Connectez-vous S'inscrire

Coupe du Midi - GIL jaillit pour sortir le GIROU du piège FENOUILLET

Lundi 1 Février 2016

Quel beau "métier" qu'est le nôtre en certaines occasions. Quand ma désignation m'a envoyé à Fenouillet pour ce seizième de finale j'étais heureux par anticipation. Déjà lors du tirage au sort, face à cette opposition qui ravissait les deux clubs on savait que la soirée serait sympa. (par Bob Marley)


Quand les dirigeants, staffs et joueurs sont heureux de s'affronter on sait que rien de désagréable ne peut se produire.Et quand de plus on connait les qualités de tous ces joueurs qui se respectent on est serein. Et bien autant vous le dire de suite le très nombreux public (au moins trois cents personnes) a eu droit à une rencontre plaisante, intéressante, vive avec relativement peu de fautes. À la maturité et au collectif bien en place  des visiteurs Fenouillet avait des arguments solides à offrir. Bien qu'évoluant en PL la lecture des noms qui composent l'effectif du binôme Borg/W. Niflore est un gage de qualité, et de bon jeu. Le Girou n'est pas pour rien la défense la plus imperméable (avec le Rodéo) de DH. Si les débats sont équilibrés la formation de l'entente fait évidemment montre de solidité et de sérénité et d'un petit soupçon de maîtrise supérieure. C'est donc normalement Prince qui est le plus sollicité. Mais comme la semaine dernière devant Biars Breténoux il est sûr et inflexible, et subit sans grande difficulté les attaques adverses. De son côté Mimo Spinosa suppléant Viste légèrement blessé est lui aussi très à l'aise.

Les deux formations se neutralisent

Le ballon navigue, les Giroussiens l'ont un peu plus jusqu'à la cinquante septième minute. Un contre rondement mené avec un ballon qui arrive dans les pieds de la fusée Garraud. Mais bien que placé dans une situation qu'il affectionne sa frappe ne trouve que l'extérieur du poteau droit. C'est bien évidemment le tournant de la rencontre parce que les Fenouilletains ne retrouveront plus une occasion aussi nette. Pas grand chose à se mettre sous la dent malgré beaucoup de volonté des locaux. Le Girou sait être patient et continue à jouer sans balancer en prenant son temps. Prince anticipe bien devant Béhilel, mais ne peut rien un peu plus tard devant le réalisme de Gil. Celui qui a changé de chaussures marque son troisième but consécutif alors que sa période de disette durait depuis ... bien longtemps. Le physique baissait depuis quelques minutes chez les locaux, et cela s'est ressenti. Le Girou poursuit sa route dans une compétition qu'il affectionne et qui lui a déjà souri. Sur sa prestation de cette soirée c'est somme toute assez logique. Quand à la superbe équipe de Fenouillet c'est peut-être un mal pour un bien. On sait que les parcours longs dans les coupes peuvent pour les formations qui n'ont pas un effectif pléthorique plomber l'objectif principal. L'UAF a profité de ce match pour étalonner ses possibilités face à un adversaire hiérarchiquement très supérieur, et doit sortir confiant de cette confrontation avec quelques certitudes, en ayant offert un redoutable duel. Je vous ai dit que les relations entre les deux clubs sont bonnes. Comme à Footpy nous aimons mettre en avant ce que nous aimons, il était absolument nécessaire de vous parler de la superbe initiative du club du président Escande. Dès la sortie des vestiaires tout le monde s'est retrouvé à partager le (pardon, les) verres de l'amitié avant de se retrouver à déguster un excellent couscous dans une ambiance détendue et conviviale. Comme je l'ai entendu, ce n'est qu'un match de foot et quand il est fini on passe à autre chose, et on se fait plaisir. Chapeau bas l'UAF. Puisse votre exemple donner des idées à beaucoup d'autres. je sais que cela se fait ailleurs mais à mon sens trop peu souvent.

Par BM

LES RÉACTIONS
Sébastien BORG (co-entraîneur de Fenouillet): " je savais qu'ils allaient montrer un beau visage de l'équipe et du club. Bon état d'esprit, tout y était.À la limite je préfère prendre un but à la trentième qu'à la quatre vingt huitième, mais bon on n'a pas trop d'occasions même si on a eu l'opportunité de marquer avant eux sur le poteau de Garraud. Vu le nombre d'occasions qu'ils ont on ne ne va dire que la victoire est volée pour eux. On a pu rêver d'une petite prolongation, pourquoi pas ? Ce n'est pas forcément l'objectif, on sait qu'au niveau où on joue arriver jusque là c'est déjà bien. On sort la tête haute contre une DH maintenant place au championnat. Si vraiment on garde cet état d'esprit, et la qualité il y a de beaux jours à venir."

Flo GARCIA (joueur de Fenouillet) : "quelques regrets, oui et non ... C'était un bon match. Des matches comme ça dans la saison ça fait super plaisir de les jouer. On savait qu'il fallait être solide, et puis peut-être on en aurait une pour tuer ce match. On l'a eu Tim frappe sur le poteau c'était peut-être le tournant du match. On prend ce but à la quatre vingt-huitième, c'est comme ça. C'était une belle aventure. Depuis le début de la saison on voulait se jauger par rapport à une belle équipe, on l'a fait ce soir, et on a vu qu'on était loin d'être ridicule."

Sébastien SALLES (entraîneur du Girou) : " sérieux, pas plus, pas moins. J'en attendais un poil plus, je ne l'ai pas eu. Pas eu  la réussite quand il fallait, heureusement ils ont manqué de nous punir sur un contre à zéro/zéro. Par contre on a bien fini, on a été patient. On a attendu que ça s'ouvre ce qui est arrivé sur un joueur frais qui entre c'est souvent le cas. Tant mieux on passe à le suite. Merci à Fenouillet pour son accueil et de la forte opposition qu'on a pu avoir ce soir (rire). Je pense qu'ils n'auront pas trop de souci en promotion ligue pour monter d'un cran." 

Paul TSCHAGGÉNY (capitaine du Girou) : "on a attendu, on a attendu, on a su être solide tout le match sans concéder trop d'occasions. Après c'est une bonne équipe, Fenouillet. Puis on a marqué ce but que l'on attendait. On ne retiendra que la victoire. Un tour de plus ce qui un peu notre objectif : faire un bon parcours en coupe du Midi même faut se maintenir le plus vite en championnat. On n'a pas pris ce match à la légère même si on pouvait laisser croire qu'on lâchait le match. Les gars ont été sérieux, c'est la philosophie du Girou, on ne lâchera .... on ne lâche que les matches amicaux (rire.")

LA FEUILLE DE MATCH
Coupe du Midi, seizièmes de finale
Samedi 30 janvier, 18 heures
Fenouillet, stade municipal
FENOUILLET (PL) / GIROU (DH) 0-1
Arbitre : M Laybats, assisté de MM Yagoub et Cabréra
Avertissements : Barbosa Lopes (22e) à Fenouillet - M. Goreau (31e) au Girou
But : Gil (88e) pour Girou

FENOUILLET : Prince- Garcia, Oudone, Marthe, Kennaz, Correia Narciso (cap.), Sauvestre, M. Laurent, Paez, Garraud, Barabosa Lopes, Panéro, Chalouati, Bousquet. Entraîneurs : Sébastien Borg et William Niflore.
GIROU : Spinosa- Bonafé, Prunet, Tschaggény (cap.), Sarrau, Claraco, Zéroual, Ngoumou ,Fréchou, Behilel, M Goreau, Alang, Gil, R. Goreau. Entraîneurs : Sébastien Salles, Jaoued Laqsil et Benjamin Montespan

Un trio dans l'esprit a permis à l'excellent déroulement de ce match
Un trio dans l'esprit a permis à l'excellent déroulement de ce match

Fenouillet peut se consacrer au championnat après ce joli parcours
Fenouillet peut se consacrer au championnat après ce joli parcours


Le Girou a pris son temps mais reste un candidat sérieux à la finale
Le Girou a pris son temps mais reste un candidat sérieux à la finale

Bob Marley

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :