Connectez-vous S'inscrire

Coupe de France - Devant le médaillé Olympique Sofiane OUMIHA, le RODÉO a fait le métier au GIROU

Dimanche 25 Septembre 2016

Après un match dantesque à Revel lors du tour précédent (3-5), le Girou accueillait un adversaire hiérarchiquement supérieur d’une division, le Rodéo. Une affiche de prestige qui bénéficiait également d’une touche féminine avec Aurélie Cadinot au sifflet et Mélanie Briche sur le banc toulousain. (Par le Phocéen)


À l’occasion de ce quatrième tour de coupe de France, Sébastien Salles avait opté pour un schéma de jeu Duprazien avec une défense à cinq éléments, histoire d'essayer de glisser une quenelle sauce aigre-douce au Rodéo et faire vibrer le tambour du kop local. Pourtant comme Laurent Ruquier, les pensionnaires de CFA 2 essayaient d’emblée de prendre la défense locale dans le dos. Heureusement pour elle, cette dernière se montrait beaucoup plus farouche que Steevy Boulay et malgré les appels de balle incessants de Mediene, les Toulousains tombaient à chaque fois dans le panneau du hors-jeu. La première occasion était d’ailleurs à mettre à l’actif du Girou, mais Coulibaly faisait preuve de vigilance sur la tentative déviée de Behilel, avant de suivre du regard la frappe de Bouis hors de sa cage (15e). Entre les mèches gominées des jeunes joueurs du Girou installés en tribune, les spectateurs admiraient dans la foulée la claquette de Viste écarter avec brio la réplique de Faty en faveur du Rodéo (19e).
 
L’arbitre assistant prend ses responsabilités
 
Jusqu’alors équilibrée, la rencontre basculait finalement sur une phase arrêtée. Esseulé dans les six mètres, Mediene voyait sa frappe à bout portant sauvée par Goreau dans une position qui entraînait un certain moment de flottement. Orphelin de la goal-line technology, l’arbitre assistant posait alors ses cojones sur la pelouse et dressait son drapeau pour signaler que le ballon avait bien franchi la ligne. Une décision acquiescée par Madame Cadinot qui validait l’ouverture du score des Toulousains (24e). Évidemment, ce scénario n’arrangeait en rien les affaires du Girou, désireux de défendre en bloc pour surprendre en contre. Pourtant, les hommes de Sébastien Salles allaient toucher l’égalisation du bout des doigts. Après une chorégraphie sur corner qui voyait deux joueurs décaler leur membre pour laisser passer le ballon entre leurs jambes, Prunet se retrouvait seul aux six mètres mais manquait complètement le cadre (33e). Un premier tournant du match pour le Girou, puisque la supériorité technique du Rodéo allait crever l’écran après la pause.
 
Réduit à dix, le Girou s’écroule
 
Pour ne rien arranger aux affaires locales, Behilel s’offrait une balade en civière pour rejoindre les vestiaires, en espérant que le diagnostic soit clément pour le numéro dix du Girou. Alors que le rythme s’était clairement affaibli, le Rodéo faisait le break sur une action d’école initiée par Chenine. Heureux bénéficiaire de l’altruisme délicieux de Zalmate, Mediene s’offrait d’abord un doublé dans le but vide (60e), avant que le second carton jaune récolté par Baux n’annihile définitivement les espoirs du Girou (70e). Sérieux et appliqué jusqu’au bout, le Rodéo n’avait plus qu’à faire parler sa supériorité technique et numérique pour corser l’addition par Chenine (75e) et L. Viltard (91e). Une rencontre qui a également été théâtre d’une scène sympathique en tribune puisque Sofiane Oumiha, vice champion olympique de boxe à Rio, a répondu favorablement à l’appel lancé en chanson par le kop du Girou, l’invitant à le rejoindre. Des étoiles plein les yeux, le boxeur toulousain pourra évidemment se vanter des quelques selfies réalisés avec les supporters les plus déjantés de la région.

Par le Phocéen

LES RÉACTIONS
Sébastien SALLES (Entraîneur du Girou) : « On a essayé de les déstabiliser en optant pour une défense à cinq mais on n’a pas tenu assez longtemps. Au final il n’y a pas de regret, même si je suis déçu par l’expulsion de Baux et la blessure de Behilel. Désormais, le plus important est de s’imposer contre Rodez en championnat pour confirmer notre bon début de saison. »
 
Mélanie BRICHE (Entraîneur du Rodéo) : « Le premier quart d’heure était à l’avantage du Girou puisqu’ils ont eu deux ou trois occasions. Pourtant on arrive à marquer un peu contre le cours du jeu, ce qui nous a permis d’entrer réellement dans le match. Au fur et à mesure de la rencontre, on a pris définitivement le dessus en profitant de notre supériorité numérique. C’est un bon résultat, clair, net et précis. On a fait prévaloir notre rang. »

LA FEUILLE DE MATCH
Coupe de France, 4ème tour
Samedi 24 septembre 2016, 18h
Pechbonnieu, stade municipal
GIROU (DH) / RODÉO (CFA2) 0-4
Arbitre : Mme. Cadinot, assistée par MM. Redonets-Gosset et Samir
Avertissements : Baux (37e, 70e), Prunet (63e), Once (66e) au Girou - Zalmate (42e), R. Aouada (86e) au Rodéo
Expulsion : Baux (70e) au Girou
Buts : Mediene (24e, 60e), Chenine (75e), L. Viltard (91e) pour le Rodéo
 
GIROU : Viste - Tschaggény, Baux, Once, Prunet, Bouis, Venton, R. Goreau (cap.), Ngoumou, Behilel, Ralison, Alonso, Fréchou, Merdja, Rasoloforanivo, Spinosa. Entraîneurs : Sébastien Salles,; Jaoued Laqsil  et Benjamin Montespan
RODÉO : Coulibaly - R. Aouada, Adjei, Ait-Had, Cherfa (cap.), N. Taider, K. Aouada, Faty, Zalmate, Chenine, Mediene, Haraoui, L. Viltard, Medjahri. Entraîneur : Mélanie Briche

Une nouvelle fois le vice-champion olympique de Rio de boxe (poids léger) Sofiane Oumiha a montré une très belle image de lui. Répondant aux nombreuses sollicitations. Une présence que les deux formations ont honoré en offrant une belle prestation
Une nouvelle fois le vice-champion olympique de Rio de boxe (poids léger) Sofiane Oumiha a montré une très belle image de lui. Répondant aux nombreuses sollicitations. Une présence que les deux formations ont honoré en offrant une belle prestation

Le Phocéen

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :