Connectez-vous S'inscrire

D1 féminine - David WELFERINGER (ASPTT Albi) : "Chaque match peut être gagné même si... "

Mercredi 27 Août 2014

Samedi c'est le grand jour pour la ville d'Albi et l'ASPTT Albi. Pour la première fois de l'histoire, une équipe de football albigeoise va jouer au plus haut niveau national. Un événement que David Welferinger et ses girls ne veulent pas rater. Mais attention leur objectif de la saison n'est pas la venue de Metz à Rigaud mais bien le maintien par le jeu et le plaisir comme nous l'explique le technicien tarnais. (Par Dino Zoff)


Coach Welferinger et ses filles veulent mordre à pleines dents dans cette nouvelle aventure.(source photo facebook DW)
Coach Welferinger et ses filles veulent mordre à pleines dents dans cette nouvelle aventure.(source photo facebook DW)
Es-tu satisfait de ta préparation ? 
Avec l'expérience on se méfie des impressions en fin de préparation, car qu'est ce qu'une bonne préparation ? Sans doute celle ou les joueuses sont prêtes physiquement et si le début de saison est réussi avec des résultats favorables au début de la compétition... c'est comme lorsque tu achètes une voiture, tu sais après si c'était le bon choix. Ce que je peux dire c'est que les joueuses ont beaucoup donné durant cette période et que le stage dans les Pyrénées nous a paru positif. En revanche les matchs de préparation ne me permettent pas de dégager des convictions à cette heure.

Comment sens-tu ton groupe avant le grand jour ?
Le groupe semble très concerné par notre projet en même temps le mois de préparation est toujours le moins désagréable pour tous car ce n'est pas le moment des choix. C'est ce qui va arriver enfin ce week-end alors je peux comprendre que certaines soient anxieuses. Mon travail consiste à bien expliquer que c'est le choix d'un match et que la saison sera longue. Il faut se mettre à la place des joueuses qui s'investissent à fond durant 6 à 7 semaines pour cet évènement et qui au final ne seront peut être pas sur la feuille de match... C'est plus difficile à encaisser qu'à la fin d'une semaine de travail. C'est aussi cela le football et en particulier de haut niveau.


"Je considère que chaque match peut être gagné même si l'adversaire est réputé supérieur."

As-tu des craintes par rapport à ce jour historique ?
Pas de craintes particulières, c'est une chance extraordinaire de s'occuper d'une équipe ou pour elles de jouer dans une équipe qui évolue au plus haut niveau de sa catégorie. De plus dans un département comme le notre où une ville comme Albi n'ayant jamais connu une équipe de football au plus haut niveau garçons filles confondus. Le problème relève sans doute du fait que je refuse que le acteurs de ce projet soient contents d'être là. Nous devons vouloir toujours chercher à nous améliorer et à donner le meilleur de nous même pour atteindre la performance. Mon slogan c'est celui qui m'a été offert en éducation : "celui ou celle qui renonce à devenir meilleur cesse déjà d'être bon". Notre premier match ce 30 août devra être celui qui scelle notre état d'esprit dans cette compétition et peut être celui qui nous fera aller à la rencontre de notre public.

Le fait de jouer un concurrent direct pour le maintien est-il à tes yeux un avantage ou un inconvénient ?
Rencontrer un concurrent direct c'est se mettre une pression inutile. Mon seul discours est : nous jouons un match de football pour le gagner. Ce qui compte c'est ce que l'on a mis en oeuvre pour le gagner ! Sans cela le résultat est impossible. Je considère que chaque match peut être gagné même si l'adversaire est réputé supérieur. C'est la problématique que je rencontre avec ce public féminin. Les exploits y sont plus rares que chez les garçons... à mon avis en grande partie parce que ces jeunes filles sont hyper réalistes. Leurs homologues garçons veulent renverser la montagne qu'ils ont fasse à eux. C'est ce rêve ou cette folie qui permet l'exploit jouer sans calcul ou plutôt sans crainte !
 
 

"Nous sommes une équipe allant jouer en D1 pas une équipe de D1 la nuance est fondamentale !"

David Welferinger meilleur entraîneur de D2 2013/2014 veut confirmer cette saison dans l'élite nationale
David Welferinger meilleur entraîneur de D2 2013/2014 veut confirmer cette saison dans l'élite nationale
Comment juges-tu justement la concurrence. Sur quels critères se jouera le maintien à tes yeux ?
J'ai trop peu de recul en matière de football féminin pour avoir un jugement éclairé sur les critères qui permettront de dire que le maintien demande telle ou telle chose. Les statistiques doivent nous parler. Trois équipes seulement lors des cinq dernières saisons accédant à la D1 se sont maintenues la saison suivante. Donc l'expérience et la connaissance de ce championnat sont de véritables atouts. Une équipe comme Rodez par exemple représentant formidablement bien notre région est une très bonne équipe de D1 car voici plusieurs saison qu'elle parvient à se maintenir. La saison dernière elle a même failli réaliser l'exploit contre Lyon à domicile. Notre dernier match contre St Etienne à ce titre fût très enrichissant sur ce qu'il nous manque pour véritablement devenir une équipe de D1. Même si notre prestation m'a beaucoup chagriné. Les enseignements à tirer étaient bien présents car aujourd'hui nous sommes une équipe allant jouer en D1 pas une équipe de D1 la nuance est fondamentale. En même temps ce qui m'intéresse et les joueuses se préparent pour cela c'est la compétition. Gagner le championnat du monde des matchs amicaux ne m'intéresse pas.
 
Pour finir, sens tu que le regard des gens ont changé depuis votre accession ? L'ASPTT Albi peut-il devenir une valeur sûre du foot féminin ?
Sur Albi et dans les réseaux sociaux nous avons pu observer effectivement que le regard des gens à un petit peu changé. Nous sommes accueillis et observés différemment. Ceci est une grande chance pour faire évoluer notre structure pour encore une fois vouloir améliorer l'image du foot féminin dans le Tarn et sur Albi en particulier. Nous espérons à ce titre développer un partenariat avec un autre club du département. Nos partenaires institutionnels ne s'y sont pas trompés, La Ville d'Albi, le Département du Tarn ont répondu présents. Nous avons créé un club de partenaires privés qui tout de suite s'est reconnu dans les valeurs que nous voulons développer. En réalité Albi est depuis longtemps une valeur sure du foot féminin qui pendant sept ans à évolué en D2 nationale et a donc contribué à permettre au foot féminin de Midi-Pyrénées de rayonner dans toute la France. La D1 c'est la cerise sur le gâteau qui récompense le travail des dirigeants, bénévoles et éducateurs du club dans un premier lieu. Mais également de proposer aux Albigeois une offre sportive différente de haut niveau avec des affiches exceptionnelles jamais observées à ce jour.

Par DZ
 

LES RÉSULTATS DE MATCHS AMICAUX DES ALBIGEOISES
Le 13 août 
ASPTT ALBI (D1) / Olympique Lyonnais (D1) 0-5
Le 18 août
ASPTT ALBI (D1) / Toulouse (D2) 5-1 (doublé de Barbance, Goulay, Cazeau, Peruzzetto pour Albi)
Le 20 août
ASPTT ALBI (D1) / Aurillac-Arpajon (D2) 6-0 (doublé de Peruzzetto, Laizet Laplagne, Romanelli, Pestena, Rouzies pour Albi)
Le 24 août
ASPTT ALBI (D1) / Saint-Etienne (D1) 4-1 (Peruzzetto pour Albi)

En survolant la D2, les Albigeoises ont acquis de belles bases pour le haut niveau du foot féminin. Elles tenteront de confirmer dès samedi pour la 1ère journée de championnat 2014/2015
En survolant la D2, les Albigeoises ont acquis de belles bases pour le haut niveau du foot féminin. Elles tenteront de confirmer dès samedi pour la 1ère journée de championnat 2014/2015



National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :