Connectez-vous S'inscrire

Coupe de France - COLOMIERS profite du début de match timoré de PIBRAC

Dimanche 14 Octobre 2018

Même si la logique du papier a été respectée, Pibrac regrettera son entame de match face à Colomiers. Quelques minutes de doute et d'hésitation dans lesquelles se sont engouffrés les pensionnaires de National 2. Puis les locaux ont su élever leur niveau à la hauteur de leur adversaire, mais la différence était déjà faite. Malgré tout, l'ambiance était au beau fixe et le public a pu voir une seconde période plus enthousiasmante de la part de ses protégés (par Bob Marley).


Était-ce la pression, la peur de mal faire, ou que sais-je ? Toujours est-il les  Pibracais n'ont pas entamé la rencontre par le bon bout ne mettant pas une véritable énergie dans les duels, ne sautant pas à la gorge de ses hôtes. Face à une formation columérine aux qualités évidentes qui a parfaitement respecté son adversaire en préparant la rencontre en conséquence un tel commencement s'apparentait à un sabordage. Face à un cador de National 2 il fallait être présent de suite ce qui n'a pas vraiment été le cas. Colomiers se montre dangereux de suite mais ni Quénet, ni Lacroix, ni Garric ne parviennent à transformer leurs opportunités. Un tir timide du capitaine Charrier est la seule réponse locale. Enfin Quénet obtient la récompense de son bon début de match. Sur un coup franc de Charrier, Rigault combatif à souhait place une tête malheureusement hors  cadre. Après Aussonne le stoppeur a apporté sa grinta à René Migliore. Il est peut-être le fils caché de Jean-Philippe Gerrier ex président de Castelnau, ex arbitre et néo consultant de Footpy dont nous découvrirons prochainement la prose si ses récentes amours avec une blonde incendiaire lui en laissent le loisir. 
Un accrochage dans la surface locale laisse M Cavailles de marbre. Puis un mouvement collectif d'école où cela allait vraiment trop vite à permis à Fichten de doubler la mise. 
Une première à Pibrac avec l'animation de la soirée au micro du local Thierry Bacarat. Pour une fois mon pote speaker officiel de Luzenac a fait faux bond à ses chouchous qui ont été gagné à Tournefeuille bien que réduits à dix avant que l'arbitre n'égalise les forces en expulsant un Tournefeuillais. Son absence en est-elle la cause, ou la preuve par l'absurde ? Thierry a pu se rendre compte que cette nouveauté n'a pas eu forcément l'effet escompté face à un gros public pas habitué et certainement plus spectateur que supporteur. Un grand bravo quand même à tous : pas une insulte, pas de piaillements inconsidérés, du respect, c'est si rare !
 
Colomiers gère et laisse quelques initiatives à des Pibracais plus incisifs
 
Grosse affluence à la buvette pendant que dans la tribune je conversais avec Grég Giner qui après avoir immortalisé son célèbre : "le foot c'est nul !" est à la recherche d'un second souffle philosophique. Mais aura-t-il le temps de réfléchir à la suite de ses citations pris qu'il est maintenant dans les rets de Juliana ? Si on conjugue un certain recul de Colomiers avec un regain local on peut dire que le second acte est passé plus vite que le premier, plus intéressant aussi puisqu'il y avait enfin confrontation. Pibrac pousse et a plus de possession du ballon. Clément Hellard le frère de John (Aussonne)  frappe sur Brunerol. Quasiment au chômage en première période le gardien (remplaçant de Goryl) a prouvé son talent en sortant de la lucarne une frappe de Mandrou que tout le monde votait déchirer les toiles d'araignée (si tant est qu'il y en ait bien entendu...) puis en repoussant des deux poings une frappe après que Garric l'a suppléé sur sa ligne.... Malchance, gardien inspiré ont fait que les Pibracais n'ont pu inscrire un but qui eût donné une dimension pathétique à la fin d'une rencontre qui a vu la victoire méritée des visiteurs mais qui a pu laisser un goût légèrement acide aux amateurs de sensations fortes.

bobmarley@footpy.fr

Dimitri Quénet a ouvert la voie aux siens (crédits BE)
Dimitri Quénet a ouvert la voie aux siens (crédits BE)

LES RÉACTIONS 
 
Romain CHARRIER (capitaine de Pibrac) : "Il faut déjà gagner chez nous la semaine prochaine"   
"Oui nous avons fait honneur à Pibrac mais en deuxième période alors que nous avons déjoué en première, sans jouer le jeu de Pibrac qui est d'aller au combat. Donc nous avons un peu fauté. Après à zéro/deux face à une formation comme celle là ça devenait très, très dur. Il faut que cela nous serve de leçon pour le championnat où toutes les équipes sont au-dessus de nous. Cela nous a permis de travailler pour le championnat et on va se concentrer pour le match à venir. Le début est très intéressant mais il ne faut pas s'enflammer et il faut déjà gagner chez nous la semaine prochaine (NDLR contre Lourdes)."
Patrice MAUREL  (entraîneur de Colomiers) : "Nous avons bien préparé ce match parce qu'on respectait vraiment cette équipe"
"On a entendu beaucoup de choses cette semaine mais j'ai dit aux joueurs qu'ils font de grandes choses depuis plusieurs saisons, que ce soit sur le jeu où les résultats, on est tout en haut. Peut-être que notre humilité joue contre nous, on ne fanfaronne pas. Nous avons bien préparé ce match parce qu'on respectait vraiment cette équipe, on savait où on allait que ce soit l'environnement, le type de jeu proposé. Les joueurs conformes qui ont envie de faire de grandes choses cette année avec les moyens qui sont les nôtres. Je répète encore c'est le dixième budget de National 2, on sait qui on est, où on a envie d'aller. Solides, pas facile parce qu'une équipe accrocheuse, un terrain plus que difficile. Je pense que sur la prestation le résultat me semble totalement logique."
 

LA FEUILLE DE MATCH
Cinquième tour de la coupe de France
Samedi 13 octobre, 18 heures.
Pibrac, stade René Migliore
PIBRAC (R1)/COLOMIERS (N2) 0-2 (score acquis à la mi-temps)
Arbitre : M Yohann Cavailles, assisté de MM Damien Coudert et Julien Maingret
Buts : Quénet (19e), Fichten (39e) pour Colomiers
Avertissements : Lecellier (21e), Hasni (85e), Rigault (90e+2) à Pibrac
 
PIBRAC : Croix- Noël, Laversa, Rigault, M. Hasni, Osei, M. Elaouamad (Perzynski,77), Mattei (Haouli,66),  C. Hellard (Mandrou,77), R. Charrier (cap.), Lecellier
Entraîneur : Jean-René Badaracco, Jérôme Baldy
COLOMIERS : Brunerol- A. Seydi, Michelet, Léoni, Kolczynski, Ventrice (cap.), Garric (J. Coffi,90), R. Lacroix (T.Keita,82), Caddy, Fichten (Raniéri,75), Quénet 
Entraîneur : Patrice Maurel, Jérémy Moreau



Bob Marley

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :