Connectez-vous S'inscrire

Coupe de France Féminine - Emma DAVEZAC (Portet) : « Notre image s’est améliorée »

Samedi 18 Novembre 2017

Elle ne tergiverse pas et sait exactement où elle veut emmener ses filles et comment le faire. Emma Davezac a affuté son équipe de Portet pour frapper un grand coup sur la DH cette saison. Rigueur, assiduité, préparation physique optimisée, politique tournée vers la jeunesse et un brin de réussite, la coach nous parle de ce qui fait marcher son groupe et de son match à venir en finale régionale de Coupe de France contre l’US Albi (par W.H.)


Depuis votre arrivée au club il y a cinq ans, la section féminine de Portet a-t-elle changé ?
L’ambition du club est toujours la même, ce sont les moyens qui ont changé, ils ont augmenté. C’est grâce aux résultats et à l’attrait qu’on a chez les filles. Nous comptons 80 licenciées et ça représente plus d’un tiers de tous les joueurs. Les primes de matches chez les seniors hommes ont diminué pour ceux qui n’avaient pas d’objectifs au classement pour pouvoir donner un peu aux filles : compenser leurs déplacements et mieux se soigner.

Comment vit votre groupe ?
Nous avons un partenariat avec Cryosud pour des séances mensuelles de cryothérapie, nous organisons des séances de balnéo, nous les emmenons à une salle de musculation que les joueuses se payent avec les primes. Nous avons gardé notre philosophie : j’en demande beaucoup aux joueuses qui fournissent beaucoup d’efforts. Ça se ressent dans le recrutement des jeunes, on leur demande de faire un peu tout au club. C’est en partie pour ça qu’Aurélie Moretto était partie souffler quelques temps à Eaunes mais elle a fini par revenir cette année pour un des derniers challenges sportifs de sa carrière et maintenant c’est déjà notre meilleure buteuse ex-aequo avec la Canadienne Jessica Bunker.

Parlez-nous de votre bon début de saison.
A Muret ça a bien commencé, depuis on a pas mal marqué mais sans changer grand-chose dans le système de jeu. Il y a eu quelques arrivées, dont Jessica Bunker, qui a marqué un doublé avec l’équipe universitaire face à la Chine. Ça améliore encore notre qualité offensive par rapport à l’année dernière. Notre gardienne a eu quelques soucis physiques et elle a même joué un peu blessée contre Toulouse et ça explique en partie notre défaite. Mais dans l’ensemble tout est plutôt régulier : il y a un bon état d’esprit et du sérieux. C’est un peu grâce au facteur d’assiduité qu’on vient de mettre en place dans le calcul des primes. Si les filles ne viennent pas s’entraîner, elles peuvent jouer les matches selon leur niveau, mais elles ne touchent rien. Ainsi l’équipe n’est pas pénalisée en compétition, mais il y a quand même des répercussions pour la joueuse. Et ça inspire les garçons chez nous !

"C’est devenu un exploit de nous battre."

Portet 2017/2018 en mode tenue officielle (crédit photo Portet)
Portet 2017/2018 en mode tenue officielle (crédit photo Portet)
Ce match contre Albi arrive à point nommé ?
Le calendrier est pour l’instant bien équilibré et, sans les coupes, il serait un peu léger. En ce moment nous connaissons quelques blessées mais aussi des retours alors ça n’impacte pas beaucoup sur notre qualité. En général nous avons un coup de moins bien au mois de novembre, tout le monde est un peu en méforme. Mais cette année nous avons un gros effectif avec 40 filles pour les deux équipes seniors. C’est parce qu’on a voulu faire monter les U18 à notre niveau. Pourquoi ? Parce qu’on a préféré repartir chez les jeunes avec une génération de U15 qu’on peut suivre pendant trois ans pour les former le mieux possible. Et pour nous, c’est un bénéfice en senior parce que ça fait deux matches qu’une U18 et une U17 nous font gagner les matches dans les derniers instants. C’est ce mélange-là qui fait bien fonctionner. Ça crée une concurrence saine.

Il ne devrait pas y avoir trop de problème contre une PH…
Ça devrait bien se passer, mais l’US Albi est une jolie petite équipe. Lors du match aller contre notre réserve, elles ont montré de bonnes choses. Elles comptent parmi elles quelques anciennes de l’ASPTT et toutes ont montré de belles intentions. On sent que tout est bien structuré et leur coach semble faire du bon travail. Notre réserve vient de perdre 3-2 chez elles à la dernière minute donc nous ne prenons pas du tout cette rencontre à la légère. Nous jouerons notre jeu à 100% avec un groupe très offensif pour prendre du plaisir et donner du plaisir au public présent. On a tous tendance en tant qu’humains à considérer les équipes en dessous comme moins bonnes, mais il faudra s’appliquer à faire de notre mieux contre toutes les équipes, car elles nous attendent de pied ferme.

Vous avez vu un changement dans la façon dont votre équipe est perçue dans la région ?
J’ai vu ce changement de regard sur nous depuis quelques années. Rien que le TFC par exemple, qui est surmotivé pour nous battre à chaque fois. Elles veulent rester premières au niveau de la région. Ça reste courtois bien sûr. Même les petits clubs veulent essayer de nous battre. C’est devenu un exploit de nous battre. Notre image s’est améliorée, même sur le terrain. Nous passons pour une équipe guerrière voire un peu trop, mais on est en train de faire changer les mentalités.

Que peut-on vous souhaiter pour cette saison ?
Cette année, c’est un bon tirage pour nous. Avant nous tombions contre Montauban ou une équipe de haut de tableau régional et cette fois c’est contre une PH. Donc nous allons sans doute laisser moins de plume pour la suite de la saison. Quand on a sorti Arpajon il y a deux ans qui jouait en D2, nous avons laissé pas mal de forces dans la bataille. Alors je veux que ça se passe un peu plus tranquillement cette année, pour que toutes les filles passent de bons moments. Et en championnat on espère rester à la première place.

Recueillis par W.H.

Emma a infligé une grosse préparation à ses filles pour qu'elles soient prêtes tous les weekends (crédit photo Portet)
Emma a infligé une grosse préparation à ses filles pour qu'elles soient prêtes tous les weekends (crédit photo Portet)

EMMA DAVEZAC
Ne le 10 septembre 1980 à Toulouse (31)
Poste : entraîneur DH Portet
Parcours
- Joueuse :  FC l'Isle Jourdain (U9,U11, U13), Toulouse Olympique Mirail (DH Fém), ES St Simon (DH Fém), AS Muret (D3, DH fém)
- Entraineur : AS Muret (District à DH Fém, 2006-2012), Portet (District à DH Fém, depuis 2012)
Diplôme entraîneur : BMF (I1,I2, AS)
Profession : Directrice de banque

Sans oublier la note cohésion qui sera bien utile pour les moments compliqués (crédit photo Portet)
Sans oublier la note cohésion qui sera bien utile pour les moments compliqués (crédit photo Portet)

WH

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :