Connectez-vous S'inscrire

Coupe de France (quatrième tour) – Claude SAMMARTANO (président de Lannemezan) : « Tout est possible, notre devise »

Samedi 28 Septembre 2019

Évoluant en Départementale 1, le FC Plateau Lannemezan a pourtant tout d'un grand pour le football haut-pyrénéen. Malgré un départ délicat en championnat, les Lannemezanais ne comptent pas brader leurs chances en Coupe de France ce week-end. Pour Claude Sammartano, le président du club, cet affrontement avec les troupes de Jean-Jacques Carel, coach de Lourdes, est une occasion à ne pas louper. (Par Le Lensois)


Pour vous, comment s'annonce cette rencontre qui semble déséquilibré sur le papier ?
J'aurais tendance à dire que sur le papier c'est déséquilibré, mais dans notre esprit pas forcément. Certes il y a trois divisions d'écart. Mais il est clair dans notre esprit que s'ils veulent gagner, ils vont devoir se battre sur le terrain. Nous avons gagné notre ticket pour le quatrième tour face à Lavernose, une équipe de R3.

Comment préparez-vous cette rencontre ?
Déjà, nous avons la chance d'avoir un groupe complet, pas de suspendu ni de blessé pour ce match. Nous allons tout donner. Ça sera l'occasion de la fête du football pour nous. Pour nous, l'objectif est de faire quelque chose de mieux que contre Lavernose. Nous souhaitons mettre notre club en avant, y compris notre section féminine.

N'avez-vous pas peur de faire un complexe d'infériorité ?
Trois divisions d'écart ça fait beaucoup, mais étonnamment ça ne nous fait pas peur. Cette année le logo qui accompagne celui de la Coupe de France porte la mention « tout est possible », donc voilà sur le coup c'est notre devise. Nous sommes le petit poucet donc nous n'aurons rien à perdre. Nous jouerons notre jeu et n'allons pas mettre le bus devant les cages. Nous avons un effectif de quantité et de qualité. Nous savons jouer au football, donc si Lourdes veut gagner, il va devoir se montrer à la hauteur. Certes notre adversaire est trois divisions au-dessus de nous, c'est un handicap certain. Mais avec le mental on peut soulever des montagnes.
 


"Nous arrivons à rivaliser avec des équipes de Ligue"

Les jeunes de l'école de foot seront à fond derrière leurs champions. (crédit: FCPL)
Les jeunes de l'école de foot seront à fond derrière leurs champions. (crédit: FCPL)
La Coupe peut-elle insuffler un regain d'énergie après votre début de championnat compliqué ?
Nous avons très mal commencé notre championnat. Lors du premier match on s'incline 2-3 à domicile contre Horgues-Odos après avoir touché plusieurs fois les poteaux ou la barre. En face au contraire, ils ont fait preuve d'un réalisme à toute épreuve. Dimanche dernier, au Val d'Adour, nous menions 0-1 avant de nous faire remonter à dix minutes de la fin du match. Après, un nul à l'extérieur ce n'est jamais un trop mauvais résultat.
 
Lannemezan présente des structures intéressantes. Est-ce assez pour aller jouer plus haut ?
Pourquoi pas. Certes nous trainons en D1 depuis quelques temps. Ce sont des derbys rugueux donc c'est souvent compliqué de monter à l'étage supérieur. Mais les résultats en Coupe le prouvent, nous arrivons à rivaliser avec des équipes de Ligue. Pour moi, le niveau entre la D1 et la R3 est assez proche. Après, nous ne parlons pas objectifs pour le moment, nous verrons en janvier après avoir affronté tous nos adversaires. De plus, notre section féminine est l'une des plus développées du département avec un label bronze. Avec le TPF, nous sommes les seuls à l'avoir dans le département. C'est pareil au niveau des jeunes, nous sommes labellisés excellence, comme Lourdes et Tarbes.
 
Recueillis par Le Lensois
lelensois@footpy.fr

Le FC Plateau Lannemezan ne se reniera pas pour réussir l'exploit. (crédit: FCPL)
Le FC Plateau Lannemezan ne se reniera pas pour réussir l'exploit. (crédit: FCPL)

Le Lensois (lelensois@footpy.fr)

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :