Connectez-vous S'inscrire

Coupe d'Occitanie - Le GIROU fait respecter la hiérarchie à CASTELNAU D'ESTRETEFONDS

Vendredi 29 Novembre 2019

Au cours d'un match qui s'est décanté en deuxième période, le Girou a su faire honneur à ces deux divisions d'écart en renversant Castelnau d'Estrétefonds 2-1. Les locaux avaient pourtant su prendre les commandes. Mais c'était sans compter sur un OGFC saignant qui enchaîne un deuxième succès de rang. (Par Bob Marley)


Tout d'abord juste un petit mot sur l'état du terrain. Le qualificatif usuellement usité en : compliqué. Doux euphémisme ou pudeur pour ne pas être plus mordant ou vexant. Quelques sautillements intempestifs du ballon et le pied passe vite dessous. C'est ce que m'a expliqué Jean-Pierre Bonnet assis à ma gauche et dont l’œil exercé et acéré a suivi toutes les subtilités des trajectoires inattendues. J'avais donc mon référent technique pour accompagner mes interrogations. Comme de l'autre côté était assis « Lolo » Fernandez le célèbre arbitre accompagné de son fils Lilian arbitre de jeunes je me suis senti d'une sérénité extatique ! Rien ne pouvait m'échapper.... Rien ? Et bien si. Une nouvelle fois un équipementier a sévi. Des numéros noirs en fond de maillot rayé jaune et vert comment voulez-vous les lire ? J'ai toujours pensé que la qualité de ma vue était défaillante mais comme d'autres ont eu des problèmes j'ai été rassuré. "Ils ont essayé mais ils ont eu des problèmes" ont écrit Chevalier et Laspalles. 
Deux formations au destin totalement opposé en championnat. D'un côté le Girou qui a dû attendre la sixième journée pour enfin emporter une rencontre (1-0 contre Balaruc). De l'autre Castelnau d'Estrétefonds invaincu pendant cinq matches mais qui a explosé à Saint-Sulpice (8-1). On nous avait dit que la double peine avait été supprimée. On nous aurait menti ? Dès les premières minutes de match penalty et expulsion du gardien. Rien de tel pour plomber une rencontre. Quand de plus en face il y a de la qualité l'écart ne peut qu'enfler de manière exponentielle et semble trop gros pour être vrai. Et pourtant !
Donc malgré les deux divisions qui séparent les groupes on ne s’attendait pas à un cavalier seul des représentants de R1. L'on n'a donc pas été surpris d'assister à une partie équilibrée. 
D'entrée Ralison oblige Cunnac remplaçant du titulaire expulsé à Saint-Sulpice qui comme de nombreux autres préposés au poste de dernier rempart ne bloque plus les ballons mais les boxent, par deux fois. Puis Moreira s'emmêle les pinceaux et s'offre une frayeur. Il se reprend de suite sur une belle horizontale sur sa gauche après un tir de Gracia (peut-être...) Le ballon sautillant va et vient (euh, ça n'a rien de sexuel je vous rassure) et les locaux font jeu égal avec leurs hôtes avec peut-être plus de possession pour l'ASCE mais un manque de finition rédhibitoire dans le dernier geste. Ralison un des rescapés de l'équipe des années précédentes est toujours aussi facile ballon au pied.
 
Enfin des buts !
 
Si le Girou reprend bien le second acte ce sont bel et bien les Estrétefontains qui ouvriront la marque à la suite d'une belle action collective. Dans un premier temps Bosc frappe le ballon comme il vient, malheureusement sur Moreira déterminant mais la gonfle revient sur Avrillier qui va chercher la lucarne gauche. Rien à trouver à redire à ce moment-là tant les pensionnaires de R3 sont bien dans le match.
Mais je vous ai parlé plus haut de Franco Ralison très facile (quelquefois trop même !) qui néglige vraiment les tâches défensives quand il perd le ballon. En fait il les néglige tout le temps semble-t-il. Un ballon dans la surface, un crocher dévastateur, une frappe lourde à ras de terre pour l'égalisation. De la belle œuvre ma foi. Alors que l'on se demandait quelques minutes plus tôt comment le Girou trouverait l'ouverture, il arrive même en trois minutes à doubler son capital sur un débordement volontaire de Orsini. Pas abattus (au moins en apparence) l'ASCE continue a percuter Il faut de nouveau un arrêt déterminant de Moreira devant Bel Arbi seul devant pour éviter l'égalisation. Deux corners frappés par Ralison ne donnent rien. Castelnau finit par deux coup francs repoussés. La logique de la hiérarchie est respectée mais Castelnau pourra s'il sait s'en souvenir appuyer sur cette prestation pour rebondir en championnat dès samedi à domicile contre Lalbenque.
Quant au Girou que je n'avais plus vu jouer depuis deux ans environ quelle surprise ! Au départ je n'ai reconnu que cinq joueurs de l'ancienne génération. Tous les autres sont des jeunes dont la plupart ont démontré de belles qualités. Seul le couloir droit m'est apparu vraiment en dessous, mais que dire de Diarra ? Peut-être déçu d'être revenu de vacances au Qatar sans qu'un émir lui offre un contrat mirobolant il erre comme une âme en peine sur le terrain. Visiblement complètement à court de la moindre étincelle physique, la tête dans les brumes il n'est que l'ombre du joueur percutant qu'il fût... Peut-être plutôt un mal qu'un bien pour l'équipe actuellement. Le Girou a besoin de lui, pas maintenant si vous permettez cette analyse qui m'a été bien soufflée d'ailleurs ! L'entraînement de ce soir à Montberon permettra peut-être de récupérer un ou deux éléments avant le déplacement périlleux à Luzenac samedi. 
Pour en finir un satisfecit qui concerne le trio arbitral très à la hauteur (malgré leurs petite taille. Je sais on a dit : pas le physique) de l'événement. Bien sûr il y avait dans le public le passionné de son équipe qui n'a pas s'empêcher de réclamer sur chaque action des hors jeu du Girou...  Certainement un refoulé à l'examen d'arbitre pour sa méconnaissance des lois de jeu malgré une vue en diagonale apparemment infaillible ! 
Par Bob Marley
bobmarley@footpy.fr

LES RÉACTIONS 
Christophe FERNANDES (entraîneur de Castelnau d'Estrétefonds) : "Hâte de retrouver vite la compétition"
« Des regrets... complètement ! Après le match de ce week-end en ayant vraiment l'envie de se rattraper, avec un état d'esprit irréprochable. C'est ce qu'on a fait. Après ce sont les aléas du football. Ils ont eu l'efficacité que nous n'avons pas eue. Ça s'est joué à des petits détails. Ce sont des rencontres qui vont nous permettre, je l'espère de grandir, de franchir d'autres caps. Les situations sont là, il ne faut pas non plus s'alarmer. On se créée des opportunités offensives pour pouvoir effectivement emporter ces matchs-là. Mais en rencontrant une équipe de deux divisions au-dessus on se rencontre compte de l'efficacité et de la maturité supérieure. »
 
Sébastien FARRÉ (entraîneur du Girou) : "Deux en quatre jours, ça fait vraiment du bien"
« Jusqu'à maintenant on était à deux victoires en trois mois et là on en a deux en quatre jours, donc ça fait vraiment du bien. C'est vrai qu'on a une période difficile mais les garçons ont toujours été assidus et travailleurs. Nous avons eu un calendrier difficile au début de championnat mais on a continué à bien bosser et là on est en train de redresser petit à petit la barre. Je redoutais ce match parce qu'on a vraiment laissé beaucoup d'énergie contre Balaruc. On n’a pas trop l'effectif pour faire beaucoup tourner.  Du coup on s'est mis en difficulté en étant mené. Par contre après les joueurs ont su réagir et montrer du caractère ce qui est positif pour la suite. La situation en championnat est encore compliquée même si on a un match de retard sur pas mal d'équipes, un gros déplacement à Portet. L’idée c'est d'enchaîner jusqu'à Noêl alors qu'il nous reste quatre rencontres et prendre bien évidemment le plus de points possibles. »

LA FEUILLE DE MATCH
Coupe d'Occitanie, cinquième tour (Haute-Garonne)
Mercredi 27 novembre 2019, 20h30
Castelnau d'Estrétefonds, stade municipal
CASTELNAU D'ESTRÉTEFONDS (R3) / GIROU (R1) 1-2 (MT : 0-0)
Arbitres : M. Fabien Lacoste, assisté de MM. Frédéric Schwindenhammer et Matthieu Clos 
Buts : Avrillier (62e) pour Castelnau d'Estrétefonds - Ralison (74e), Orsini (77e) pour le Girou
Avertissements : J. Déjean (56e) à Castelnau d'Estrétefonds - Claraco (34e), Audibert (78e) au Girou 
 
CASTELNAU D'ESTRÉTEFONDS : Cussac - J. Déjean, Massonnier, L. Nold, Boyer, R. Gracia (cap.), R. Avrillier, P. Bosc, T. Petit, Bel Arbi, A. Barreau, M. Da Costa, Serin, E. Yangour 
Entraîneur : Christophe Fernandes
GIROU : Moreira - Hoarau, Orsini, V. Ricard, R. Goreau (cap.), Claraco, Elokan Dikongue, Pilliet, S. Diarra, Ralison, Daoudi, J. Prunet, Audibert, Yol
Entraîneur : Sébastien Farré.

Castelnau d'Estrétefonds n'aura pas pu résister au renversement du Girou.
Castelnau d'Estrétefonds n'aura pas pu résister au renversement du Girou.

Bob Marley (bobmarley@footpy.fr)

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :