Connectez-vous S'inscrire

Coupe de France - Alexandre PELLEGRINO (coach AS Stéphanoise) à l'épreuve de Castanet

Samedi 3 Octobre 2020

Après avoir sorti deux R3 (Lavit puis Figeac) aux tirs au but, Saint-Étienne de Tulmont devra affronter Castanet sur le terrain de la N3, ce soir à 20h. Le match ayant été inversé la veille de sa tenue pour cause de Covid + météo. Son entraîneur Alexandre Pellegrino nous présente le contexte de ce quatrième tour de Coupe de France (par W.H.)


Regrettez-vous cette inversion du match ?
Alexandre Pellegrino : C’est une déception pour le club qui se réjouissait de prendre un gros pour terminer l’aventure et en faire un gros évènement. Ça tombe mal, mais il nous reste à prendre du plaisir sur le synthétique de Castanet.

Est-ce une surprise pour vous d’avoir atteint ce quatrième tour de coupe de France ?
A.P. : Mise à part le premier tour contre un club de D4 avec un large score, on a reçu deux R3 qu’on a battu aux tirs au but. D’ailleurs on aime bien les R3 à Saint-Étienne parce que l’année dernière on avait passé deux R3 avant de tomber contre le TMFC (rires). Les séances de tirs au but nous ont souri les deux fois, ça commence à ne plus être une surprise de voir les joueurs se transcender et faire le nécessaire pour se qualifier.

Quelle est la raison de votre succès ?
A.P. : Le groupe est depuis très longtemps ensemble et a la volonté de montrer tout son potentiel tout en se faisant plaisir. Les garçons n’ont pas la pression du championnat et c’est en jouant avec plaisir qu’ils montrent le meilleur d’eux-mêmes.

Êtes-vous satisfait d’avoir tiré une N3 comme Castanet ?
A.P. : C’est ce qu’on voulait. Je ne dis pas qu’on va galvauder le match, mais il est temps de se concentrer sur le championnat. On va jouer avec nos armes mais il ne faut pas se voiler la face, entre une N3 et une D1 il y a un monde. Je connais très bien Cyril Lacombe et il va demander à ses joueurs de nous respecter alors s’il doit y avoir un score fleuve, ça arrivera. Nous on a les maillots, c’était le pacte entre les joueurs et maintenant on chope le pompon et c’est bien que ça arrive maintenant. Et on n’est pas à l’abri d’une surprise !

Vous préférez jouer le samedi soir contrairement à beaucoup d’autres équipes de district qui jouent le dimanche après-midi, pourquoi ce choix ?
A.P. : Nous avons d’excellentes infrastructures qui nous permettent de jouer sur un bon terrain toute l’année, avec de bons éclairages. Les garçons préfèrent jouer le samedi soir alors je me rallie à eux et tout se passe bien comme ça.
 

"Si on arrive à ce stade des tirs au but, c’est qu’il y aura eu une grosse anomalie quelque part"

Coupe de France - Alexandre PELLEGRINO (coach AS Stéphanoise) à l'épreuve de Castanet
Parlez-nous de votre groupe.
A.P. : Nous sommes des promus cette année après avoir été deuxièmes derrière la réserve de Golfech. Notre groupe est très jeune et est encore en apprentissage. Il y a trois cadres dont le capitaine Jean Hugon ou Valentin Lours qui nous arrive de la R2 de Cazes. Ils sont entourés d’une dizaine de jeunes qui ont moins de 21 ans. On travaille sur l’avenir et ça passe par un maintien en D1 ainsi que des montées pour les équipes 2 et 3. La montée sera pour l’année prochaine pourquoi pas, mais en face il y a de belles équipes qui sont bien plus habituées que nous à cette joute.

Après deux qualifications aux tirs aux but, on peut supposer que vous les avez travaillés comme il faut à l’entraînement ?
A.P. : Absolument pas. Les garçons se sont fait un petit concours entre eux pour s’y essayer mais il n’y a pas eu d’entraînement. Notre gardien est expérimenté et se débrouille bien dans cet exercice. Contre Castanet, si on arrive à ce stade des tirs au but, c’est qu’il y aura eu une grosse anomalie quelque part. Si on peut les embêter le plus longtemps possible ce sera déjà très bien, mais on ne va pas envisager une qualification.

En championnat, vous venez de trébucher à Grisolles, comment l’expliquer ?
A.P. : Nous sommes sur la continuité de la saison dernière avec des buts marqués très tôt dans les matches. La raison c’est peut-être notre enthousiasme de jouer. Contre Grisolles on prend deux buts de l’espace après avoir ouvert le score. Leurs joueurs de R2 nous ont fait mal, on cafouille, on trouve le poteau… Je pense que le nul aurait été mérité mais d’un autre côté ça peut nous faire du bien de redescendre sur terre.

Qu’espérez-vous pour la suite de votre saison ?
A.P. : Le programme est chargé pour nous dans les semaines à venir. On enchaînera avec trois gros matches d’affilée à Labastide du Temple, à Saint-Nauphary puis on recevra Montauban. C’est après ces trois rencontres qu’on saura notre réel niveau cette saison. À condition qu’on arrive au bout de la saison ! Que le championnat puisse se terminer normalement, c’est ce que je souhaite le plus.

L'ASS a un petit espoir de créer l'exploit (crédits : ASS)
L'ASS a un petit espoir de créer l'exploit (crédits : ASS)

W.H.

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :