Connectez-vous S'inscrire

Coupe de France – FOIX a vendu chèrement sa peau à L’UNION-SAINT-JEAN

Lundi 14 Octobre 2019

Dans un contexte forcément particulier, Foix s’est débattu pendant deux heures pour se faire éliminer de la Coupe de France aux tirs au but. L’Union-Saint-Jean n’était pas dans son meilleur jour, mais une erreur de moins que l’adversaire lui permet de continuer la belle aventure, chose inédite depuis plus de vingt ans (par W.H.).


Anthony Tra Bi Tra est un jeune homme de 21 ans, employé à Foix, qui donnait de son temps à l’association Emmaüs et montait la garde dans la défense axiale du club de Régional 2. Alors qu’il s’était entraîné mardi avec ses coéquipiers pour le match de Coupe de France de ce samedi soir, il a été interpellé jeudi dans la journée et expulsé du pays par avion vers la Côte d’Ivoire, son pays de naissance. Une décision que personne n’a comprise à son travail comme dans son club. Alors forcément, le moral de tout un groupe en a pris un coup. Mais avant le coup d’envoi, tous les joueurs qui disputaient ce cinquième tour se sont réunis derrière la bannière qui demande le retour d’Anthony.
A l’heure prévue, le coup d’envoi a ensuite été donné pour que Foix prouve qu’il ne se laissera pas faire, malgré l’adversité. Ce soir, c’est L’Union-Saint-Jean, un vieux rival aujourd’hui au niveau supérieur qui le recevait sur sa pelouse un peu dégarnie. Si la première occasion est en sa faveur avec une tentative de Gil, la première période est vraiment équilibrée. L’Union bredouille un peu, entre deux creux de cinq minutes, on propose de longs ballons aux attaquants qui ne sont toutefois jamais les premiers à la retombée.

Sans briller, L’Union se qualifie

La deuxième période est plus débridée avec des ballons portés plus rapidement dans les deux surfaces. Si Foix montre une belle volonté, c’est L’Union qui est le plus dangereux, mais Sanchez veille bien au grain et sort de sa boîte pour empêcher Christophe Rodriguez d’armer sa frappe alors qu’il était seul au second poteau. A l’heure de jeu, Rachid Fadil offre un centre tendu pour Abdel Ouariba qui plonge au point de penalty et enfonce son visage dans le sol quand il comprend que la barre transversale a refusé son but. Un peu plus tard, Alexandre Mesplede entre en jeu et pour son premier ballon il fait une belle offrande à Anthony Gil qui attendait en retrait mais celui-ci rate sa frappe alors que la voie lui était dégagée. Une tête décroisée de Rachid Fadil au premier poteau fait crier le public qui croyait but mais c’est du mauvais côté du filet. L’USJ aurait pu avoir des regrets ensuite quand Sylvain Adèle a voulu se faire son but tout seul, frappe des dix-huit mètres, et trouve le poteau alors que Sanchez était battu. Le rythme est monotone, L’Union n’arrive pas à se retourner face au but. Foix résiste bien et ne semble pas souffrir plus que ça sur le plan physique. Cependant, leurs seules occasions sont désormais les coups de pied arrêtés. A la quatre-vingt-cinquième minute, Mathieu Climent écope d'un carton rouge direct pour avoir empêché Adèle de filer au but. Mais cela n'a pas d'impact sur le score et en prolongation, la partie n'en est que plus disputée au milieu de terrain. Vient alors logiquement la séance de tirs au but et c’est la parade de Fawzi Raby sur le tir de Khalid Fadil qui donne l’avantage aux siens. Pour le concrétiser, c’est J-B Mbondi, plutôt transparent pendant toute la partie, qui s’avance… et marque. L’Union-Saint-Jean fête sa qualification pour le sixième tour, une première depuis plus de vingt ans. Et le FC Foix repart déçu après avoir réussi à éliminer Balma, mais surtout après cette semaine éprouvante et la perte de son défenseur. Le club reste mobilisé et ceux qui veulent le soutenir peuvent signer leur pétition à cette adresse.

W.H.

Il était question de deux combats ce samedi.

LES RÉACTIONS
Grégory SORROCHE
(entraîneur de L’Union-Saint-Jean) : « On espérait gagner dans le temps réglementaire »
« C’était un match particulier par rapport à l’historique qu’on a contre eux, mais aussi par rapport à leur état émotionnel après l’expulsion d’Anthony. D'ailleurs, le club de L'Union Saint-Jean a une pensée pour lui. Nous sommes de tout coeur avec lui et son club dans ce moment malheureux. Ça pouvait soit leur couper les jambes, soit leur donner un regain d’énergie comme on l’a vu ce soir, ça a été une très belle adversité et ils ont fait honneur à leur joueur. Il faut se rappeler qu’ils ont aussi sorti Balma ! Nous avons fait une belle entame de match mais progressivement nous sommes tombés dans un faux rythme, nous avons reculé et étions moins agressifs. On espérait gagner dans le temps réglementaire mais nous avons manqué de détermination. Foix, avec ses joueurs d’expérience comme les frères Fadil, nous a posé des problèmes et ont notamment touché la battre en deuxième période. Nous ne marquons pas sur nos opportunités. Résultat on va aux tirs au but où nos pieds ont un peu moins tremblé qu’eux. Cette qualification est un événement pour le club et on va essayer de confirmer rapidement en championnat tout en espérant continuer notre série d’invincibilité de trois matches pour l’instant. »

Grégory GIRARDIN (entraîneur de Foix) : « On voulait le faire pour notre frère Anthony »
« C’est une grosse déception car on y a mis beaucoup d’énergie et on voulait le faire pour notre frère Anthony. Avec un peu de recul, c’est sûr que le contenu, l’implication et la qualité proposés c’est positif et on s’appuiera là-dessus. Mais nous sommes des compétiteurs et forcément on est touché. On connaissait bien L’Union et on les a observés à Cazères en championnat. On avait l’intention de faire du beau jeu mais nous n’avons pas été assez efficaces. On n’a rien lâché et c’est aux tirs au but qu’on échoue. Je tiens à féliciter le groupe car au vu des circonstances, de la tristesse ressentie, on a réussi à proposer quelque chose d’intéressant et à montrer du caractère. Il va falloir se relever rapidement. Nous jouons mercredi en Coupe d’Occitanie donc il n’y a pas le temps de gamberger. Le groupe est de qualité et je sais qu’on est capable de faire quelque chose cette saison. »

 

LA FEUILLE DE MATCH
Coupe de France – Cinquième tour
Samedi 12 octobre 2019, 20 heures
L’Union, stade Georges Beney – Pelouse naturelle
L’UNIONS SAINT JEAN FC (R1) / FC FOIX (R2) 0-0 (TAB : 4-3)
Arbitres :
M. Jean-Guillaume Dasque assisté de MM. Matthias Moulinier et Nicolas Poux
Avertissements : Rodriguez (54e), Alonso (90e), Javierre (92e), Galante (98e) à L’Union - Ouariba (27e), Arjona (68e), Meza (76e) à Foix.
Expulsion : Climent (84e) à Foix

L’UNION ST JEAN : Raby – Soumah, Javierre, Andrieu, Lecuona, Seille (cap.), Adele (Galante, 88e), Gil (Alonso, 80e), Mbondi, Carrère (Sentein, 112e), Rodriguez (Mesplède, 61e). Non entré en jeu : Macadre
Entraineur : Gregory Sorroche.
FC FOIX : Sanchez – Joumani, Salvy, K. Ventrice (Meza, 103e), Climent, R. Fadil, De Aveiro (Salvy, 88e), Arjona (Barbosa, 49e), Ouariba, K. Fadil (cap.), Mouro (Campagne, 105e). Non entré en jeu : Ciani
Entraineur: Grégory Girardin.

L'Union Saint-Jean fête sa première qualification au sixième tour de la Coupe de France depuis vingt ans. (crédit : Christophe Revault / Footpy)
L'Union Saint-Jean fête sa première qualification au sixième tour de la Coupe de France depuis vingt ans. (crédit : Christophe Revault / Footpy)

W.H.

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :