Connectez-vous S'inscrire

D1 Futsal (vidéo) - Dans un derby de dingue, l'UJS TOULOUSE tombe BRUGUIÈRES dans le money-time !

Dimanche 8 Octobre 2017

Fraîchement promu en Division 1 au terme d’une âpre bataille administrative, l’UJS Toulouse accueillait son voisin Bruguières pour un savoureux derby. L’occasion pour les Toulousains de réellement lancer leur saison après trois défaites inaugurales face aux cadors du championnat. (Par Le Phocéen)


Battus lors des trois premières journées les Toulousains avaient visiblement des fourmis dans les jambes au moment d’accueillir le BSC, fort de neuf saisons consécutives parmi l’élite du futsal français. À tel point qu’en l’espace de neuf minutes, les hommes de Rafael Romero Sanchez avaient déjà fait le break au tableau d’affichage au grand dam de visiteurs copieusement bousculés, notamment en termes d’engagement. Meilleur buteur de Division 2 sous les couleurs de Fâches la saison dernière (seize buts), Goual se chargeait tout d’abord d’ouvrir la marque (4e) avant que le maître coup franc d’Ahssen ne fasse lever le public du gymnase La Faourette (6e). Face à des locaux survoltés, Bafau devait même sortir le grand jeu pour empêcher Abdelhamid de corser l’addition (8e). S’il avait fallu deux minutes chrono aux Toulousains pour faire le break, il fallait le même laps de temps aux Bruguiérois pour égaliser. Titillé dans son orgueil par la fougue du promu le BSC remettait rapidement les pendules à l’heure grâce au tacle rageur de Saïd (11e), puis au crochet dévastateur d’Aberkan suivi d’une frappe imparable sous le bois (13e). Dans un derby engagé mais irréprochable au niveau de l’état d’esprit, Bafau se montrait à nouveau décisif juste avant la pause en repoussant le jet-franc d’Ahssen pour permettre au BSC de rentrer au vestiaire sur un score de parité (19e).

Un scénario complètement fou !
 
Le second acte repartait sur les chapeaux de roues avec deux occasions coup sur coup. En bonne position, Goual était d’abord mis en échec par Bafau (21e) avant que De Los Santos ne réplique dans la foulée pour le BSC (22e), qui prenait finalement l’avantage grâce à l’inévitable Prasitharath à la réception d’une passe « Ligue des Champions » signée Mahouane (25e). Comme en première période, la rencontre s’emballait subitement en deux minutes. Poussée par un public chauffé à blanc et l’envie de décrocher sa première victoire en championnat, l’UJS Toulouse trouvait les ressources pour reprendre l’avantage grâce à Sanogo (30e) et Del Rio (32e). Simple épisode dans ce chassé-croisé de folie puisque Bruguières parvenait à égaliser dans les dernières minutes à la suite d’un but de Romao (36e). Un rebondissement de plus, avant un final en apothéose. Alors qu’il ne restait plus que quelques secondes à jouer, l’UJS bénéficiait d’un ultime jet-franc transformé par Ahssen devant des supporters plongés dans l’hystérie (39e). Au terme d’un match au scénario rocambolesque, l’UJS Toulouse remporte le derby et décroche sa première victoire en championnat.
 
Par Le Phocéen

LES RÉACTIONS 
Rafaël ROMERO SANCHEZ (entraîneur de l’UJS Toulouse) : « Un match que l’on gagne à la rage, à la grinta »
« Comme tout le monde dit un derby c’est un derby et il faut le gagner. Pourtant je ne suis pas très content du match que l’on a fait aujourd’hui. On a bien maîtrisé le jeu lors des six ou sept premières minutes, avec deux buts inscrits. Par la suite je ne sais pas si c’était parce qu’on était en train de jouer un derby devant nos supporters ou que c’était le premier match à notre portée depuis le début de la saison, mais les joueurs ont été un peu bloqués mentalement. Bruguières en a profité pour revenir dans le match et égaliser. À la mi-temps on s’est dit qu’il fallait se lâcher et jouer comme d’habitude, malheureusement on n’a pas réussi. Au final, c’est un match que l’on gagne à la rage, à la grinta. On n’avait pas encore gagné donc c’est bien, mais je ne suis pas entièrement satisfait. Tactiquement, techniquement et physiquement, il y a encore des choses à corriger. Mais au moins, avec trois points en poche, on a le temps de bien travailler pour s’améliorer. »

Jean-Christophe MARTINEZ (entraîneur de Bruguières) : « On n’a pas été à la hauteur du derby »
« On était absent lors des dix premières minutes et on encaisse deux buts. Après on se remet un peu dedans mais globalement on a été dans le dur tout le match en étant défaillant défensivement et dans les rotations offensives. Malheureusement on prend deux jets francs, chose que je n’avais jamais vus en trois ans ! Cela veut surtout dire qu’on était en retard sur les ballons, c’est ce qui fait la différence au final. On n’a pas été à la hauteur du derby. »

LA FEUILLE DE MATCH
D1 Futsal, quatrième journée
Samedi 7 octobre 2017, 16 heures
Toulouse, gymnase La Faourette
UJS TOULOUSE / BRUGUIÈRES 5-4
Arbitre : M. Uzan, assisté par MM. El Hamidi et Tlemcani
Avertissements : Ahssen (18e), Goual (23e) à l’UJS Toulouse - Mahouane (28e), Pene (36e) à Bruguières 
Buts : Goual (4e), Ahssen (6e, 39e), Sanogo (30e), Del Rio (32e) pour l’UJS Toulouse - Saïd (11e), Aberkan (12e), Prasitharath (25e), Romao (36e) pour Bruguières 
 
UJS TOULOUSE : Gonzalez - Abdelhamid (cap), Ahssen, Sedira, Goual, Del Rio, Sanogo, Aberkan, Lobato, Guilbon, Visa, Hallak. Entraîneur : Rafaël Romero Sanchez
BRUGUIÈRES : Bafau - Prasitharath (cap.), Pene, Mahouane, Correia, De Los Santos, Santos Neto, Romao, Oliveira, Saïd, Felix De Oliveira. Entraîneur : Jean-Christophe Martinez.
 

Les arabesques de Majid Saïd n'ont pas suffi au BSC (Crédit Photo : Footpy)
Les arabesques de Majid Saïd n'ont pas suffi au BSC (Crédit Photo : Footpy)

Le Phocéen

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :