Connectez-vous S'inscrire

D1 futsal - Sébastien ZANATO (Bruguières) : "Le match à Roubaix, qui ne compte également aucune victoire, sera capital."

Vendredi 7 Octobre 2016

Avec trois matchs face aux ogres du futsal français lors des quatre premières journées, le calendrier de début de saison du Bruguières SC était plus que costaud. Pourtant, compter quatre défaites avant le déplacement à Roubaix n'était certainement pas inscrit au tableau de marche de notre locomotive régionale. Autant dire que la rencontre de samedi dans le Nord s'avère déjà capitale comme nous l'explique Sébastien Zanato, dirigeant et responsable de la communication du BSC (par le Phocéen)


Le BSC entame sa huitième saison consécutive dans l’élite. Plutôt pas mal pour le plus petit budget de D1 ?
Au début, on se disait que c’était une performance d’être à ce niveau. Aujourd’hui, on pense que ça relève plutôt du miracle. Nous sommes effectivement le plus petit budget de D1, même certains clubs de D2 ont également des budgets supérieurs au nôtre. Nous sommes conscients de n’être qu’une petite structure au milieu de grosses écuries, mais on fait de notre mieux pour faire progresser le club.
 
Comment expliques-tu une telle réussite ?
Deux raisons expliquent la réussite du BSC. Le premier point, c’est qu’avec les dirigeants et le staff technique, nous formons une équipe motivée et solidaire. Nous sommes une dizaine à faire fonctionner le club et la présidente Annie Martinez se charge quant à elle d’insuffler la dynamique. La deuxième raison, c’est qu’on a eu la chance de pouvoir s’appuyer sur des joueurs historiques qui sont au club depuis de nombreuses années, comme Anousone Prasitharath, Djaoued Mahouane, Mathieu Piron, Jonathan De Los Santos et Fabien Pene. Ce savant mélange entre dirigeants et joueurs historiques représente la clé de voute de notre réussite.
 
Bruguières a la réputation de recruter beaucoup de joueurs étrangers. Que vous apportent-ils et comment arrivez-vous à les séduire ?
Nous ne sommes pas les seuls à recruter des étrangers, c’est propre à la plupart des équipes de D1. Les étrangers amènent leur expérience et une vision du football différente. Il faut d’ailleurs féliciter l’entraîneur Jean-Christophe Martinez qui arrive à dénicher des joueurs capables de nous amener un plus. Pour les attirer, étant donné que nous ne disposons pas de gros moyens, on essaie avant tout de leur vendre un projet sportif et un état d’esprit. La D1 française est également une compétition attractive pour eux.

"Vous savez, on s’entraîne deux à trois par semaine alors que pour les favoris, c’est deux fois par jour. "

Les joueurs travaillent dur pour répondre aux exigences du futsal de haut niveau. SZ espère qu'ils seront bientôt récompensés de cet investissement
Les joueurs travaillent dur pour répondre aux exigences du futsal de haut niveau. SZ espère qu'ils seront bientôt récompensés de cet investissement
Durant l’intersaison, le BSC a d’ailleurs recruté quatre nouveaux étrangers, peux-tu nous les présenter ?
On a notamment réussi à recruter Nicolás Zaffe, international Paraguayen vice-champion du monde et meilleur buteur de D1 la saison dernière avec Toulon (36 buts). Deux Espagnols nous ont aussi rejoints : Josico et Angel. Le premier a été champion de France de D2 avec Bastia, alors que le second, âgé de 19 ans, est un véritable pari sur l’avenir. Nous avons également recruté un international Portugais U21, Andrezhino. On compte sur eux pour qu'ils nous apportent toute leur expérience.
 
Avec quatre défaites en autant de journées, le début de saison est quelque peu compliqué pour le BSC…
Disons qu’il n’y a pas de quoi s’inquiéter outre mesure puisque les trois premières rencontres nous ont opposées à des équipes qui ne jouent pas dans la même catégorie comme le Sporting Paris et Kremlin-Bicêtre qui se partagent tous les titres nationaux depuis six ans. On a également perdu d’un seul but contre Toulon qui était encore vice-champion de France il y a deux ans. Nous avons plus de regrets lors du dernier match contre Béthune à domicile qui était l’occasion de lancer notre saison. Malheureusement, on encaisse un but à quarante secondes de la fin, avant de toucher quelques secondes plus tard le poteau. Cela résume assez bien notre début de saison mais on ne baisse pas les bras, même si ça met tout de même un coup au moral d’enchaîner quatre défaites consécutives. Le prochain match à Roubaix, qui ne compte également  aucune victoire, sera capital.
 
Quid de votre ambition à moyen terme ? 
Bien sûr, on aimerait afficher nos ambitions en disant qu’on lutte pour jouer les Play-off. Les joueurs se fixent d’ailleurs certains objectifs, mais de notre côté on garde le maintien en tête vu les conditions. Comme le hand-ball, le futsal est un sport avec beaucoup d’automatismes. Vous savez, on s’entraîne deux à trois par semaine alors que pour les favoris, c’est deux fois par jour. C’est donc difficile de se fixer des objectifs trop ambitieux, mais on fait tout pour essayer de faire progresser le club et l’amener le plus haut possible. C’est d’ailleurs pour cela que l’on a recruté le meilleur buteur de D1 la saison dernière, ce qui n’est pas anecdotique.
 
Dans le cadre de son développement, le BSC vient d’inaugurer son école de futsal. Peux-tu nous en dire un mot ? 
Trois ans après la création du pôle féminin, nous venons effectivement de mettre en place une école de futsal destinée aux joueurs âgés de 6 à 11 ans. Les entraînements se déroulent le mardi entre 16h30 et 17h30 pour les 6-8 ans et le jeudi de 16h30 à 17h45 pour les 9-11 ans. C’était une réelle volonté de la part du club. La formation est quelque chose de gratifiant mais c’est surtout le meilleur moyen d’assurer l’avenir.
 
Par La Phocéen

Seb Zanato poursuit ses recherches pour trouver des nouvelles ressources et moyens pour développer et faire progresser son club
Seb Zanato poursuit ses recherches pour trouver des nouvelles ressources et moyens pour développer et faire progresser son club

Le Phocéen

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :