Connectez-vous S'inscrire

Coupe de France - L'ISLE-EN-DODON était en taille patron

Samedi 29 Août 2020

Un deuxième tour dont la date a été décalée au vendredi me paraît une bonne idée. Dans la mesure où la saison, coupe oblige a repris très tôt, offrir aux joueurs un week-end à la maison est une forme de récompense qu'ils apprécieront à sa juste valeur, espérons le ! Et puis l'Isle-en-Dodon ce n'est qu'à une petite heure de route donc tout va bien....


Coupe de France - L'ISLE-EN-DODON était en taille patron
Il m'est apparu comme une évidence qu'au lieu de squatter devant ma télé une balade à Castelginest s'imposait. Tout d'abord pour y retrouver des dirigeants dévoués que je n'ai plus trop l'occasion de voir depuis une paire d'années, puis pour découvrir le nouveau lieu de vie de l'USC et enfin pour aller tailler la bavette avec des Commingeois que je connais depuis longtemps mais que je ne vois jamais malgré mon envie. Et bien j'ai bien fait d'y aller car au-delà d'une rencontre très agréable et intéressante j'ai effectivement pu converser avec les 2 coaches locaux toujours aussi disponibles, pu observer que Marc Cherfi (vice président) qui fait partie des meubles est toujours aussi présent et serviable et que du haut de ses 2m05 le président Philippe Baillet supervise avec attention les événements. Côté terrain petite surprise devant la dureté du sol. Une moquette posée sur du béton où les rebonds sonores du ballon laisse penser qu'il vaut mieux ne pas tomber de trop haut pour ne pas se faire mal. Mésaventure qui est arrivée à un local monté sur des ressorts et dont l'atterrissage   sur le dos à laisser craindre une sérieuse blessure. Pas trop de mal certes mais quelques minutes ont été nécessaires pour requinquer l'homme.... Quant à ma troisième mission elle a été réussie puisque j'ai pu retrouver Gérard Ribul avec qui nous avons en le même patron pendant de très longues années. Deux phrases échangées avant la rencontre avec Belhouari qui lui aussi bossait avec moi. Le matin quand j'arrivais au travail nous débriefions les matches auxquels il avait participé au Girou, au TMFC puis à Tournefeuille. Il paraît que ces échanges manquent maintenant que je suis à la relève. Pour finir quel plaisir de trouver encore des Seigneurs dont la race s'éteint progressivement.... J'ai nommé Romuald Ajas et Andy Maré. Comme pour les femmes qui ont des beaux yeux le port du masque leur sied si bien, celui de Romuald s'il occulte son sourire ne peut que mettre en valeur l'éclat envoûtant de son regard. Regard qui lui sert aussi à évaluer les trajectoires des ballons pour les couper en têtes victorieuses. Quant au second si son nom continue à apparaître sur les tablettes, il a entamé une reconversion qui vu son "grand âge" (né le 03.09.1980, tiens c'est très bientôt son anniversaire) commence à s'imposer (ça c'est cadeau mon cher !). Il occupe la fonction d'adjoint de Gérard Ribul qui le forme, ou le déforme c'est selon les mauvaises langues...      
 La classe pour ces 2 mecs qui sont à la fois intéressant, lucides et talentueux. Vous le constatez ma soirée a été excellente parce que toutes ces retrouvailles si agréables soient elles ne suffisaient pas . Du foot de qualité, des buts, des ratés regrettables devant le but, des actions, du monde ont complété mon tableau quasi idyllique. Je parlerai plus tard d'autres rencontres. 
Si j'insiste au point de "rapapiéger" peut-être sur l'intérêt de cette rencontre c'est parce qu'il a été réel entre deux formations qui ont des joueurs intéressants et des envies de jeu. La différence s'est faite par l'absence total de réalisme local contrasté par le pragmatisme visiteur. Le score aurait pu être plus large encore. Si Castel avait ouvert la marque le sort en eût-il été changé ? Mais avec des si !!!! On sait que Castelginest a une bonne équipe rodée au R3. L'Isle chatouille depuis quelques années les moustaches de l'accession et a aussi un groupe performant. Toutes les conditions requises pour assister à un bon spectacle. Mission réussie avec des joueurs qui contrairement aux professionnels n'ont pas eu de baisse significative de régime ni de physique. 
L'entame a été vive, plaisante avec de bonnes actions et Castel dominateur. Mais très vite la carence offensive a été mise en évidence avec une tentative du rapide Hamel  mise en échec brillamment par V. Furton. Le très bon gardien l'Islois sera d'ailleurs un élément déterminant par quelques interventions décisives empêchant les locaux d'ouvrir la marque puis en fin de second acte (72éme) en arrêtant un penalty et en forçant un autre tireur sur un second penalty moins de dix minutes plus tard à trop ouvrir son pied pour ne trouver que l'extérieur du poteau droit. 
Manque de réussite, maladresse, appelez cela comme bon vous semble, Ajas n'en a cure. Un coup franc de Kengne Fokam transformé en but de la tête. Et d'un pour le goleador... Amri rate l'égalisation pour quelques centimètres trop haut sur coup franc également.  Le gauch de l'immense Eboa qui sans déconner (pour une fois) doit culminer à 2 mètres échoue sur V. Furton. Suit une tête de Elhaddouli sur V. Furton. Un autre dix va se mettre en évidence sur un numéro de funambule en solo pour creuser l'écart juste avant le repos.
 

Coupe de France - L'ISLE-EN-DODON était en taille patron

La deuxième période ne manque pas de panache même si elle se répète de manière exacerbée

Si le début de cet acte est un tantinet brouillon l'Isle va creuser assez rapidement (58ème) un écart qui devient conséquent. Centre d'Ajas pour Belhouari qui double son capital. À trois à zéro la cause semble entendue. Mais une action peut donner de l'espoir : penalty pour Castelginest tiré par Amri mais V. Furton a la main très ferme pour détourner en corner. Première opportunité pour les locaux de semer le doute chez les l'Islois et de se donner une nouvelle élan. Dans la foulée un modèle de centre en retrait de Belhandjou trouve Sainte-Marie qui touche de la limite des seize mètres le dessus de la barre. Nouveau coup du sort avec une main de B. Dorléac qui entraîne un second penalty tiré cette fois par Mechal. Certainement perturbé par la belle détente de Furton sur son côté gauche, ou tout simplement un tantinet maladroit (???) il trouve l'extérieur du poteau droit. Deuxième énorme de se (re)lancer.Encore manquée !!! 
À part il y a peu un article sur un match de préparation Aussonn/Pibrac il y avait bien longtemps que je n'avais publié sur une officielle. Cela explique peut-être la longueur de cet article et mon envie de digresser. Je vous ai dit plus haut que je vous narrerai mon vécu autour du football. Compte-tenu de ma longévité autour des terrains (plus de seize ans) Je suis quasiment sûr de trouver des connaissances comme vendredi soir. Arrivée d'un premier duo de vieilles connaissances avec Karim Moussaoui (ex collègue lui aussi, entraîneur de la 2 d'Aussonne, passé par Mondonville, actuellement à Cornebarrieu) et mister Éric Pradère que l'on ne présente plus. La présence de ces deux techniciens m'a bien arrangé dans la mesure où tout le monde sait bien que je n'y connais rien au foot. Un peu plus tard un autre duo s'est pointé pour se joindre à nous. Cette fois Christophe Escande ancien président de Fenouillet quasi méconnaissable compte-tenu de la perte de plusieurs dizaines de kilos mais toujours aussi gentil (avec moi au moins) et mon collègue écrivain du Petit Journal Vincent Fave prolifique pourvoyeur d'articles (au moins une trentaine par semaine) qui jonglait avec son téléphone pour suivre la brillante victoire de Lyon. 
Le temps s'écoulait avec l'impuissance locale devant la cage brillamment défendue par V. Furton et à contrario l'impitoyable "férocité" visiteuse dans l'exercice final. Long centre de la gauche de A. Maré récemment entré sur lequel Ajas a tout le temps d'ajuster une tête plongeante. Un écart très (trop ?) large pour une victoire non moins convaincante. Le foot est bizarre puisque la lecture "sèche" du résultat est quand même trompeuse. Si vous permettez à un béotien de s'aventurer sur le terrain des analyses qui vraisemblablement le dépassent il me semble que l'équipe codirigée par le trio Adda/Varéla/Diakité a des joueurs qui individuellement ont des grosses qualités mais qui n'ont pas forcément inclus la collectivité dans leurs habitudes (normal avec un effectif largement très renouvelé). Ce qui est un peu plus embêtant c'est la manière relativement virulente de certains échanges verbaux entre joueurs qui doivent apprendre à évoluer ensemble. Il y a incontestablement un fort potentiel.     
Le foot est une histoire de famille à l'Isle-en-Dodon Les jumeaux Furton sur le terrain le papa Philippe arbitre assistant. L'histoire est un éternel recommencement, celle du foot aussi. Quand j'étais président du club de Montbernard-la-Vierge, petit village situé entre l'Isle-en-Dodon et Boulogne-sur-Gesse, à l'époque où le génial Jean-Pierre Filhol était l'entraîneur. Philippe était le capitaine de l'équipe 1. Nos chemins s'étaient croisé il y a plusieurs décennies. Il est maintenant l'heureux d'une paire de jumeaux qui évoluent dans l'équipe fanion. L'un au poste de gardien qu'il défend, vous l'avez lu avec aisance. Une petite prise en main par cet autre ex excellent gardien que fût Gérard Ribul pour affiner la silhouette et tout ira bien. L'autre dans le couloir dont on a pu admirer l'aisance technique et la puissance. Les deux frères Maré qui jouent ensemble avec plaisir et que l'on ne présente plus. 
 

LES RÉACTIONS
Kader ADDA
 (co-entraîneur de Castelginest ) : "On rate beaucoup d'occasions"
"Le score est très, très sévère. Ça ne me dérange pas de prendre des buts mais si on gagne huit ou neuf/quatre  à mon avis ce n'est pas volé, on rate 2 penos. C'est une équipe nouvelle renouvelée aux 3/4; on continuera à travailler. On n'irait pas au stade de France mais c'était bien de passer un nouveau tour. On a du boulot avec un potentiel intéressant. On va essayer de faire notre saison tranquillement. Il ne faut pas tirer de conclusions ce serait trop tôt. On rate beaucoup d'occasions, en mettant la première cela aurait changé le match, eux l'ont mise. On a du travail certes avec une formation nouvelle , avec uniquement 3 joueurs de l'année dernière. Je ne suis pas inquiet, le résultat aurait pu être inversé. Après ils ont mérité leur victoire en les mettant au fond contrairement à nous." 
  
Gérard RIBUL  (co-entraîneur d l'Isle-en-Dodon ) : "Je trouve que nous sommes en progression."
"Sur le match c'est quand même assez logique même s'ils ratent 2 tirs au but. Nous avons montré qu'on sait jouer aussi, monter d'un cran. Nous sommes encore sur le choc de l'année dernière où le championnat ne s'est pas fini. On était dans la ligne droite avec la possibilité de rattraper Rangueil, voire Fonsorbes. Donc c'est vrai que ça trotte.... Je sens que cette saison le groupe vit bien, les nouveaux se sont rapidement intégrés. Nous avons de la qualité, pas un gros, gros effectif. Depuis le début des matches de préparation ça monte en puissance, et je trouve que nous sommes en progression. Avec une nouvelle recrue qui va arriver et les jeunes qui commencent à montrer le bout de leur nez alors que l'an dernier ce n'était pas le cas. Je suis assez confiant sur le fait qu'il y a de la qualité et la profondeur de l'effectif." 
 

LA FEUILLE DE MATCH
Coupe de France – Deuxième tour
Vendredi 28 août 2020, 20 heures 30
Castelginest, stade Nauzemarelle 2
CASTELGINEST (R3) / ISLE-EN-DODON (D1) 0-4 (MT : 0-2)
Arbitres : M. Daniel Carrizzo, assité de MM. Marc Cherfi et Philippe Furton  (tous 2 dirigeants) 
Avertissements : Tegnon (45e+4) à Castelginest); .   
Buts : Ajas (10e, 90e+4), Belhouari (44e, 58e) pour Isle-en-Dodon

CASTELGINEST : Eloukou - Brahim, Belhandjou, M. Djakité (cap.), Tegnon, Sow, Amri, Elhaddouli (Mechal,63e), Hamel, Eboa (Caruso,52e), Poissy
Entraîneurs : Kader Adda, Jean-Claude Varéla, Bamady Diakité
ISLE-EN-DODON : V. Furton- Dandré (Mallet,40e), Dulerm, B. Dorléac, Messi, Serres, F. Furton, Kengne Fokam (A. Maré,88e), Ajas (cap.), Belhouari, Pau Daoui (K. Maré,16e),
Entraîneurs : Gérard Ribul, Andy Maré.


Jean-Jacques Evrard

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :