Connectez-vous S'inscrire

D1 - Sébastien PARACUELLOS (Graulhet Benfica) : « Il faut que l'on soit efficaces pour creuser l'écart avec le cinquième »

Vendredi 11 Janvier 2019

La trêve de Noël faisant, c'est l'heure des premiers bilans pour les équipes de football. Le Graulhet Benfica emmené par Sebastien Paracuellos est bien parti. Mais le coach tarnais espère voir ses troupes être plus efficaces dés 2019.


Quatrième à la trêve, l'essentiel est atteint pour l'instant non ?
Nous aurions dû conforter cette quatrième place plus tôt car nous avons perdu des points contre des équipes qui ne sont pas forcément mieux classées que nous. Nous avons des résultats satisfaisants contre des équipes du haut de tableau, mais insuffisants contre les équipes du bas de tableau, donc c'est décevant.

Comment justifiez-vous ces difficultés contre les équipes mal-classées ?
Je pense que c'est sur le football développé. Ce sont des équipes qui pratiquent plutôt un jeu direct et qui sont opportunes. Dès qu'elles ont une occasion, elles la mettent. À Carmaux, nous avons un petit relâchement. À 0-0, nous avons trois face-à-face que l'on rate, si nous n'en mettons ne serait-ce qu'un seul, ce n'est plus le même match. Contre Castelnau de Levis c'est autre chose. Nous revenons à 1-1 à la mi-temps pour ensuite prendre deux buts au retour des vestiaires en deux minutes. Ce sont des choses qui ne sont pas normales si l'on veut prétendre aller plus haut dans ce classement. Il y a des équipes mal-classées qui selon moi pratiquaient un très beau football. Il n'y a pas de gros poissons. Ce sont toutes les équipes de Promotion Ligue de l'année dernière classées entre la cinquième et la dixième place. C'est un peu le ventre mou de cette PL. Ce sont des équipes qui peuvent prétendre à l'accession, mais ne passent pas le palier et qui se retrouvent au milieu de tableau en fin de saison. Ce ne sont pas des équipes habituées à l'excellence (D1).

En gros, il vous faut absolument vous retrouver dans la poule d'accession pour ne pas avoir de retard...
La chance que l'on a c'est le calendrier à deux parties en espérant faire partie du lot de tête. Comme nous avons eu de bons résultats contre les équipes bien classées, nous pouvons peut-être avoir notre mot à dire dans la poule d'accession. Par contre, dans la poule de descente, ça serait plus compliqué à l'heure actuelle. Tu ne gardes que les points acquis contre les quatre premiers de ta poule et tu affrontes les quatre premiers de l'autre poule.


Quels sont du coup vos objectifs pour 2019 ?
Il faut que l'on soit efficace pour creuser l'écart avec le cinquième. C'est l'objectif premier. L'objectif est clairement d'être dans les quatre premiers pour évoluer contre des équipes intéressantes sur le papier en seconde phase. Après ce ne sont pas forcément les équipes qui jouent le plus beau football qui sont en haut de l'affiche. Au niveau de la coupe du Tarn, nous allons prendre les matchs les uns après les autres. C'est la petite cerise sur le gâteau. Ça permet de faire jouer les joueurs, de consolider certains acquis. Là, nous rencontrons une équipe de l'autre poule de D1 chez elle. C'est une équipe que je ne connais pas du tout mais ce sont les aléas du football et de la coupe.

Quels secteurs voulez-vous travailler pour la reprise ?
Nous manquons de réalisme devant le but. Lors du dernier match contre Marssac, l'un des leaders de notre poule, nous faisons 1-1 chez lui. Ils ouvrent la marque après une minute de jeu et derrière, nous les privons de ballons pendant quatre vingts minutes. Ils ont agi en contre, c'est une très bonne équipe pour jouer ainsi. Mais nous, de notre côté, nous n'avons pas eu le dernier geste complètement juste. Nous avons des occasions, mais nous ne les concrétisons pas. Mon attaquant a été absent pendant un moment du fait de son emploi. Un de mes milieux latéraux s'est cassé le poignet et était indisponible trois mois. Je récupère ces deux joueurs déjà. J'espère avec un effectif au complet avoir des résultats plus réguliers.

Vous pensez essayer d'enregistrer quelques renforts ?
Je suis en discussion avec un joueur potentiel mais ce n'est pas la philosophie du groupe. Les joueurs ce sont principalement des anciens de Lavaur ou du Benfica. C'est une bande de copains, un petit groupe fermé. J'aimerais le consolider comme nous l'avons fait à la trêve estivale avec l'arrivée de trois renforts offensifs. Après, ce n'est pas forcément l'objectif premier. Je préférerais qu'ils soient plus efficaces comme je le vois à l'entraînement. Il va falloir bosser sur le dernier geste.

Par Le Lensois


Le Lensois

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :