Connectez-vous S'inscrire

Coupe d'Occitanie - "ZOOM TECHNIQUE" sur la prestation laborieuse d'AUSSONNE face à SAINT-ALBAN

Lundi 19 Novembre 2018

Cette analyse technique n’a aucune prétention, sinon de créer un lien exclusivement football entre le site FOOTPY et les composants de l’ensemble des clubs de la région, à savoir : Dirigeants, entraîneurs, éducateurs, et joueurs, afin de provoquer des échanges et réactions. Ce site doit servir à tous les acteurs du football régional (par JPB).


Cette équipe d’Aussonne composée par son entraîneur (Fred Larrieu), s’est présentée au coup d’envoi dans un schéma en 4-1-3-2. Une défense à plat avec deux centraux en couverture alternée de qualité opposée donc a priori complémentaires. Ce qui n’a pas été toujours le cas, notamment sur les coups de pied arrêtés souvent positionnée trop bas et deux latéraux qui se recentraient à la perte du ballon. Parfois trop, laissant les couloirs libres par le non repositionnement des milieux couloirs, notamment à gauche. La défense a rarement été mise en danger plus par la stérilité adverse que par sa solidité (peu de solidarité). Nous avions côté droit (latéral et central) deux défenseurs de même type assez solides dans les duels mais manquant de qualité de relance et sur le côté gauche des joueurs très hésitants dans les duels mais essayant de mettre sans vraiment y parvenir une qualité de relance. Comme quoi souvent la complémentarité est un gage de solidité et d’efficacité et quand on ne l’a pas c’est gênant. Un milieu, avec une sentinelle positionnée devant la défense, trop souvent trop basse, se projetant rarement, un véritable libéro du milieu, et une ligne de trois avec un couloir droit, un axial et un couloir gauche. Cette ligne de trois est peut-être le secteur qui a manqué le plus d’équilibre, côté droit des jambes mais des lacunes tactiques, à gauche de la technicité mais manquant de jambe et un axial parfois difficile à trouver. Enfin deux attaquants de pointe entièrement libres dans leurs positionnements et leurs déplacements. Secteur qui pourrait être intéressant à condition d’avoir une équipe plus conquérante qui les isole moins.

Un manque de liant au milieu
 
Globalement Aussonne, sûrement en plein doute vu ses derniers résultats et où il y a de bons joueurs, manque singulièrement de liant, de disponibilité dans ses déplacements, certains joueurs qui possèdent un bon bagage technique devrait être plus influents. Il arrive parfois de constater avec étonnement, quand le jeu se déroule d’un côté, de voir sur le côté opposé une réunion à deux parfois trois joueurs en discussion, je sais bien que nous sommes dans un monde de communication, mais quand même ! On avait la sensation quand on regardait jouer cette équipe qu’entre la défense et la sentinelle placée devant (cinq joueurs) et le reste de l’équipe (cinq joueurs) positionné offensivement il y avait un no man’s land. Ce groupe donne l’image d’une armée composée essentiellement de généraux en position de commandement avec un manque de fantassins pour le travail besogneux. Il n’y a pas suffisamment d’efforts consentis. Aussonne est difficile à cerner et fait penser à un puzzle où on a disposé des pièces au mauvais endroit qui empêchent d’identifier le tableau final. On comprend aisément pourquoi leur entraîneur s’agace en permanence sur le bord de la touche en demandant un replacement  qui a du mal à se faire, c’est sûrement pour ça qu’il n’a plus de cheveux…

Fred Larrieu a des raisons de s'époumoner sur son banc (crédits: Footpy)
Fred Larrieu a des raisons de s'époumoner sur son banc (crédits: Footpy)


INDIVIDUELLEMENT
- HELLARD Jonathan (gardien de but) : a bien négocié le peu qu’il a eu à faire, a montré beaucoup d’assurance dans toutes ses interventions. Sa relance longue a été intéressante, dommage que les attaquants n’y aient pas cru davantage en anticipant certains dégagements rapides. Un petit bémol, n’a pas suffisamment insisté sur la remontée de sa défense, la laissant trop basse sur les coups de pied arrêtés, ce qui était gênant dans ses sorties, notamment aériennes.
- DEMIER Willy (défenseur latéral droit) : il a été généreux et efficace dans ses duels. A souffert sur les courses longues. Aurait pu s’appliquer dans les relances qui se sont résumées souvent à allonger, minimum de risque défensif, ce qui n’a pas permis  sur son côté d’améliorer la qualité dans la construction du jeu. Faible participation offensive.
- TCHÉGNON Kocou (défenseur central droit) : garçon très généreux dans l’effort  (parfois limite), très efficace dans le duel. Si au niveau défensif, il a été le joueur le plus en vue de son équipe, la relance n’a pas été du même acabit. Elle s’est résumé à mettre de longs ballons devant au fur-à-mesure que le match avançait. La fébrilité et le manque de confiance de ses partenaires environnant y contribuant fortement.
- MAIORANO Anthony (défenseur central gauche) : À l’inverse de son partenaire de la défense centrale, il a essayé de s’appliquer dans la relance, a parfois trouvé des partenaires dans les intervalles avec quelques risques, par contre il a été beaucoup moins efficace défensivement en refusant quelques duels ce qui est gênant pour un défenseur. Plus élégant qu’efficace.
- ARBUS Guillaume (défenseur latéral gauche) : Joueur vif, doté d’une bonne vitesse de course, une technique intéressante, qualités qui lui ont permis de faire de bonnes premières minutes, notamment dans le jeu offensif. Trop vite à l’image de son équipe, il est rentré dans une approximation défensive et offensive qui l’on rendu brouillon. Vu ses aptitudes, et si il a un volume de jeu (difficile à déterminer sur le match de ce jour, si il est capable de répéter des efforts), on peut se demander si ce joueur ne pourrait pas être utile dans un autre secteur de jeu.
- LATRILLE Vincent (milieu défensif, récupérateur axial) : même si on sent que ce joueur a une expérience derrière lui, on voit vite qu’il n’a pas le physique du moins sur ce match pour jouer seul à la récupération devant sa défense. Même lui en à conscience puisqu’il reste très bas et ne se projette que très rarement. C’est un bon joueur du moins il l’a été, aujourd’hui lui demander sans le replacement de ses partenaires du milieu d’assumer toute la récupération défensive de ce secteur, c’est peut-être un peu trop. Toutefois c’est un garçon volontaire qui n’est pas avare de ses efforts et ça on ne peut pas lui reprocher.
- LACHURIE Mathieu (milieu couloir droit) : ne connaissant pas l’historique de ce joueur, qui à l’air généreux et dans l’esprit, n’a pas semblé très à l’aise dans ce rôle de milieu couloir. D’abord sur le plan tactique, parfois trop bas, parfois trop haut, très souvent pas dans le tempo du jeu. Pas de facilité à éliminer sur le côté son vis-à-vis, indispensable par moment pour apporter le décalage dans ce genre de positionnement, son vécu pourrait apporter des réponses à ces interrogations.

Aussonne doit encore renforcer son unité (crédits: Footpy)
Aussonne doit encore renforcer son unité (crédits: Footpy)

- TOTO Nicolas (milieu offensif axial) : Joueur de très grande qualité notamment quand il évoluait à Castanet. Sur le match de ce soir il ne semble être qu’une réplique de ce que l’on a connu. Peut-être positionné trop haut ce qui n’est pas dans ses qualités propres. Plus à l’aise face au jeu, que dos au but. Il peut être un meneur de jeu en jouant plus bas (de grands joueurs sont dans le même registre et les essais de les faire jouer plus n’ont jamais été concluant). C’est dommage qu’un joueur de cette qualité ne puisse pas apporter plus à son équipe. Remplacé à l’heure de jeu par EYANGA AHANDA Emmanuel qui est rentré à un moment où son équipe n’avait plus le ballon, ce qui l’a obligé à faire beaucoup d’efforts dans les courses notamment, qu’il a fait sans rechigner, d’autant plus que ses qualités propres ne sont pas obligatoirement compatibles avec le rôle qui lui a été amené à jouer.
- MARSHALL Christian (milieu couloir gauche) : joueur technique doté d’un bon toucher de balle, capable de trouver des solutions de jeu rapidement. Sa grande qualité c’est sa tenue de balle, la transmission, mais surtout pas la provocation. Ce n’est pas un joueur de rupture c’est pourquoi il semble moins à l’aise sur un côté qui l’oblige à se replacer et défendre que dans l’axe où son registre peut s’exprimer davantage et avoir une influence plus grande dans le jeu et apporter une plus grande qualité technique à l’équipe.
- DA CUNHA Daniel (attaquant de pointe) : quand on analyse l’ensemble de sa prestation on s’aperçoit qu’il a fait un bon match. Beaucoup d’appels, de déplacements, beaucoup de générosité et d’efforts, beaucoup de différence balle au pied.  Sûrement un des meilleurs de son équipe si on exclut le fait qu’il n’y a aucune récompense à l’arrivée dû seulement à la maladresse du dernier geste, que ce soit au niveau des frappes ou de la dernière passe. L’illustration en est,  sur une action en première période où il grille par sa percussion et sa vitesse toute la défense adverse pour finir par un centre au piquet de corner opposé où il y a personne. C’est dommage qu’il ne récolte pas le fruit de ses efforts, mais en football le hasard n’y est parfois pour rien, ce sont toujours les mêmes qui n’ont pas de chance.
- N LANDU Jonathan (attaquant de pointe) : joueur à très fort potentiel, capable d’éliminer n’importe qui sur un espace réduit, de faire de grosses différences balle au pied, de demander dans l’espace au bon moment. Mais voilà cela bien que réel, reste simplement virtuel dans l’efficacité. En effet avec toutes ces qualités c’est un joueur qui doit être difficile à canaliser, d’autant plus qu’il est très individualiste, rarement au service de l’équipe. À la fin de sa carrière il y a un mot qui le caractérisera sûrement, c’est dommage… Remplacé en toute fin de match par DESGARCEAUX Jérémy qu’il est difficile de juger compte-tenu du peu de temps passé sur le terrain. Il a fait acte de présence avec beaucoup de cœur et de solidarité.

Il faut souhaiter à cette équipe d’Aussonne que cette qualification en coupe d’Occitanie acquise par la plus petite marge soit porteuse d’un nouvel élan lui permettant dans son championnat de R1 de s’extirper des dernières places et lui assure le maintien en fin de saison, pour l’ensemble de ses dirigeants et joueurs qui ont participé à l’essor de leur club depuis quelques saisons.


JPB (jpb@footpy.fr)

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :