Connectez-vous S'inscrire

Coupe de France - En panne offensive, le RODÉO tombe face à CANET ROUSSILLON

Mardi 30 Octobre 2018

Le Rodéo a été sorti de la coupe de France par Canet durant la prolongation (1 à 0). Une rencontre fermée avec peu d'occasions mais intéressante à suivre au regard de la détermination des deux équipes. (par DD)


Lors de la rencontre de championnat en septembre le Rodéo et Canet s'étaient quittés sur un score nul et vierge. Un mois après ces deux équipes se retrouvaient à l'occasion du sixième tour de la coupe de France. Le scénario a été le même, juste que cette fois-ci, il fallait impérativement un vainqueur. C'est dans la prolongation (une minute avant la fin), que Canet a forcé enfin la décision. Jusque-là, les formations s'étaient neutralisées ne laissant que très peu d'espace aux attaquants pour s'exprimer. Disons que les défenses ont pris le pas sur les actions offensives même si la prise de risques était restée aux vestiaires.

Deux solides défenses

La solidité des défenseurs, Aggoun et Viltard bien aidés par un super Bagayoko d'un côté et une charnière formée par Staerck et Carbonne avec un Lyboly présent de l'autre, ne commettait aucune erreur. Mais la volonté de produire du jeu était constante. Devant ce schéma, les occasions ont été infimes seules quelques situations agrémentaient la partie. Le Rodéo pourra toujours regretter ce face-à-face perdu par Slimani durant la prolongation. L'arrêt déterminant du gardien y est pour quelque chose. À dix contre onze depuis la soixante-seizième minute avait quelque peu changer la physionomie de la rencontre. Le Rodéo attendait patiemment le verdict des tirs au but, d'autant qu'à la cent-quatrième minute, il se retrouvait à neuf. Sur un débordement de Canet, Haizoun trouvait l'ouverture et envoyait son équipe au septième tour.


LES RÉACTIONS 
Mélanie BRICHE (Rodéo) : « Un match fermé »
" À neuf contre onze, la tâche était devenue difficile mais avec courage nous avons fait front. Il n'a pas manqué grand-chose pour arriver aux tirs au but. Un match fermé sans occasion. Dommage. Il va falloir vite se reprendre avec ce déplacement au TFC. "

William PRUNIER (Canet) : « Concrétiser plus rapidement »
" Notre possession du ballon a été trop stérile pour prendre en défaut cette solide et bonne défense. Au regard de notre domination, il aurait fallu concrétiser plus rapidement."


LA FEUILLE DE MATCH
Coupe de France, sixième tour
Samedi 27 octobre 2018, 18h
Complexe des Argoulets, stade Pierre Cahuzac
TOULOUSE RODÉO (N3) / CANET PERPIGNAN (N3) 0-1 (MT 0-0)
Arbitre : M Julien Rouquette assisté de MM Damien Couderc et Thibault Serrata
Avertissements : Viltard (36e), Benazza (93e) au Rodéo - Ba Elhadji (32e), Postéraro (84e) à Canet
Expulsions : Viltard (76e, second avertissement), R. Aouada (104e) au Rodéo
But : Haizoun (114e) pour Canet

TOULOUSE RODÉO : Morris, R. Aouada, Adjei (cap), Aggoun, Viltard, Bakayoko, Slimani, Camara, Matumona, Keita (Cauret,68e), Ocal  (Kassous,66e, Banazza,90e)
Entraîneur : Mélanie Briche
CANET ROUSSILLON :  Ferry, Mahon, Ba Elhadji, Staerck, Carbonne, Lybohy, Delclos (Aguilar,111e), Posteraro (cap), Belhadj (Haizoun,77e), Castaing, Mansuy (Buxeda,73e).
Entraîneur : William Prunier.

 


DD (dd@footpy.fr)

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :