Connectez-vous S'inscrire

Coupe de France (vidéo) - Cruel finish pour SAINT-ORENS qui échoue d'un souffle face à SÈTE

Lundi 19 Novembre 2018

Si elle a été respectée, la logique a pourtant été poussée dans ses retranchements lors de ce 7ème tour de coupe de France entre Saint-Orens et Sète. Dans des conditions de jeu dantesques, les locaux ont finalement cédé de manière cruelle sur un but casquette au cours de la prolongation. (Par Le Phocéen)


Coupe de France (vidéo) - Cruel finish pour SAINT-ORENS qui échoue d'un souffle face à SÈTE
Le vent démentiel qui soufflait sur le complexe sportif de Saint-Orens a totalement tronqué cette rencontre historique pour les locaux. Si les caprices d’Éole ont fait d’un véritable supplice le moindre renvoi aux 6 mètres, ils ont également amplement lissé les trois divisions qui séparaient les deux formations. Car pour faire simple, l’équipe qui avait le vent contre n’avait quasiment aucune chance de faire la différence. Vainqueurs du toss, les Saint-Orennais avaient d’ailleurs choisi de s’imposer ce handicap en première période avec l’espoir de faire la différence après la pause. Reclus dans sa moitié de terrain et incapable de balancer pour écarter le danger puisque le moindre ballon aérien revenait inexorablement vers l’expéditeur, Saint-Orens a pourtant tenu le choc lors des quarante-cinq premières minutes, ne craquant que peu après la demi-heure de jeu sur un but de Testud (34e, 0-1). Un score flatteur au vu des nombreuses situations en faveur des Sétois, tantôt mis en échec par l’opération du Saint-Esprit (27e, 41e), tantôt par un Boucheron en état de grâce dans ca cage (20e, 30e). Autant de signes annonciateurs d’un exploit ? 
 
Gracia relance Saint-Orens
 
À son tour contre le vent après la pause, Sète a alors mesuré l’ampleur de la tâche qui l’attendait, à l’image de son gardien Niclos en panique au moment de frapper le moindre renvoi aux 6 mètres. Au paroxysme du n’importe quoi, traduit par des séquences de jeu tout droit sorties de vidéo-gag, Saint-Orens arrachait finalement l’égalisation à quelques minutes du coup de sifflet final. À la réception d’un corner qui heurtait finalement le poteau par la force du vent, le capitaine Gracia catapultait le cuir sous la barre transversale (76e, 1-1). De quoi pousser les Sétois en prolongation et entrevoir un authentique exploit. Malheureusement pour eux, alors qu’ils pensaient peut-être avoir les Dieux de leurs côtés, les Saint-Orennais allaient connaître un finish des plus cruels. Aux portes des tirs au but qui poussaient à l’optimisme au vu de la prestation du portier local, Saint-Orens craquait finalement sur un corner dévié de la tête par un défenseur malheureux (111e, 1-2). Ereintés par tous les efforts déployés depuis le début de la rencontre, les hommes de Guillaume Balagué et Anthony Laffont n’avaient plus les jambes pour revenir. Éliminé au 7etour, Saint-Orens peut toutefois sortir de la compétition la tête de haute. Un parcours d’ailleurs chaleureusement salué par un public exceptionnel.

Le Phocéen


LES RÉACTIONS
Guillaume BALAGUÉ (Co-entraîneur de Saint-Orens) : « Fier de notre parcours »
« C’est une grosse déception car on arrive à revenir au score en seconde période. Par la suite on était très fatigué, Sète a réussi à nous faire courir, mais on n’a pas à rougir. Nous éprouvons une grande fierté vis-à-vis de notre parcours et de nos supporters qui ont mis une ambiance énorme. Je souhaite à Sète une bonne continuation car on a vu une équipe à la fois sérieuse et de qualité, mais aussi très fair-play. »

Romain GRACIA (Capitaine de Saint-Orens) : "Dommage de s'arrêter comme ça !"
« Résultat plus que frustrant avec un but contre son camp dans les prolongations. Nous n’avons pas réussi à tenir jusqu’aux penaltys. Et pourtant nous n’étions pas loin. L’équipe a su montrer son état d’esprit, on n’a rien lâché même après cette première mi-temps compliquée contre le vent. En seconde, on arrive à les faire douter et même à revenir au score. C’est vraiment dommage de s’arrêter comme ça mais cela reste quand même un beau parcours. Un grand merci à tous les dirigeants, aux Blacks Devils et aux supporters pour leurs encouragements, ils nous ont fait vivre une super journée !
Maintenant, il va falloir se reconcentrer sur le championnat... »


Nicolas GUIBAL (Entraîneur de Sète) : « Bravo à Saint-Orens » 
« On a eu une belle opposition avec cette équipe de Saint-Orens qui s’est battue jusqu’au bout. On n’a pas su creuser l’écart avant la pause et on finit par concéder l’égalisation. J’ai alors commencé à me gratter la tête en me disant que cela serait très compliqué, surtout avec les conditions climatiques. Heureusement les joueurs ne se sont pas affolés et ont assuré l’essentiel. La manière n’était peut-être pas au rendez-vous mais la qualification est là. Un grand bravo à Saint-Orens. »


LA FEUILLE DE MATCH
Coupe de France - 7ème tour
Dimanche 18 novembre 2018, 14h30
Complexe sportif de Saint-Orens
SAINT-ORENS / SÈTE 1-2 (ap) (MT : 0-1 - Fin du temps réglementaire : 1-1)
Arbitre : M. Samir Zolota assisté de MM. Nicolas Lamare et Damien Bisme.
Spectateurs : ​605.
Buts : Gracia (76) pour Saint-Orens - Testud (34), csc (111) pour Sète.
Avertissements : Frejaville (98) à Saint-Orens - Bertoux (48) à Sète.

SAINT-ORENS : Boucheron - Rigal (Moineuse, 94e), Recoules, Frejaville, Nougue, Kouby (Veronese, 69e), Belhadi, Gracia (cap.), Mathias, F. Aglar (Ettaïeb, 80e), Pradel (Bertoux, 59e). Entraîneurs : Guillaume Balagué et Anthony Laffont. 
SÈTE : Niclos - Bertoux, Jean-Pierre, Gau, Balp (cap.), Forestier, Kassa (Orsattoni, 99e), Leveque (Isola, 90e+2), Yagousseti (Ezzine, 82e), Baghdad (Moussi, 73e), Testud. Entraîneur : Nicolas Guibal.



Le Phocéen

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :