Connectez-vous S'inscrire

Coupe de France – MARSSAC s'offre une victoire historique contre SAINT-MÉDARD EN JALLES

Mardi 19 Novembre 2019

Pour ce septième tour de Coupe de France le football tarnais était en ébullition pour soutenir son dernier représentant Marssac RSRDT (pas facile à épeler à la radio). L'équipe de Micka Bertrand n'aura pas déçu pour se qualifier au bout du suspense contre Saint-Médard en Jalles sur le score de 2-1. (Par Le Lensois)


Ce samedi soir tout était réuni pour offrir un match de légende pour l'Histoire du football tarnais mais également celle de Marssac. À peine entrés sur le terrain les joueurs sont portés par un Stade Désiré Gach en feu qui affiche complet avec pas moins de quatre cent quatre-vingts supporters venus acclamer leurs chouchous. Pour les "rouges" de Marssac il s'agira de bien entrer dans ce match, et faire taire les démons de l'élimination de 2014 contre Clermont, pensionnaire de L2. Si les équipes se jaugent pendant les premières minutes ce sont bien les visiteurs qui prennent un léger ascendant dans les premières minutes de match. Ils imposent une pression de tous les instants aux Tarnais qui n'arrivent pas à répondre présents dans les duels. Pourtant, petit à petit Marssac va sortir la tête de l'eau et profiter de la vitesse de ses joueurs offensifs pour perturber les plans des Aquitains. Dans son couloir gauche Brandon Marianella embrasera plus d'une fois les hardeurs des supporters par quelques chevauchées et dribbles dignes de Kylian Mbappé. Malheureusement les locaux se feront surprendre à la treizième minute de jeu. Profitant d'un léger flottement dans la défense tarnaise Julisson va éliminer trois adversaires pour s'ouvrir le chemin du but. Il dispose ensuite de Frede d'une frappe glissée pour ouvrir le score 0-1.
C'est un coup de massue sur Désiré Gach.... Certains en viennent à craindre un scénario similaire à celui de Clermont. Il reste du temps,mais les Tarnais ont pris un léger coup derrière la tête. Saint-Médard en profite avec un pressing de tous les diables empêchant tout d'abord Marssac de se remettre. Heureusement la charnière défensive Marssacoise a appris de ses erreurs. À l'image de son capitaine David Maurice. Ce dernier est alors impérial empêchant le moindre ballon de passer. La solidité défensive retrouvée les locaux vont peu à peu retrouver du mordant offensif. Diomande et Marianella ont permuté et ce premier rend à son tour fou la défense le couloir droit Girondin. Marssac s'offre alors de nombreuses occasions mais ne trouve pas le cadre ou bute sur un portier aux réflexes majestueux. N'est pas le fils d'Élie Baup le premier venu ! Sur le bord du terrain son père doit se ravir des parades qu'enchaîne le portier aquitain. Fait assez insolite les Tarnais n'arrivent pas à trouver Jonathan Lacourt. La défense jaune opère un véritable cadenas autour de l'ancien joueur professionnel le privant de ballon, malgré quelques brèches ouvertes pour ses compères. La méthode semble cependant efficace pour les hommes de Blaise Kopobo. Ces derniers retournent aux vestiaires en menant à la marque et sont à une période d'un huitième tour de Coupe de France.

Une fin de match haletante

Au retour des vestiaires le scénario est similaire au début de match. Les deux équipes s'observent et une lutte des milieux s'opère. Mais très vite c'est un nouveau rituel attaque-défense que nous proposent les vingt-deux acteurs du match. Saint-Médard met en place un bloc de plus en plus bas tandis que Marssac cherche une brèche et multiplie les occasions. Mais le jeune Baup fait encore et toujours parler son talent au grand dam du public. À la soixante-dix septième minute Lacourt s'offre l'occasion du déclic. D'une frappe à ras de terre il trompe le portier adverse et embrase le stade, mais sa frappe échoue sur le poteau. Mais il s'agissait d'un coup d'essai. À peine une minute plus tard il réédite la même occasion, mais cette fois-ci trompe le gardien et inscrit le but de l'égalisation ! Le Stade Désiré Gach exulte de joie ça en devient même compliqué pour commenter le match à la radio ! Cette fois-ci le coup de massue est pour les visiteurs. Voilà plus d'une heure de jeu qu'ils défendent mais doivent maintenant changer leur fusil d'épaule. Chose qu'ils n'arriveront pas à faire. À l'inverse Marssac se sent pousser des ailes et n'attend pas longtemps avant de prendre l'avantage. Sur un corner venant de la gauche le jeune Quentin Michel déboule comme un fou pour propulser l'une des têtes les plus sublimes de sa carrière. Le ballon vient se loger sous la transversale, Marssac mène 2-1. Le match est fini. Saint-Médard n'arrivera plus à jouer et sort même du match finissant à dix et le penalty arrêté par un Baup en feu n'y changera rien. Marssac écrit une nouvelle belle page de son histoire dans un stade en feu, et plus de deux mille auditeurs qui exultent devant leur poste radio, ou leur ordinateur.

Par Le Lensois
lelensois@footpy.fr


La joie des joueurs après l'un des deux buts. (crédit: MRSRDT)
La joie des joueurs après l'un des deux buts. (crédit: MRSRDT)

Revivez le match comme si vous y étiez ici...


LA RÉACTION
Mickaël BERTRAND (entraîneur de Marssac): "Un gros match avec beaucoup de valeurs"
"Je suis sous l'émotion, c'est super ce que nous avons fais ce soir. Nous sommes menés 1-0 tout le match mais nous avons réussi à renverser la vapeur. Nous avons fait un gros match avec beaucoup de valeurs et c'est magnifique pour le village. C'est un club sain pour lequel nous avons envie de nous bouger le c** et c'est ce que nous faisons tous les jours."

LA FEUILLE DE MATCH
Coupe de France, septième tour
Samedi 17 novembre 2019, 19 heures
Marssac-sur-Tarn, stade Désiré Gach
MARSSAC (R1) / SAINT-MÉDARD EN JALLES (R1) 2-1 (MT : 0-1)
Arbitres : M. Tawbane Kani assisté de MM. Aurélien Saunier et Richard Moriot
Délégué : M. Serge Jegat
Buteurs : Lacourt (78e), Michel (81e) pour Marssac – Julisson (13e) pour Saint-Médard en Jalles
Expulsion : I. Sarr (83e) pour Saint-Médard en Jalles

MARSSAC : Frede – Peters, Barry, F. Ruiz, Da. Maurice (cap.), Casano, J. Lacourt, G.Adami (El Khourdj, 67e), B. Marianella, Ferdouel (Q. Michel, 77e), Diomande (Kajouj, 80e). Non entrés en jeu: Arnal, E. Pujol. 
Entraîneur : Mickaël Bertrand.
SAINT-MÉDARD EN JALLES : T. Baup – Garrido, I. Sarr, Labissière, Mvoe (cap.), J. Emana, Moh. Camara, Abuya, Julisson (Samouka, 89e), Coly (Coumet, 46e), Abd. Sy (Jabir, 46e). Non entrés en jeu : R. Pavon, Hadi. 
Entraîneur : Blaise Kopogo. 


Un exploit historique fêté comme il se doit.
Un exploit historique fêté comme il se doit.

Le Lensois (lelensois@footpy.fr)

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :