Connectez-vous S'inscrire

D2 Féminine - CASTERA et le TFC font chuter le dauphin DIJON

Lundi 11 Avril 2016

Sous un vent à décorner les bœufs, les Toulousaines se sont imposées par 2 à 0 contre le deuxième du classement qu’elles rattrapent un peu. La série de 7 victoires fait du bien, et est de bon augure pour la saison prochaine (par W.H.).


Avec des rafales de vent à plus de 60 km/h, même rester debout était fatiguant sur l’annexe du Stadium. Alors pour la précision dans les longs ballons, il fallait repasser. Dans cette situation, les plus à plaindre sont toujours les gardiennes, et cette fois-ci, elles ont plutôt assuré dans leurs sorties que ce soit Camille Pecharman ou Océane Lavigne. Mais malheureusement pour cette dernière, les Toulousaines avaient un autre danger dans leur manche : Marie-Pierre Castera. Avant ses coups d’éclat, on s’était quelque peu ennuyés le long de la touche. Pecharman et Gorce ont préservé les cages des Violettes par deux fois devant Amandine Soulard, mais les deux faits les plus marquants ont été les blessures de Ludivine Bultel et Adeline Rousseau chez Dijon, toutes deux pour des torsions du genou. Ces sorties prématurées ont, si ce n’est affaibli, perturbé le DFCO qui jusque-là était plutôt solide.

Castera débloque la situation par deux fois

Mais les Dijonnaises ne sont pas deuxièmes du championnat pour rien et malgré ces coups durs, il ne fallait pas s’attendre à une porte ouverte de la défense. Alors Marie-Pierre Castera a du faire parler sa technique sur un très beau coup-franc excentré, mais bien placé pour son pied droit. La trajectoire du ballon contourne parfaitement le mur et revient frôler l’intérieur du premier poteau pour faire mouche (1-0). Imparable pour Lavigne qui n’avait sans doute même pas vu le cuir partir. Quinze minutes plus tard, l’attaquante remet le couvert alors que Lavigne se rate sur un corner de l’incontournable Audrey Monicolle. Castera ne se pose aucune question à l’entrée de la surface et frappe en pivot alors que la gardienne s’était momentanément absentée (2-0). L’écart est fait et Dijon ne pourra jamais s’en relever. Il aurait pu aussi s’aggraver si Laura Asensio avait pu tromper la portière adverse à la 78ème, mais le 3-0 n’aurait pas été mérité. Mention à la gardienne Camille Pecharman qui a su rester vigilante encore sur des tentatives de Soulard et Pacaud, une nouvelle fois sur coups de pied arrêtés. Sylvain Delgado a pu aussi se réjouir de l’apport de ses 3 remplaçantes du jour, toutes auteures de bonne entrées en jeu, redynamisant tout le groupe, à l’image de Marion Moura. On regrette alors quelques pertes de points bêtes comme contre Véore ou Nivolas à domicile, car ce TFC a toutes les qualités pour rivaliser tout en haut du classement. Et si cette saison, les filles vont devoir jouer pour la troisième place seulement, des signes encourageants peuvent laisser espérer une belle saison 2016/2017.

W.H.

LES RÉACTIONS
Sylvain DELGADO (entraîneur du TFC) : « Dijon ne s’y attendait pas »
« Le vent ne nous a pas facilité la tâche et nous qui aimons bien écarter le jeu et bien faire circuler la balle, on a été en difficulté. Les deux coups de pied arrêtés ont fait du bien et j’ai aimé que les joueuses aient respecté les consignes. Je pense que Dijon ne s’attendait pas à se retrouver face à une telle opposition et on a dû les surprendre ce qui nous a mis en confiance. Le tournant du match c’est surement leurs blessures qui a dû leur faire très mal. Cette victoire récompense le travail d’un groupe qui n’a jamais lâché malgré des moments difficiles. Quand ça s’enchaîne comme en ce moment, on veut plus que jamais aller chercher la troisième place. »

Marie-Pierre CASTERA (joueuse du TFC) : « Une bonne performance »
« Le vent ? C’est pareil pour les deux équipes, c’est sûr que c’est compliqué de développer du jeu dans ces conditions et je pense que c’est elles qui ont été le plus handicapées car elles utilisent d’habitude plus jeu long que nous. Un doublé ça fait toujours plaisir surtout contre Dijon qui est deuxième, ce sont des buts importants donc ça me satisfait d’autant plus. Pour nous, c’est une très bonne performance. Ce genre de match contre une grosse opposition, ça ne se joue à rien, sur des détails. Aujourd’hui c’était à notre avantage alors qu’au match aller, c’était au leur. »

Samuel RISCAGLI (entraîneur de Dijon) : « Je n’ai pas reconnu notre équipe »
« Le TFC est l’équipe en forme du moment. Chez nous, nous nous étions imposés 2-0 même si le score était un peu flatteur. Aujourd’hui nous n’avons pas été capables de produire notre jeu habituel, je n’ai pas reconnu notre équipe, en partie parce que Toulouse nous a fait déjouer. On s’incline sur deux coups de pied arrêtés et on a nous aussi quelques situations pour revenir dans le match. C’est frustrant parce qu’on aurait dû au moins réduire la marque en faisant mieux sur certaines phases de jeu. Il n’y a rien à retenir d’intéressant aujourd’hui pour moi. En plus le groupe est assez fatigué et on a vu que les blessures s’accumulent. »

LA FEUILLE DE MATCH
D2 Féminine, Poule C, 19ème journée
Dimanche 10 avril 2016 à 13h
Toulouse, Stadium, terrain synthétique
TOULOUSE FC / DIJON FCO 2-0
Arbitres : Mme. Vanessa Cruchon, assistée de MM. Mohamed Achaaraoui et Benjamin Corre
Avertissements : Moura (86e) au TFC ; Paillard (49e) et Serrano (69e) àDijon
Buts : Castera (50e et 64e) pour le TFC

TOULOUSE : Pecharman – Gorce, Dias Veloso, Palou, Ritter (cap.), Asensio, Monicolle, Gonssollin (Moura, 76e), Robinne (Constant, 58e), Garcia (Daoudi, 67e), Castera ; Remplaçante : Cazenave Hourquet ; Entraîneur : Sylvain Delgado
DIJON : Lavigne – Derre, Desbourdieux, Magnin Feysot, Rousseau (Corne, 40e), Paillard (cap.), Soulard, Pacaud, Bouillot, Cuynet (Leboeuf, 87e), Bultel (Serrano, 17e) ; Entraîneur : Samuel Riscagli


Castera enroule parfaitement son coup franc
Castera enroule parfaitement son coup franc

WH

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :