Connectez-vous S'inscrire

D2 Féminine – Le TFC et YZEURE, congelées, se neutralisent

Lundi 4 Décembre 2017

Jamais un 0-0 n’aura reflété aussi bien une partie. Les occasions de cette rencontre de D2 féminine se comptent sur les doigts d’une main bleuie par le froid, et pourtant les "Violettes" ont dominé la rencontre. Un coup pour rien qui les freine dans la course au podium (par W.H.).


Parce qu’il faut bien écrire quelque chose, nous allons saluer la présence d’une trentaine de supporters ce samedi soir au Stadium venus encourager Mathilde Palou et ses coéquipières. Si vous êtes allés voir un match sur les terrains annexes de l’île lors des soirées d’automne, vous devez savoir qu’un léger vent souffle régulièrement, même à faible allure. Quand il est combiné à une température négative, ce saligaud semble vous donner des petites claques dans le bec et vous commencez à vous maudire d’être passionné d’un sport aussi cruel qui vous force à endurer cette situation alors qu’il ne vous offre aucun spectacle. Aucun, sauf celui proposé par la quinzaine de West Eagles venue faire du bruit en chantant comme dans un virage. La sécurité ayant été échaudée par ce même groupe lors de rencontres précédentes a cette fois été renforcée pour ne laisser passer aucun fumigène. Le TFC l’a encore mauvaise des amendes payées lorsque ces engins pyrotechniques avaient été allumés contre Montauban.

Pendant ce temps sur la pelouse synthétique
Et puisqu’il faut parler football, crevons tout de suite l’abcès. Les féminines du TFC ont eu l’avantage pendant toute la partie sans qu’on ne sente jamais qu’elles puissent prendre l’avantage au score. Yzeure a fait parler la poudre en premier via la capitaine Sarah Chalabi, sans doute la plus dangereuse des Bourbonnaises. En face, l’autre Sarah, Galéra réplique en récupérant un ballon dans les pieds de Chalabi et frappant de loin frôle le montant. Tout s’est fait de loin dans ce match. Y compris la tentative de Doriane Pau à la cinquantième, ou le piqué non-cadré de Marie-Pierre Castera trois minutes plus tard. Émilie Gonssolin avait l’espoir que sa frappe en pivot donne quelque chose, mais Meilleroux était bien placée dans la surface pour protéger sa gardienne. La grosse frayeur pour les Toulousaines a été le slalom d’Axelle Monnot dans la défense qui s’est un peu déséquilibrée au moment de son tir, permettant à Camille Pécharmant de le regarder passer à côté. Rien d’autre à signaler, mais les filles du Tef’ savent qu’elles ont gâché une occasion de prendre des points contre un adversaire plongé dans le doute actuellement. Il faudra se rattraper à l’extérieur désormais et elles savent qu’elles peuvent le faire. À condition d’oublier ce non-match.

Par W.H.

Ca se voit qu'elles avaient froid ? (crédit: WH / Footpy)
Ca se voit qu'elles avaient froid ? (crédit: WH / Footpy)


LES RÉACTIONS
Frank PLENECASSAGNE
(entraîneur de Toulouse) : « Deux points perdus »
« Yzeure n’a fait que défendre alors qu’on avait le ballon et qu’on a créé du jeu. On doit avoisiner les quatre-vingts pour cent de possession. Il y a eu peu d’occasions et ça nous laisse des regrets. On manque de qualité dans le dernier geste et ces deux points  perdus vont nous faire défaut pour la suite. C’est sûr que les conditions climatiques difficiles handicapent plus l’équipe qui joue que celle qui défend. Aujourd’hui nous sommes à notre place au classement et on va essayer de faire au mieux pour la phase retour. »

Dominique MORABITO (entraîneur d’Yzeure) : « C’est presque une victoire »
« C’est un bon résultat parce que nous étions dans une situation presque dramatique depuis deux matches : nous jouions les premiers rôles et, sur les derniers matches à domicile, on vient de prendre cinq buts. C’est une sacrée claque qui a fait mal au moral. Alors venir à Toulouse qui carburait à merveille et était très efficace, ça aurait pu très mal tourner. Et au final ce 0-0 est presque une victoire qui nous relance parce qu’on est redevenus imperméables. Nous avons eu peur de sortir et de tenter des coups face à une équipe au football très académique et parfois chirurgical, donc nous étions vigilants pour ne pas repartir avec une défaite. C’est pourquoi on a joué avec le frein à main et, au vu des occasions invisibles, ni l’une ni l’autre des équipes n’auraient mérité de gagner ce soir. »

LA FEUILLE DE MATCH
D2 Féminine , onzième journée
Samedi 2 décembre 2017, 19 heures
Toulouse, Stadium
TOULOUSE FC / YZEURE ALLIER AUVERGNE 0-0
Arbitres :
Mme Savina Elbour, assisté de MM. Victor Tiar et Walid Tlemcani
Avertissements : Pau (52e) à Toulouse - Chalabi (69e) à Yzeure

TOULOUSE : Pécharmant – Arcambal, Palou (cap.), Galera, Pau (Chirat, 69e), Garcia (Gonssolin, 50e), Castera, Monicolle, Cugat (Asensio, 85e), Dias Veloso, Mouly. Non entrées en jeu : Verdier, Buscaylaet. Entraîneur : Frank Plenecassagne
YZEURE : Artèse – Pognat, Cassagne (Bourreux, 80e), Chalabi (cap.), Benoît, Berger, Monnot (Rapeau, 83e), Meilleroux, Chalmet, Sekam (Redon, 53e), Hatchi. Entraîneur : Dominique Morabito.

Les West Eagles, fidèles par tous temps. (crédit: WH / Footpy)
Les West Eagles, fidèles par tous temps. (crédit: WH / Footpy)

WH

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :