Connectez-vous S'inscrire

D1 Futsal - BRUGUIÈRES s'offre le derby face à l'UJS TOULOUSE

Dimanche 14 Janvier 2018

Sur une série de cinq matchs sans victoire, Bruguières jouait gros ce samedi après-midi à domicile contre un UJS Toulouse également en difficulté dans cette première division de futsal. Et, au terme d'un derby enlevé, les Bruguiérois ont su prendre leur revanche du match aller de la plus belle des manières. (Par Bob Marley)


Avant de parler foot permettez-moi de tirer un coup de chapeau à Frédéric Hostains qui arbitrait pour la dernière fois avant de prendre une retraite du sifflet, merci à lui pour tout ce qu'il a apporté au foot. Ensuite comme sur tous les terrains la minute de silence à la mémoire de M. Martin décédé a été parfaitement respectée sans le moindre bruit.
Deux équipes de la Haute-Garonne en Division 1 de Futsal cela méritait une ballade à Bruguières pour découvrir cette discipline relativement confidentielle (environ mille licenciés) mais qui pourrait, qui sait, avoir de l'avenir....  Un derby entre formations mal classées qui revêtait une importance certaine hésitant pendant une longue durée. Tout d'abord il convient de mettre en exergue l'excellent accueil qui m'a été réservé avec entre autre l'offre d'un café. Puis le coach adjoint M. Mintegui m'a accompagné au vestiaire des arbitres après avoir enseigné quelques notions de base au profane que j'étais. Merci pour ces attentions. 
À l'entame, des actions très préparées depuis leur camp avec un ballon qui circulait mais sans faire sortir les Toulousains. Les visiteurs pénétraient eux plus vite dans le camp adverse. Si le jeu est tonique et rapide, le chrono lui n'en finit de freiner et de s'arrêter. Les vingt premières minutes de temps effectif ont en fait duré quarante-deux minutes, c'est long, ça hache le jeu et le rythme. C'est peut-être le vrai bémol de cette discipline, associé au bruit dans le gymnase, mais c'est certainement mon âge qui est le vrai problème parce qu'en fait on est au chaud, il y a du spectacle et du suspense. Un premier acte équilibré avec un court avantage au repos pour Bruguières très opportuniste au contraire de Toulousains loin d'être performants dans leurs tentatives timides. La réduction de l'écart juste avant le pause a quand même récompensé une attaque rapide malgré une première tentative repoussée par un Felix De Oliveira en léger surpoids en mode démonstratif à la manière de Thierry Omeyer à chaque arrêt. 
 
Toulouse domine puis subit les faits de jeu  
Après une pause méritée compte-tenu de l'intensité même épisodique, les visiteurs reviennent avec des intentions offensives claires tout en profitant d'un coup de moins bien local. La domination est visible et nette. Mais avec calme et lucidité les Bruguiérois résistent et ne peuvent plus que réagir que par des contre-attaques. Cinq à Bastia et la récupération de blessés peut-être à court de rythme expliquent certaines choses accouplées à la volonté visiteuse.  Plusieurs frappes détournées par Felix de Oliveira toujours aussi exubérant, une domination stérile et le risque de se faire prendre en contre. C'est ensuite le scénario idéal avec cette attaque rapide sur laquelle Ahssen n'a d'autre solution que d'empêcher le ballon d'entrer dans le but de la main. C'est le penalty du break à cinq minutes de la fin. Il n'y a plus d'autre alternative que de jouer à cinq sur le champ, sans gardien pour les Toulousains. Mais faute de percussion et de réduire l'écart ils sont alors punis très vite et encaissent trois nouveaux buts d'un froid réalisme pour une défaite bien trop lourde. Bruguières fait la bonne opération, efface la défaite (5-4) du match aller et se replace dans la course au maintien. Toulouse doit vite redresser la barre. 

Par B.M.

LES RÉACTIONS 
Jean-Christophe MARTINEZ (co-entraîneur de Bruguières) : "Les joueurs ont fait preuve de caractère"
"Très, très bel après-midi. Nous avons dix minutes de passage à vide en seconde période maison est restés concentrés et lucide, avec du caractère. C'est ce que je leur avais dit, le jeu on s'en fout, c'est un derby. Ils ont donc fait preuve de caractère, bravo à eux. C'est la fierté de l'équipe et de chacun parce que c'est la région qui est en jeu."
 
Rafael ROMERO SANCHEZ (co-entraîneur de l'UJS Toulouse):  "Pour moi le score est sévère"
"Fin de match difficile après un début serré dans un derby entre deux concurrents pour le maintien. Nous avons proposé le match qu'il fallait mais on commet toujours des petites erreurs, des fautes de concentration et Bruguières en a profité. Pour moi le score est large, sévère mais il faut féliciter Bruguières. On doit continuer à travailler pour ne pas faire le même numéro proposé aujourd'hui."  

LA FEUILLE DE MATCH
D1 Futsal - quinzième journée.
Samedi 13 janvier 2018, 16 heures
Bruguières, salle René Albus Rouge
BRUGUIÈRES SC / UJS TOULOUSE 6-2 (MT: 2-1)
Arbitres : MM. Cédric Pélissier et Frédéric Hostains, assistés de M. Hachim Abdallah 
Buts : Prasitharath (10e), Pene (15e), Santos Neto (35e s.p.), Romao (37e), Mahouane (39e), Felix de Oliveira (39e) pour Bruguières - Ahssen (19e), Hallak (38e) pour l'UJS Toulouse.
Avertissements : Mahouane (14e), Felix de Oliveira (15e), Romao (19e) à Bruguières. 
Expulsion : Ahssen (35e) à Toulouse. 
 
BRUGUIÈRES : Felix de Oliveira - De los Santos, Santos, Romao (cap.), Mahouane,  Bafau, Prasitharath, Pene, Oliveira, Teves Rocha. 
Entraîneurs: Jean-Christophe Martinez, Christian Mintegui
UJS TOULOUSE: Gonzalez - Del Rio Puerto, Abdelhamid (cap.), Ahssen, Goual, Sanogo, Lobato Dos Santos, Visa Rexach, Da Silva, Hallak, Guilbon.
Entraîneurs: Rafael Romero Sanchez, Badr Bassem

La joie de Prasitharath en dit long sur le soulagement des Bruguiérois. (crédit: Marie Campion)
La joie de Prasitharath en dit long sur le soulagement des Bruguiérois. (crédit: Marie Campion)

Bob Marley

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :