prendre pire comme adversaire.
 
C'est un peu David contre Goliath pour vous. Quels seront vos armes pour ne pas « vous faire défoncer » comme Golfech ?
Dans le football, il n'y a pas forcément de secret. Nous n'allons pas déjouer. Je pense que si nous jetons les ballons et ne pensons qu'à défendre, ça sera très compliqué et le score sera très lourd à la fin. Nous essaierons de jouer un minimum. Nous n'aurons pas cinquante occasions dans le match mais eux en auront probablement une bonne quinzaine, si ce n'est une vingtaine. Il nous faudra avoir de la réussite et être à deux cents pour cent du début à la fin.
 
Quelle portée aura cette rencontre pour la suite de votre saison ?
Pour moi, ça ne peut être que bénéfique. Nous savons que la coupe d'Occitanie, nous ne la gagnerons pas. Nous ne le prenons pas comme un match de gala car c'est une expression un peu défaitiste à mon goût. Mais ça peut nous préparer pour le reste. Nous allons tomber contre une équipe bien plus forte que nous. Nous devrons bien défendre, accepter de ne pas avoir le ballon. Ça va nous préparer au championnat, nous préparer à subir surtout et nous renforcer mentalement.
 
Avez-vous mis en place une préparation spéciale pour cette rencontre ?
Nous n'avons pas changé nos habitudes. Nous avons conservé nos deux entraînements hebdomadaires : mercredi et vendredi. Nous avons un peu bossé physiquement pour nous préparer à ce qui nous attend pour ce match, c'est-à-dire beaucoup courir. Mais nous n'allons pas changer nos habitudes. Ce ne serait pas une bonne chose de se dire « nous allons bosser ça ou ça pour contrer Tarbes ». Quoi qu'il arrive, nous ne pourrons pas les contrer sur quatre-vingt-dix minutes donc nous ne comptons pas changer. Nous voulons jouer au ballon après c'est sûr nous l'aurons très peu.
 
Pensez-vous avoir des armes intéressantes pour réussir à les surprendre ?

Surprendre, déjà je ne sais pas si nous arriverons à les surprendre. Mais nous avons des garçons qui jouent bien au ballon, d'autres qui vont vite devant. C'est un de nos points forts : la vitesse. Nous allons essayer de tout faire du mieux possible et mettre de la vitesse pour les gêner. Si nous jouons à deux à l'heure, c'est sûr, nous n'y arriverons pas.

« Nous avons un effectif très complet et très talentueux »

Coupe d'Occitanie – Jean-Pierre PAGES (entraîneur adjoint de Villemade) : « Pas prendre pire comme adversaire »
Parlons un peu du championnat. Vous faites actuellement un début de saison parfait avec quatre victoires en quatre rencontres. Une montée en D2 est-elle clairement l'ambition du club ?
Le coach principal ne voudrait pas parler de montée. Mais nous jouons clairement le haut du tableau. Nous sommes en D3 depuis deux ans et en progression qui plus est. Nous avons fait cinquième la première année, troisième l'an dernier. Troisième avec un début de saison totalement raté avec trois défaites en trois rencontres. Là nous partons très bien donc oui, nous allons ambitionner la première place.
 
Sentez-vous le club progresser pour franchir ce nouveau palier ?
Oui tout à fait. Déjà nous avons un peu étoffé l'effectif. L'année dernière je me suis retrouvé avec beaucoup de blessés du fait d'une préparation compliquée sur notre terrain. Quand le terrain est dur avec des trous, forcément, nous le payons à un moment ou à un autre. Pour l'équipe fanion, nous avons un effectif de dix-huit à vingt joueurs. Ça impacte également le groupe deux, même si les résultats ne sont pas encore au rendez-vous. Mais la progression est présente.
 
Dans quels secteurs particuliers sentez-vous cette progression ?
Nous défendons mieux et prenons peu de buts tout en en marquant beaucoup (rires). J'ai quelques joueurs qui ont évolué en R2 ou R3 il y a quelques années. Même s'ils sont moins performants chose logique, quand vous redescendez en D3, on sent la différence.
 
Qu'est-ce qui a motivé ces joueurs à rejoindre votre challenge en D3 ?
De notre ancien club de MAF (ASPTT Montauban), j'ai été le premier à rejoindre Villemade il y a quatre ans. Tout le monde pensait que j'étais un peu fou de partir là-bas car avec la réserve du MAF nous avions gagné la D1 et la coupe du Tarn-et-Garonne. Nous montions donc l'équipe en PL à l'époque. J'avais décidé de ne plus faire de déplacements et faire moins de gros matchs. Finalement, petit à petit, tout le monde est venu. Quand l'ancien coach du MAF nous a rejoint (Grégoire Portal, NDLR), certains se sont demandé pourquoi il venait avec ses diplômes là où il pourrait prendre quatre-cents voire cinq cents euros en R3. Les joueurs se sont pris au jeu malgré le manque de moyens et sont arrivés petit à petit. Du coup aujourd'hui nous avons un effectif très complet et très talentueux.
 
Recueillis par Le Lensois
lelensois@footpy.fr

Villemade va tenter d'écrire l'une des plus belles pages de son histoire face à Tarbes. (crédit: EV)
Villemade va tenter d'écrire l'une des plus belles pages de son histoire face à Tarbes. (crédit: EV)

Le Lensois (lelensois@footpy.fr)

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :